17/11/2014

Un bon de géant pour...Philae

Un petit pas au bas d'une échelle lunaire pour Neil Amstrong ; un bond de 8 mètres 90 pour Bob Beamon sur Terre ; un hyper bond de plus de 1'000 mètres, tout en douceur et en légèreté, pour Philae Rosetta qui n'a connu aucun dommage si ce n'est sa mise à l'ombre...pour un temps (?)

Chappatte nous fait plaisir dans le Temps pour apprécier le plus grand bond de liberté d'un petit robot qui n'en a fait décidément qu'à sa tête avec ses propres concepteurs... A moins que ce ne soit Choury qui lui ait appris ses premiers pas de danse sur sa surface:-) de façon disons un peu cavalière en l'expédiant valser au bord d'un gouffre et contre une paroi rocheuse. C'est ce qui s'appelle de la danse acrobatique entre un séducteur ne pesant qu'un seul gramme et une comète qui ne s'en laisse pas compter par le tour de génie du petit robot débarquant sans coup férir... mais qui fait sourire le monde entier. La gravité de l'affaire au milieu de sa robe légère, vous comprenez.

http://www.letemps.ch/chappatte/

 

Les commentaires sont fermés.