27/07/2014

Des plages de Gaza aux plages de Bahia, un rêve durable

Le football a quitté la plage. Et c'est la guerre qui provoque sans cesse ses ravages. Des enfants tombent. Tout à l'heure, ils jouaient au football mais maintenant ils sont morts sous les balles.

Dans leurs bureaux, assis sur leurs fauteuils luxueux, les hommes prétendent avoir raison. Ils ont la mort facile pour les autres et se gardent les richesses pour eux. Ils ne savent pas faire la paix mais leur perversion sanguinaire est sans fin. Toute cette catastrophe arrange leurs petites affaires et celles du monde des puissants, ceux qui décident du sort des innocents. On prétend la démocratie meilleure que la tyrannie et on déclare Israël seule démocratie de là-bas.

Israël. l'Etat né du pire génocide moderne contre un peuple. Israël, qui devrait être un exemple d'humanité, l'Etat qui a vaincu le Mal, la nation élue comme ils se prétendent d'ailleurs, Israël n'a pas de guides spirituels mais des tueurs rationnels qui éliminent et terrorisent de simples gens n'ayant que des petits cailloux pour défendre leurs maisons et leurs familles.

Les terroristes du Hamas? Oui. Bien sûr. En face d'Israël, ils sont les mêmes tueurs rationnels qui pensent à leurs petits profits personnels pour survivre en ce monde. Moi riche, puissant, et bien armé, personne n'osera m'attaquer...sauf mes semblables d'en face qui sont encore bien plus riches, puissants, et armés que moi. Les enfants peuvent mourir, les maisons peuvent tomber; la plage peut être dévastée par les bombes. Je ne ferai jamais la paix avec ceux d'en face parce que je devrais me mettre à rêver, à créer, à imaginer un monde en harmonie et que cela ne m'appartient pas et que cela demande beaucoup trop d'efforts de ma part, moi l'homme repu dans ma haine et mon désir de faire le Mal.

Je suis un type coincé dans ma logique de haine. J'ai mon petit cercle qui m'admire et me craint. Je n'ai plua de preuves à faire en ce monde. J'ai déjà fait mes preuves en tuant l'ennemi. Héros d'une guerre qui ne finira jamais c'est le quotidien que je me suis fais pour éviter de construire la paix. Je suis un lâche qui se réfugie dans le crime. Et j'aime ça car Allah me l'a expressément recommandé.

Entre deux logiques assassines, les vacanciers se bronzent sur les plages du monde entier en sirotant leur mojito. A Gaza, c'est la mort puante et glauque qui avance ses tentacules sur les populations.

Ils ont annoncé une trêve durable. En enlevant le T de Thanatos , cela devient rêve durable. Et si les vrais héros étaient ceux qui se battent pour chasser Thanatos de la Terre promise  et en faire un rêve durable de paix pour les enfants de Gaza?

Ci-dessous, un lien vers de magnifiques photos de Marc Dumas, d'une barque d'enfants vivant dans la joie sur une plage de Bahia au Brésil.

http://marcdumas.fr/plage/barque/mosaique/

Commentaires

Oui. N'ont même pas été capables de se sevrer plus de 12 heures... la guerre doit être une drogue pour ces gens-là.

On devrait créer un petit continent, où tous ceux qui adorent se battre et faire la guerre pourraient aller vivre et faire joujou à s'entretuer.

Comme ça, les autres seraient en paix.

Écrit par : Jmemêledetout | 27/07/2014

ça, c'est une très bonne idée. Game of Thrones en réel pour ceux-là et amusez-vous bien avec votre barbarie sanguinaire. Pour nous, un monde de lettres et d'arts, avec ses défauts et ses qualités, ses laideurs et ses beautés, mais dont la violence physique est devenue tabou et un crime contre l'Humanité... Bon... Certes... On ne peut pas se faire plus dictateur que le dictateur. Alors il nous faut continuer par la pédagogie, l'expérience, et l'amour en côtoyant les violents et en essayant de leur rendre la raison du plus faible ou du plus humain. Cela fait partie de notre chemin, de toute notre humanité pleine et respectée...

Écrit par : pachakmac | 28/07/2014

Les commentaires sont fermés.