17/11/2014

Les mécaniques quantiques de l'amour selon l'Ange Thomas

« Le mensonge prend l'ascenseur alors que la vérité, plus lente, prend l'escalier. Au final, ils arrivent tous les deux au même point »

Ainsi s'exprime Thomas sur sa douloureuse relation qui le lie encore et toujours à Nabilla. Pour une fois, on dira que le jeune homme a fait preuve de science infuse pour exprimer ses sentiments tortueux qui l'unit à la belle. Sa hantise, c'est d'être trompé par Nabilla qu'il sait volage de nature. Sa façon de la maintenir à lui, c'est de la terroriser en lui déclarant qu'il la quittera s'il se fait tromper. Au final, il se croit sincèrement être l'ange gardien d'une belle jeune fille malade tentée d'aller retrouver le diable...

Le mensonge prend donc l'ascenseur, et pour tromper Thomas, Nabilla n'a d'autre choix possible que le mensonge car, on le sait maintenant, Thomas ne supporterait pas d'être cocu. Nabilla aime passionnément Thomas...mais Nabilla veut sa liberté. Thomas aime passionnément Nabilla mais celle-ci lui plantera le couteau s'il la trompe... Ce qui est fait, tromperie ou pas tromperie réalisée.

Mieux enchaînés l'un à l'autre que ça, tu meurs. Dans les faits, tous les deux prennent l'ascenseur de leurs mensonges réciproques.

Au final, leur relation débouche non pas sur la vérité et la sincérité d'un amour profond et durable, comme Thomas se l'imagine, mais sur le mensonge, la déliquescence des sentiments, et finalement la délinquance d'un amour frelaté par toutes les trahisons possibles.

Non, Thomas. Si vous vous sentez si bien dans l'ascenseur avec Nabilla, c'est que l'escalier de la vérité vous semble bien trop long et surtout bien trop loin du star system à tous les deux pour que vous vouliez le prendre ensemble ou séparément. Vous êtes enchaînés à votre pipolisation et l'ascenseur vous tire vers le bas à une vitesse vertigineuse.

Mais si vous prenez l'escalier et que vous commencez péniblement, au départ, c'est-à-dire au point zéro de l'après nuit d'Halloween, et de mieux en mieux par la suite, à le gravir, vous arriverez sans doute au sommet, fier de votre parcours sur le chemin de votre propre vérité. Horizontalité-Verticalité. L'ascenseur est la facilité des fainéants qui veulent arriver au sommet avant les autres afin de les écraser ensuite de leur morgue, de leur prétention, et de leur besoin de supériorité. Mais dans la vraie réalité, avec cette méthode, tu finis la tête en bas et le cul en haut. L'escalier est le chemin qui permet d'étudier, de trébucher, de se relever, de continuer son chemin jusqu'au sommet avec la vraie passion aventureuses des pionniers. Tu finis la tête à sa place et le cul au juste milieu de ton corps.La méthode de l'escalier est la bonne méthode pour affronter la vraie vie.

C'est le sage conseil donné à deux tourtereaux malheureux par quelqu'un qui a connu ses nuits d'Halloween et des cauchemars dont il s'est pourtant relever...

Allô. Non mais Halloween!

 

Les commentaires sont fermés.