28/11/2014

La « Weltwoche » se jette dans les flammes

« Der Koran » avec un « o » redessiné en bombe. Cela suffit a remettre en route le feu qui couve sous la cendre. Rédaction et bâtiments menacés, l'auteur de l'article ayant lui aussi directement reçu des menaces de mort.

UN LIVRE POURVOYEUR DE HAINE N'EST PLUS UN LIVRE. IL DEVIENT UN OUTIL DE PROPAGANDE AUX INTENTIONS CRIMINELLES.

UN LIVRE QUI NE RESPECTE PAS LA DIGNITE HUMAINE DE CHACUN ET DE CHACUNE N'EST PLUS UN LIVRE SACRE. IL DEVIENT UN LIVRE FAISANT L'APOLOGIE D'UN FASCISME RELIGIEUX DONT LES VALEURS DE LA MODERNITE CIVILISATIONNELLE NE PEUT S'ACCOMMODER.

UN LIVRE QUI S'AUTOPROCLAME SUPERIEUR A TOUT AUTRE LITTERATURE LAÏQUE OU SACREE PAR L'INTERMEDIAIRE DE FOUS SANGUINAIRES N'EST PLUS UN LIVRE SACRE DANS LES MAINS DE CES PERSONNES MAIS UN LIVRE SATANIQUE AU SERVICE D'UNE ARMEE D'ASSASSINS.

« Le Coran » ne doit pas devenir le livre honni à l'identique de « Mein Kampf ». Les musulmans doivent absolument répondre aux nécessités de nos lois démocratiques, condamner fermement les menaces de morts et d'attentats, et prendre le recul nécessaire par rapport à la satyre et l'humour. L'islam attaqué de façon satirique doit se défendre par l'humour et la bonté. Pas par la violence et les meurtres.

Il n'y a pas de mauvaise interprétation de la présence Dieu en ce monde. Il n'y a que de mauvaises personnes qui font de mauvais choix et qui pensent servir Dieu alors qu'ils servent Satan.

Les commentaires sont fermés.