30/05/2013

Je veux connaître le parfum de tes glaces à Damas

Le palais de mes glaces

court à perdre haleine

vers les saisons de tes folles peines

déposant mes larmes à ton palace,

 

Sur ta langue verlaine,

y inventant cette givrante couleur,

les sublimes vibrations de ton coeur

et ses 18 langues urbaines.

 

En enfer, ils ont frigidifié mon coeur

mais l'onctueuse fraîcheur

de ton lait, ta vanille sucrée

mêlant la gomme arabique d'orchidées

à mon voyage vers ta liberté

ouvrent l'oracle sensuel à nos pleurs

écartant les griffes écarlates de l'horreur.


Et tes craquantes pistaches d'Alep

sauront-elles alors sussurer à mon oreille

que les enfants qui sommeillent

en Syrie auront tous retrouvé la steppe

d'un logis aux arcanes de lumière

tombant en paillettes sur leurs paupières?

 

Rêve de fin au paradis.

Début à tes pieds-perles d'infini.


J'arriverai sur mes doigts,

très tôt bohème,

jusqu'à toi.

 

Our Gelati of Peace

has the flavour of You

http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Des-glaces-au-par...

 

 

Les commentaires sont fermés.