30/08/2014

Message d'un être humain aux fous d'Allah

Si tu reconnais Allah dans une image

certes, tu ne trouveras qu'un mirage.

Si tu découvres toi-même Allah dans ce mirage,

Alors tu seras fait à Son image.

 

Libre d'interpréter le Coran à ta façon ;

libre de dire OUI à l'Amour

et NON à la Haine ;

libre d'exercer ta vie,

de faire fleurir ton âme et ton cœur,

d'embrasser mille vies

et de mener ton djihad personnel

fait d'humanité, de sagesse, de progression,

d'humilité, de lumière, vers le Tout Amour de ton coeur :

 

Allah,

Celui qui n'impose rien à personne

et qui ne se soumet en rien d'autre qu'à l'Amour,

à Celui qui s'aime et s'abandonne en Lui pour la Vie.

 

Alors tu deviendras enfant d'Allah

et jamais plus démon d'Allah.

 

Tel est mon djihad.

Libre à toi de suivre ton propre djihad.

Libre à toi de perpétuer ton crime.

Tu auras foutu ta vie en l'air

ainsi que celles des autres.


Que fera alors Allah de toi?

2014-08-28 21.47.5444444.PNG


 

 

 

28/08/2014

Gitan de l'Océan

Gitan de l'Océan

qui cherches-tu au Nord Atlantique ?

Pourquoi partir pour cette Nord-Amérique

quand m'appelle la lune d'Inde Pakistan ?

2014-08-28 21.47.54.png

Gitan de l'Océan

je sais pourquoi je fais mes valises

quand tout se gèle sur la banquise

que l'ouragan possède le cœur des géants

2014-08-28 21.47.544.PNG

Gitan de l'Océan

L'Amour sinon rien

peuple mon corps de Terrien

et m'allume au cœur du sextant

2014-08-28 21.47.54444.PNG

Mon chemin, Gitan,

c'est l'espace et le temps

Le soleil et la lune

visant le centre de notre sexe temps

2014-08-28 21.47.544444.PNG

Vivre ! Vivre ! Vivre !

Enfin mourir libre d'avoir bien vécu

Avant le selfie, il y avait la poésie

Après le selfie, que restera-t-il de nos vies?


Terre solitaire


Vivre dans différents endroits
S’évader dans différents espaces
Ma boussole s’est cassée, je perds mon chemin
Un cours instant de folie m’a égarée du droit chemin

(Mon passé souffle sur mon cou
Et maintenant il semble que tout ce que je puisse faire c’est
Retourner au commencement lorsqu’il n’y a plus d’issue
Maintenant une illusion s’efface et la peine prend place)

En moi il y a toujours un endroit qui me satisfait
Un refuge où je me sens en sécurité, je m’y réfugie
Lorsque l’hiver tombe
Si j’essaie, pourrai-je regagner la terre ferme ?

Je suis des chemins difficiles à atteindre
Oh il semble qu’ils aient été écrits dans la pierre
Et une porte vers une nouvelle vie se referme si vite
Brûlant les ponts qui ne me ramèneront pas

En moi il y a toujours un endroit qui me satisfait
Un refuge où je me sens en sécurité, je m’y réfugie
Lorsque l’hiver tombe
Si j’essaie, pourrai-je regagner la terre ferme ?

Aah…

En moi il y a toujours un endroit qui me satisfait
Un refuge où je me sens en sécurité, je m’y réfugie
Lorsque l’hiver tombe
Si j’essaie, pourrai-je regagner la terre ferme ?

Je sais qu’en moi il y a toujours un endroit qui me satisfait
Un refuge où je me sens en sécurité, je m’y réfugie
Lorsque l’hiver tombe
Si j’essaie, pourrai-je regagner la terre ferme ?
Ou suis-je juste en train de perdre mon temps ?

Perdre mon temps
Mmm.

paroles traduites de la chanson du groupe Epica Solitary Ground

{Traduction réalisée par Strelina}

 

http://www.paroles-musique.com/traduction-Epica-Solitary_Ground-lyrics,t47407

 

Histoire de selfies enfin réussis

Chère lectrice,

Cher lecteur,

Chers Terriens,

Chères Terriennes,

LooLette a enfin le privilège de vous présenter les selfies réussis de sa petite famille. Enfin, pas tout-à-fait. Vous allez suivre le long, laborieux, et patient processus qui a permis à ma famille de tirer son auto-portrait. La vache, c'était pas gagner d'avance avec le Parkinson de mon père et les envies insupportables de se transformer en Paul le Poulpe de ma mère devenue inconsolable depuis le décès du célèbre fruit de mer... Des fois je luis dis que les fruits de merde ça attire la merde dans la famille pour lui rappeler qu'on est une famille unie et soudée et non un bordel libertin d'amour et d'eau fraîche trop salée. Ça vaut aussi pour mon père. Mais lui il a une bonne ou plutôt une mauvaise excuse. Il est pour la liberté du couple et pas pour la dictature de ma mère.

20140828_004725.JPG

Ça c'est tout mon vieux. Incapable de sortir une photo nette

 

20140828_0047255.JPG

Le pire c'est quand il prétend être un grand artiste.

Alors là j'lui dis carrément qu'il ressemble

à Speeder Cochon qui marche au plafond

dans les Simpson.Au fait, j'vous tire deux fois la langue

parce que toutes ces pauses ça m'agace.


20140828_0052077.JPG

Et à force de marcher au plafond,

voilà que mon paternel s'est pris les pieds dans le tapis,

comme un gros lourd,

tombant sur la tête et entraînant ma mère avec lui.

J'suis le seul à avoir rétabli la situation.

 

20140828_00520777.JPG

Ça c'est quand même génial ! Enfin je trône et eux sont dans l'ombre.

Il faut que mes vieux tombent plus souvent.

Ça va papa ? Ça va maman ? Vous vous êtes pas fait mal au moins ?


20140828_004927.JPG

Oups ! Ça c'est une grosse erreur de casting

et de sélection dans mes albums-souvenir.

Là, c'était quand on était en train de rentrer dans l'atmosphère terrestre

et on a tous choppé une peur blanche

à l'idée de se faire tous cramés.

Je suis aux avant-postes pour protéger maman et papa.

On me surnommait « l'Incramable céleste » quand je vivais

parmi les stars dans le ciel.

 

20140828_005115.JPG

 

20140828_005016.JPG

Voilà. C'est fait !

Nous sommes beaux sur la photo.

Et hop, deux de plus pour l'album-souvenir


20140828_0051155.JPG

Mon papa est super content et fier de son travail.

Cette fois il règne sur la planète artistique.

Depuis le temps, ça commençait à craindre.

 

Rhinocéros, Ionesco, LooL, LooLette, et le coquillage de Tunis

« B. – Je n’aime pas tellement l’alcool. Et pourtant si je ne bois pas, ça ne va pas. C’est comme si j’avais peur, alors je bois pour ne plus avoir peur.

J. – Peur de quoi ?

B. – Je ne sais pas trop. Des angoisses difficiles à définir. Je me sens mal à l’aise dans l’existence, parmi les gens, alors je prends un verre. Cela me calme, cela me détend, j’oublie.

[…]

Je sens à chaque instant mon corps, comme s’il était de plomb, ou comme si je portais un autre homme sur le dos. Je ne me suis pas habitué à moi-même. Je ne sais pas si je suis moi. Dès que je bois un peu, le fardeau disparaît, et je me reconnais, je deviens moi. »

Extrait tiré de "Rhinocéros", pièce d'Eugène Ionesco

http://anagnoste.blogspot.ch/2012/04/ionesco-rhinoceros.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rhinoc%C3%A9ros_%28Ionesco%29

 

2014-08-27 09.09.5777.PNG

 

 

2014-08-27 09.09.57777.PNG

 

 

 

 

27/08/2014

Le Coquillage de Tunis

Dans notre nouvelle maison, notre bienfaiteur conserve de bizarroïdes étrangers qui ne nous ont même pas salué à notre arrivée. Je vous raconte ici en image comment j'ai failli me faire manger tout cru par le Coquillage de Tunis. Non mais. Aucune tenue ces espèces animales venues d'ailleurs qui habitent la maison de notre bienfaiteur.

 

2014-08-27 09.17.41.png

Je m'installais alors bien peinard dans mon nouveau fauteuil.


2014-08-27 09.16.44.png

Tout allait bien. Ce siège était super confortable et tellement mignon.

 

2014-08-27 09.15.44.png

Mais c'était étrange. On aurait dit que ça bougeait là-dessous.

Peut-être que mon bienfaiteur nous avait offert un fauteuil massant.


2014-08-27 09.13.39.png

Oups ! Mais il était vivant et il voulait me manger !

Non mais. C'était pas un vulgaire coquillage de Tunis

qui allait me la raconter et se faire un dinosaure comme moi.

Aïe! Mais elle m'avait mordu, la sale bestiole. Ô secours Papa !


2014-08-27 09.12.47.png

Chouette. Papa était le plus fort même si,

avec mes deux bouches, je l'aurais bien bouffé

à moi tout seul ce coquillage de pacotille.

 

2014-08-27 09.11.02.png

Mais Papa tu fais quoi là !?


2014-08-27 09.09.57.png

C'est pas une blanche colombe!


2014-08-27 09.08.50.png

C'est juste un vulgaire coquillage de Tunis!

 

2014-08-27 09.08.09.png

Il est vraiment trop con mon père.

Toujours prêt à profiter de l'occase.

C'est maman qui allait pas être heureuse.

 

Tiens! La voilà d'ailleurs qui s'pointait pour le selfie familial souvenir.

 2014-08-27 09.05.19.png

Eh ! Papa, Maman, mais vous me faites de l'ombre!

Personne ne va plus me reconnaître sur la photo.

Ah les parents ! Ils volent toujours la lumière à leurs enfants.