26/06/2013

L'Arabie Saoudite toujours radicale avec Damas

Alors que l'Amérique semble reculer dans le dossier syrien et accepter peu à peu l'idée que la paix ne peut se faire sans Assad, l'Arabie Saoudite veut rallumer le feu et demande à l'0ccident d'envoyer les armes et son soutien total à l'opposition.

La paix se fera sans les pays du Golfe ou elle ne se fera pas du tout. Et qui dit paix réussie sans les pays du Golfe, dit un terrorisme durable en Syrie afin de déstabiliser et de saboter le processus de démocratisation en Syrie. L'Amérique est prise au piège entre son désir de garder ses alliances avec les monarchies du Golfe et son devoir, forcé par la situation humanitaire catastrophique, d'aider à mettre fin à la guerre syrienne en laissant Assad participer au pouvoir et au changement, du moins jusqu'aux prochaines élections prévues en Syrie. Les risques durables d'attentats pourraient d'ailleurs bien faire maintenir à la présidence Assad, y compris par les urnes. L'opposition semble dans une mauvaise posture. Soit elle coupe ses liens avec ses alliés actuels du Golfe et prend part au processus démocratique nationale syrien, soit elle refuse et elle sera accusée de soutenir le terrorisme au sein même de la Syrie et d'être traître à la nation.

Les intrigues mortelles ne sont pas finies. Et malheureusement, c'est le peuple et sa cohérence qui vont souffrir encore des haines entre puissances et milliardaires du monde. Pendant ce temps, Bachar el Assad ne tombera pas et la démocratie restera lettre morte. Elle n'est pas la bienvenue aux pays des grandes monarchies pétrolières.

L'avenir de l'Humanité reste très incertain.

http://www.liberation.fr/monde/2013/06/25/syrie-ryad-veut...

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.