23/10/2014

Ali Zé, in fine

Il paraît qu'Eric Zemmour zozote depuis qu'il est devenu le gourou des zélotes nationazis qui rêvent d'une France purifiée de sa gangue islamo-black-beur. Une journaliste du Temps le compare à un prophète de l'apocalypse qui fait sa gloire sur le malheur de la mixité culturelle et de Mai 68.

C'est ici http://www.letemps.ch/Page/Uuid/04d28b04-5ae0-11e4-b7f4-d...

Et puis il y a ceux qui attendent toujours la gloire éternelle, sorte de sage hindou ou confucéen qui ne force aucune porte médiatique. On dirait qu'il vivent dans un monde étrange, une part d'eux-mêmes avec la routine quotidienne d'une existence apparemment sans vague, et une autre part d'eux, la plus intense, qui vit dans le feu artistique à l'abri de toute zone de corruption, de publicité, sorte d'île vierge que l'homme Blanc (mais les autres aussi) n'a jamais pu encore souillé de sa bave, de sa férocité, et de sa voracité.

Une sorte de Tahiti artistique d'avant l'invasion blanche avec des fleurs irréelles à imaginer jusqu'à la réalité d'un paradis bien réel.

Je ne sais pas si Eric Zemmour aime la France comme j'aime la Suisse. Mais il est une chose dont je suis sûr. Avant que la France et la Suisse ne se sentent coloniser par ceux du Sud, il y a eu des îles merveilleuses vivant sous les alizés qui ont connu la trace indélébile des Blancs en perdant leur innocence au passage. Des filles à l'amour pur et gratuit qui se donnaient sans penser à la situation matérielle de leurs amants venus d'ailleurs. Des filles aux couronnes de fleurs qui se sont fanées et transformées bien trop souvent en épines de larmes et de sang. A force de naïveté, on finit toujours par se faire avoir quelque part...

Aujourd'hui, à Tahiti, les filles ont appris à se prostituer. Est-ce une maladie de Blancs importée en même temps que la syphilis et toutes les maladies sexuellement transmissibles ayant décimé des populations n'ayant pas formé d'anticorps contre ces maladies ? Je refuse d'être un prophète de la catastrophe anti-Blancs. Car je sais aussi autre chose. Nous sommes tous des êtres humains quelque soit notre origine et notre couleur de peau. Et que l'innocence, cela se gagne chaque jour comme le bon pain du boulanger. Et que le vice est la chose la mieux partagée des êtres humains ayant perdu leur romantisme pour se réfugier dans le plus radical des cynismes.

Alors, Ali Zé in fine, un guide pour le futur ou un démon de minuit qui mime le bon dieu pour mieux jouer avec les filles de joie?

 

Commentaires

Pachakmac bien le bonjour et pendant que vous dénoncez Ebola et bien d'autres non sans raison des petits malins auront monté une banque d'images pour mieux filouter les abonnés des différents réseaux anti sociaux/émission Spécial Envoyé du jeudi 23 octobre
Il ne reste plus à souhaiter qu'une une fois le bandeau de la peur d'Ebola enfin retiré des yeux des Occidentaux que ce geste à lui seul leur provoque des remises en question face au monde de la robotique-icônique à laquelle ils se sont tous prêtés aussi stupidement que des enfants de maternelle
En espérant aussi que les nombreux selfiés ne soient pas utilisés à leur insu par des publicitaires ayant compris tous les avantages de l'arnaque à la personnalité
Faut toujours écouter les anciens Scouts qui eux ont été habitués aux langages des images et codes secrets car entre nous se confier à des humains devenus robots malgré eux pour fare vendre ceci ou cela en croyant avoir 30 millions d'amis fallait vraiment être plus myope qu'une taupe bien connue pour ne pas voir plus loin que le bout de son nez/rire
très belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 24/10/2014

Les commentaires sont fermés.