17/10/2014

Eh Bella !

Eh Bella !

Tu me fais trembler,

tu me donnes ta fièvre.

Tu me fais tourner la tête,

je te vois dans toutes les fêtes,

tu es ma dose, ma psychose, et mon hypnose ;

mon osmose, mon ecchymose, et mon eau de rose.

 

Eh Bella,

ils me disent tous de me méfier de toi,

que tu n'es pas humaine,

juste un méchant virus amoureux

qui s'incruste sous la peau des hommes,

faisant de leur vie des lambeaux de chair,

transformant leurs espoirs en tombeau.

 

Eh Bella, tu m'as répondu toute douce

à leur stupide frousse :

 

« Tu es mon gentil virus

et mon beau koala

s'emparant de ma samba

et de mon sang lambada.

Je veux vivre avec toi

à chaque instant de ma vie.

Je suis la chair de ta chair.

Tu es le sang de mon sang.

Tu me touches mortellement

au cœur même de mes frissons,

basculant avec ton regard polisson

sur mon corps s'ouvrant tout en rouge

sur le feu de mon gazon.

J'ai attrapé ta fièvre amoureuse de garçon

qui nous conduit au centre de notre free son. »


Eh Bella!

pourquoi alors t'as guéri de notre virus ?

Depuis qu'on ne se touche plus,

depuis qu'on ne se voit plus,

depuis q't'es partie,

j'ai le mal de toi, Bella.

Kiffe You

au milieu de notre monde kiffé par ébola.

 

Commentaires

@Pachakmac très beau poème mais vous êtes vraiment un cas désespéré/rire
Vous n'avez pas compris le sens du mot recherche que j'ai utilisé
C'était pour retrouver des traces de mon vrai passé
Et non pas pour me lancer comme détective dans la vie d'autrui car j'aurais plutôt un côté juriste pour qui me connait vraiment comme beaucoup de femmes de ma génération ,l'injustice était pour beaucoup notre cheval de bataille ou mot d'ordre pour bien montrer que si certains ne pouvaient voir clair d'autres forces feraient volte face immédiatement pour voler à leur secours

Écrit par : lovsmeralda | 17/10/2014

Merci Lovsmeralda. je suis effectivement un cas du genre désespéré pour beaucoup dont les êtres du genre féminin...mais rempli d'espoir par sa mission. En tout cas, vous êtes une personne pleine de passion et d'élan. Vous écrivez et lisez davantage que moi à travers tous les blogs que vous suivez de près. Ne vous découragez pas. Il y a du bon et du moins bon chez toute personne. Des jours sans et des jours avec, comme on dit.

Toute belle journée à vous.

Écrit par : pachakmac | 18/10/2014

Les commentaires sont fermés.