14/06/2013

Syrie: faire grandir Frankenstein ou le neutraliser?

Qui est Frankenstein au Proche-Orient et qui peut l'arrêter? Frankenstein est un monstre qui grandit chaque jour nourrit qu'il est par un conflit tentaculaire et un sectarisme radical de tous bords mis au service des lobby de l'armement militaire mondial.

Il ne faut pas prendre les peuples du monde pour le cerveau du vampire sanguinaire. Le vampire est au pouvoir et suce le sang des peuples. Le vampire est archi-milliardaire et habite tous les gouvernements ; il paye ses tueurs à gage, excite les foules, les jette les unes contre les autres. Le vampire s'alimente dans tous les camps et parmi toutes les communautés de croyance ou d'incroyance en Dieu. Frankenstein est une construction complexe de l'être humain et il est en train d'échapper à son créateur pour y faire régner l'Enfer et la Destruction sur Terre.

Il y a pourtant des gens qui veillent, loin des regards, loin de l'argent, loin des pouvoirs. Ils essayent de mettre en place un réseau mondial à destinée humaine où la liberté, la solidarité, la fraternité, l'amitié, la culture, et la vraie démocratie entre les peuples puissent s'exprimer sans haine et sans massacre. Ils ressemblent à des Indiens survivants au génocide et chassés de leurs terres que les puissants aimeraient parquer dans une Réserve . Et la ressemblance est mimétique. Une Syrienne et un Suisse ont croisé le regard du même chef Indien à des époques différentes et en des lieux différents. Quelle divine surprise ! 

Hier, l'Amérique et l'Europe ont déclaré que Bachar El Assad a franchi la ligne rouge. Le début et le signal de plus de guerre, plus de terreur, plus de folie avec une Syrie prise en tenaille dans un cauchemar absolu. A la même heure, des gens discutaient de leur propre ligne rouge à ne pas dépasser par tous les pouvoirs gouvernementaux du monde et de la création d'un réseau mondial qui s'oppose à la barbarie civilisée qui progresse en Syrie. Alors même que ce jeudi 13 juin 2013 la conférence de Genève 2 semble avoir reçu son coup de poignard définitif dans le dos, à Genève, le même jour, des citoyens de Syrie et d'ailleurs discutaient du réseau mondial de la Paix qu'ils comptent mettre en place...

Non. Ne pensez pas à des illuminés ou des utopistes sans projet concret. Ce sont des citoyennes et des citoyens conscients de la Catastrophe que nous prépare nos gouvernements et qui s'engagent dans une démarche hors norme.

Frankenstein ne pourra pas être neutralisé par les armes. Frankenstein sera neutralisé par la paix revenue dans les cœurs et les âmes. Les gouvernements du monde, l'ONU elle-même, ont enfanté d'un monstre. A nous, peuples du monde, de dire non à Frankenstein et de le neutraliser. Avant qu'ils ne soient définitivement trop tard.

What's the Rock in Sitting Bull?


Les commentaires sont fermés.