26/10/2014

Qui était là au commencement de l'Univers ?

Pour créer quelque chose d'intelligent et de construit, il faut en principe, en vérité, et avec quasi certitude absolue, de l'esprit et de la connaissance, de l'étude et de la persévérance. Personnellement, je ne connais point d'oeuvre humaine construite sans intelligence et sans génie. Comme je ne connais point d'oeuvre humaine dévastatrice sortit autrement que par un esprit malade, corrompu, criminel, et pervers.

On pourrait en rester là. Et dire que si l'esprit humain est nécessaire à toute construction mathématique et artistique, il est cependant né du pur hasard et sans aucun rapport à Dieu, appelons-le Esprit pour celles et ceux que le mot Dieu dérange.

Hors voilà. La question qui devrait gêner un pur athée est celle-ci pour aujourd'hui :

« Si rien d'intelligent ne peut sortir de l'inexistence de l'esprit humain, si rien de parfaitement mathématique et sphérique ne peut spontanément surgir du néant, comment cela se fait-il que tout ce qui vit, tout ce qui bouge, tout ce qui évolue dans l'univers est vivant et d'une précision mathématique et poétique extraordinaire ? »

Et je ne parle même pas du mystère de notre vie en elle-même, chose extraordinaire s'il en est.

Si l'Esprit n'existe vraiment pas alors nos esprits devraient être inutiles à la construction intelligente d'une œuvre. Et comme cela est impossible à concevoir par notre intelligence qu'une ville et son architecture, par exemple, puissent se créer du néant et de l'absence d'esprit, comment alors l'Univers pourrait-il être construit sur le néant absolu et l'absence totale de l'Esprit ?

Ne soyons pas trop obtus, carrés d'esprit, et sectaires, comme certains fous de religion, chers athées. Il a réellement une question irrésolue, primordiale, et existentielle à nos existence douées d'esprit et d'intelligence.


On pourrait bien continuer à y réfléchir ensemble, non? Sans se jeter des anathèmes à la figure entre tenants de la croyance en Dieu et incroyance.

 

Commentaires

Oups!
Grosse erreur de ma part! Mon commentaire se retrouve sur le billet précédent, en compagnie du poissons-reptile, de l'oiseau-Mozart, du Maître Gazouilleur Universel, du Ptérodactyle ainsi que l'Indien à plumes... Tous vivants, ainsi que le prouvent les photographies... Un peu bidouillées?

Écrit par : Père Siffleur | 27/10/2014

Oui, Père Siffleur, je l'avoue avec la grâce du Seigneur:-)) Reste quand même une chose qui n'est pas bidouillée, elle. C'est ce caillou métallique dont un jour il faudra qu'un géologue fasse une analyse approfondie. J'ai bien pensé que cela pouvait être un "déchet" de l'industrie humaine mais cette couleur rouge vive de l'oxydation, si cela en est bien une, sont si étonnantes, que l'interrogation reste. De plus, rien ne rappelle un travail humain sur la pierre. Et il y a aussi ces minuscules cailloux terrestres bien incrusté dans ce petit océan métallique... Bref... Je croyais avoir découvert une pierre d'origine météorite sur l'espace minuscule d'une plage de rivière et voilà que je me retrouve sur la même plage avec deux énigmes géologiques qui ne semblent, en apparence, pas de la même provenance... mais qui n'arrêtent pas de créer des bestioles d'apparence humaine ou animale. Etrange, très étrange, même si c'est un ordinateur, un appareil photographique, et l'oeil humain, qui permettent les travestissements. C'est comme si la technologie recréait à l'image de Dieu des figures familières:-))

Bonne journée, Père Siffleur. Que le Grand Cric me croque si j'écris n'importe quoi et que les images ne sont pas à Son image...

Écrit par : pachakmac | 27/10/2014

Je voulais écrire "ces tâches rouges" de Peaux-Rouges:-)))

Écrit par : pachakmac | 27/10/2014

Les commentaires sont fermés.