31/05/2013

Assad bluffe, l'opposition ne saisit pas sa chance

Le président syrien n'a de soutien russe que limité dans le temps. Ce qui intéresse Moscou, ce n'est pas Assad. C'est une Syrie qui ne soit pas ennemie et surtout qui maintienne la bonne entente avec elle dans le but de protéger sa base navale de Tartous, obtenue de l'accord avec Hafez el Assad en 1971, lui donnant accès à la Méditerranée.

Pour les Russes, la solution à cette guerre ne peut être que diplomatique. L'opposition doit s'asseoir à la Conférence de Genève 2. Les Russes ne cherchent pas la défaite des opposants. Ils cherchent des garanties. Assad pris en tenaille entre Russes et Américains ne pourra pas agir seul et devra tenir compte de la situation catastrophique pour son pays et du raz-le-bol des nations. Il cherchera une sortie de secours pour lui et la Syrie. Sa proposition de référendum sur d'éventuels accords obtenus à Genève, aussi surréaliste que cela paraisse, n'est que le signe obligé de son ralliement à une ouverture démocratique. Assad se sent indispensable. Il est indispensable à la réussite d'une solution de sortie de crise. Il n'est pas indispensable au futur de la Syrie. Une défaite honorable pour lui est devenue une obligation dans le contexte actuel.

L'opposition qui aspire aux idéaux démocratiques doit regarder les intérêts de la Syrie et surtout de la population qui meurt de façon atroce et manque de tout. Si elle est incapable de gagner la guerre par les armes, et c'est bien le cas, elle doit accepter et se contenter d'une victoire acquise par la diplomatie où Assad aura encore son mot à dire et à faire dans les prochains mois. En cas d'absence à la Conférence de Genève 2, l'opposition aura démontré son incapacité à prendre des responsabilités gouvernementales pour le futur d'une Syrie libre et démocratique.

Commentaires

Sauf, que sans Assad, la Syrie va se morceler en autant de petits Etats qu'il y a de confessions et de sensibilité au sein de l'Islam. Et dans ce cas effectivement la Rusise perdra sa base navale. Par ailleurs, Bachar peut compter sur la Chine, l'Iran et la milice du Hezbollah.

Quant à l'opposition, si celle-ci devait l'emporter (enfin les modérés) il sdevront faire face non seuelment aux problèmes confessionnelles, mais ils devront affronter les milices djhiadistes, mieux armées et disposant d'un soutien financier considérable.

Bref, je voudrais comme vous une Syrie nouvelle est démocratique, le problème est que nous regardons ce pays avec nos yeux d'occidentaux, la réalité du terrain en est toute autre !

Écrit par : Steeve | 31/05/2013

Oui, vous avez raison sur le fait que nous voulons voir avec nos yeux d'Occidentaux car nous refusons la victoire du crime. de la dictature et du terrorisme. Car il est absolument certain qu'une défaite diplomatique définitive rendra le monde plus fou, plus tyrannique, plus terroriste encore. Et quand on connaît les bienfaits de la vie en démocratie, cette respiration culturelle magnifique, on ne peut qu'être désolé de cette tendance à la folie meurtrière, au sectarisme. à la barbarie, à l'absence de justice, à la fin de la Civilisation issue des Lumières et du retour à l'obscurantisme général avec un risque énorme de disparition de notre modernité. Nos enfants survivront-ils au chaos de la situation moyen-orientale? Il faut se mettre bien en tête que si nos convictions démocratiques se laissent bouffer par la prophétie auto-réalisatrice de fin du monde des djihadistes extrémistes et des dictatures islamiques style iranienne, ce sera la victoire du terrorisme et du nihilisme. Et notre défaite à tous, nous qui partageons les valeurs d'humanité et la primauté de la diversité culturelle sur le fascisme et la pureté sectaire.

Je ne vivrai jamais dans un monde sans musique, sans art, sans ouverture, sans liberté de la femme, des hommes, et de nos enfants. Dieu nous a donné la création pour que nous créons à notre tour et partons à la découverte de nos origines et de l'univers. Tous le reste n'est que satanisme.

Merci de votre message. Bonne journée à vous.

Écrit par : pachakmac | 01/06/2013

Les commentaires sont fermés.