28/10/2014

La Louve du Louvre

Les amours coulent.

Ô naufrage !

Se défoulent dans nos bouches

et refoulent loin de leurs combats farouches.

Ô bel âge !

 

T'ai-je déjà dit

de ne plus recommencer à aimer ?

T'ai-je déjà dit

que c'est pire que de se damner ?

 

Une louve se love,

se love tendrement d'amour,

là juste dans les nuages ouatés

au-dessus de mon volcan survolté.

 

Et puis elle s'anime et respire

et de ses rires elle m'enivre.

Et puis mon cœur crie : Vivant sauvage !

Qu'as-tu donc fait de son breuvage

pour que plus jamais tu ne sois sage ?

 

Vivre à en crever

de notre art libre d'aimer.

 

Serai-je en droit coupable

si je fais de toi la reine de mes sables ?

Serais-je en droit punissable

si je dérobe l'encre à tes yeux inépuisables ?

 

Aimer c'est chavirer et se donner en pleine mer

comme cet océan de pixels brisé entre nous deux ;

par lettres ouvertes, ou par tableaux,

comme au bon vieux temps,

confidentiels et universels comme le vent

se glissant dans les cheveux des enfants.

 

Aimer à en oublier tout de mon passé

de bâton de chaise sortant de sa glaise.


Avant de mourir heureux sur mon île

pris sous ton Elle de louve féconde.


Gagnante déployée sur Paris et le monde.

 

2014-10-28 17.44.166.png

 

 

2014-10-28 17.44.1666.PNG

 

 

2014-10-28 17.44.16666.PNG

 

 

2014-10-28 17.44.166666.PNG

 

 

2014-10-28 17.44.1666666.PNG

 

 

2014-10-28 17.54.3888.PNG

Da Vinci Code

 

Les commentaires sont fermés.