10/09/2014

Un dessin de Chappatte dans l'air du Temps

« L'Abri » de Fernand Melgar sort sur les grands écrans. Chappatte nous fait un dessin rempli de spleen baudelairien dans « Le Temps ». La société d'aujourd'hui est malade de son abondance et de ses laisser-pour-comptes. En démocratie, il devrait y avoir des solutions à l'extrême pauvreté. En démocratie, se montrer solidaire devrait être presque naturel. En démocratie, vouloir réussir sa vie devrait être un objectif pour tous et de tous. En démocratie, échouer ne devrait pas être rédhibitoire mais source d'une nouvelle histoire vers la réussite. En démocratie, nos enfants devraient être éduqués à travailler dur pour éviter le recours à l'aide de l'Etat mais savoir aussi que s'ils tombent, il y aura des gens et des institutions qui seront là prêts à les aider pour surmonter leurs problèmes économiques.

Pour cela, il faudrait faire abstraction de l'accès facile pour certains à l'argent par la spéculation financière ou les jeux de loterie. Pour cela, il faudrait rendre de la valeur ajoutée à tout travail bien effectué. Pour cela, il faudrait traiter les ouvrières et les ouvriers comme premiers méritants des bénéfices du groupe ou de la PME. Pour cela, il faudrait que tous constatent que le travail paie mieux que de rester à l'assistance publique.

Changement de société. Changement de comportements. Changement de nos démocraties frelatées actuelles...

http://www.letemps.ch/chappatte/

 

Commentaires

Certes.

Mais ceux qui détiennent le pouvoir refusent obstinément de voir que ce changement est inéluctable

et ceux qui sont les plus nombreux refusent de voir que ce sont eux qui détiennent le pouvoir

Alors... ne nous résignons pas.

Écrit par : Jmemêledetout | 10/09/2014

Mais ceux qui défendent vraiment la démocratie dans le monde sont minoritaires, Jmemêledetout. Les intérêts privés passent bien trop souvent prioritaires sur les intérêts de la démocratie. Je vous donne dans mon dernier billet le nom d'un nouveau média de référence créé par René Naba et d'autres intellectuels du monde arabes dans mon billet suivant. Pour devenir un vrai démocrate, il faut non seulement la connaissance intime du monde dans lequel nous vivons, ce qui exige de la concentration intellectuelle, il faut aussi savoir faire preuve de pas mal de sacrifices personnels et savoir faire don de soi et de ses propres connaissances à partager avec le monde. Pour devenir majoritaire, il faudra beaucoup d'apprentissage, de culture, d'efforts scolaires aux générations qui viennent. En avons-nous les moyens? Ne sommes-nous pas trop dévorés par le matérialisme et ses attraits? Nos jeunes ont-ils la volonté de s'informer ailleurs que par une lecture de 20 minutes ou de simples tweets provocateurs, manipulateurs, ou tout simplement ridicules?

Ce sont là des questions graves qui correspondent à la gravité de notre temps.

Écrit par : pachakmac | 11/09/2014

Les commentaires sont fermés.