05/12/2014

La Cible

Plus de 200'000 morts en Syrie depuis le début du conflit. Plus de 10 millions de réfugiés. Aucune statistique ne peut s'écouter sans sursauter devant l'ampleur du désastre. Aucune politique valable entre grandes puissances; aucun soutien valable aux populations soumises à la loi du plus barbare. Et nous, citoyens et citoyennes impuissants face aux massacres, aux tortures, aux viols, perpétrés par des salauds qui veulent imposer leurs lois et leurs méthodes scandaleuses. Nous nous terrons. Nous nous avilissons. Notre silence et notre inaction font de nous les complices des criminels qu'on laisse agir à leur guise. Pour Noël, c'est ce message que j'aimerais transmettre. Un message de lutte et d'espoir. Nous ne céderons pas devant la barbarie et notre volonté d'un autre monde reste intact.

 

20130821_185402222.JPG

 

 

20130821_185402222222.JPG

 

 

20130821_1854022222222.JPG

 

 

20130821_1853255.JPG

LA  CIBLE

Ce sont des êtres de chair et de sang en...3D...comme nous tous

Commentaires

"plus de 200'000 morts en Syrie" !!

Si on vous dit de vous jeter dans le lac, vous courrez ?

200'000, c'était déjà le chiffre avancé en janvier, sans parler des autres recules depuis le début, de plus les chiffres sont communiqués par "agence syrienne des droits de l'homme", officine à 100% contrôlée par el assad !

Non, ce massacre a certainement fait plus du double de victimes, sachez-le !

Écrit par : Corto | 06/12/2014

Vous êtes à côté de la...cible, Corto. Deux cents milles, quatre cents milles, 1 millions et plus comme au Viet-Nam... Ce ne sont pas les statistiques qui font la catastrophe. Ce sont les humains...qui créent le résultat des statistiques. Et nous sommes-là dans une catastrophe globale qui nous affecte tous. Par manque de solidarité humaine, tout simplement. Par idéologie aussi. Un tel veut avoir raison sur sa vision unique, déiste ou laïque, du monde. Les dictateurs ont le vent en poupe. Les tueurs sont craints et prennent le pouvoir...que leur laisse le peuple jamais soutenu par nos champions du monde de la...paix, Poutine t Obama en tête de cortège. D'abord les intérêts économiques et ceux du pouvoir... Incapable de renverser la donne, Poutine et Obama, leur caste financière. nous enfoncent chaque jour davantage dans l'ornière. C'est cela que les peuples du monde doivent comprendre et c'est contre ce modèle et ce mal dévastateur et cynique que nous devons lutter. Pour ma part, je reste solidaire des gens innocents qui meurent dans les guerres provoquées par d'autres.

Écrit par : pachakmac | 06/12/2014

«Pour ma part, je reste solidaire des gens innocents qui meurent dans les guerres provoquées par d'autres.»


Vous êtes comme le bobet qui est dans le froid et sous la pluie, qui hurle: «j'préfère quand-même le soleil et l'été !»

Quel scoop !

Écrit par : petard | 06/12/2014

Tout le monde se demande "pourquoi" !

Mais la réponse est si évidente et les populations sont tellement occupées par leur train-train quotidien, qu'au diable le moindre gramme de réflexion !

Chers lecteurs, il ne s'agit rien d'autre que d'une vaste déstabilisation du monde chaotique musulman dans l'unique but de déplacer les populations !

Vous pouvez chercher dans l'histoire des conflits, surtout des conflits récents, lorsqu'il y a des massacres bruyants et sanglants, c'est uniquement dans le but de déplacer des populations, comme nous l'avons vu avec le génocide rwandais et dans le but caché de mettre la main sur des ressources naturelles.

Vu l'ampleur du chaos dans les pays musulmans, certes le but est de déplacer des populations, mais est-ce vraiment dans le but de mettre la main sur des territoires pour contrôler des ressources naturelles, c'est peu probable, pour plusieurs raisons, la première étant que les ressources naturelles des pays musulmans sont déjà sous contrôle occidental et vu l'ampleur, il ne s'agit pas d'un calcul visant à proprement dit des territoires précis, mais une étendue de territoires du Maroc au Pakistan et la ressource naturelle semble plutôt ridicule vis-à-vis de la masse de populations déplacées.

Un vieux complot déjà dessiné dans les années 1920 par les élites communistes qui avaient prévu sa conquête à long terme en neutralisant toutes les puissances libérales et anti-communistes.

Il y a eu d'abord la chute du mur de Berlin, "désastre" que l'occident a plus ou moins facilement absorbé voyant les fuites des élites intellectuelles du bloc de l'Est. En fait ce plan ne semble pas avoir fonctionné comme prévu, au contraire, la fuite de la communauté scientifique de l'ex-bloc a encore plus appauvrit les restes de l'empire, car contrairement aux prévisions des grands oracles et timoniers de la plus que sainte nomenclature, les foules ne se sont pas déplacées vers l'ouest, en fait seuls les cerveaux ont fuis.
Ne pas croire comme voudraient le faire croire les propagandes de l'ouest que le mur fut réalisé pour empêcher le petit peuple de fuir, light-motif souvent illustré par la filmographie et la romance occidentale, non, ce mur ne servait qu'à contenir les élites dans le pays. Ne pas sous-estimer, ni la cruauté, ni la bêtise des initiateurs du socialisme soviétique dans les années 1920 et suivantes.

Ils avaient prédit la guerre de 39-45, ils l'ont provoquée, les allemands et le reste de l'Europe savaient que l'URSS ne faisait que des armes après celle de 14-18, les anti-tsariste ont repris haut la main la poussée des austro-hongrois et leur occupation communiste avait donné dès la "révolution" noyautée par la bourgeoisie russe. Mais c'est un autre chapitre.

Pour revenir à ce qui fut calculé dès la naissance de l'empire soviétique, c'est à dire, après avoir retenu les populations, avoir détruit le mur dans l'unique but de créer une invasion en Europe, ce plan n'a pas du tout fonctionné, car de son coté, "l'occident" s'y était longuement et sagement préparé.

Le résultat de ce complot socialiste prit un autre tournant : La fuite des cerveaux et des finances de l'ex-empire et finalement très peu d'exilés, la population russe et celle des pays satellites n'a pratiquement pas bougée.

Il aura fallu attendre Barack-Hussein pour que le plan bis soit mis en oeuvre, celui de déstabiliser le monde musulman afin d'enfin aboutir aux vieux espoirs de Lénine, c'est à dire : Déclencher des coups d'états et des révoltes dans la quasi totalités des pays arabes et semer une telle pagaille que les populations puissent enfin fuir ces enfers jusque-là fermés.

Soudain, il est possible pour des millions de personnes précédemment emprisonnées dans des régimes le plus souvent sanguinaires de percevoir la possibilité d’entrevoir les côtes européennes et depuis 3 ans, ce sont des foules affamées et parfois mal motivées qui se pressent aux portiques des démocraties riches et enviées. Des centaines de prisons ont ouvert leurs portes aux partants, comme le fait régulièrement le régime cubain avec les USA.

Plusieurs témoignages d’immigrés d’Afrique du nord, visiblement dérangés, conforment que leurs gouvernements les ont intentionnellement mis sur des bateaux en destination de cette terre promise dans les livres d’histoires tant vantés par les colons français, avant !

Sans oublier bien sûr que bien des états arabes se revendiquent de gauche et progressistes.

Barack-Hussein et Poutine ;

Voyant le potentiel musulman aux portes de l’Europe, il était plus que facile de régler les comptes avec cette Europe un peu trop criarde, les russe parce que c’est un vieux fantasme et un complexe pesant sans passer sur les concoctions communistes longtemps ruminées dans les estomacs des plus patriotes, ne jamais oublier l’aspect patriote dans l’épopée communiste et les américains envers l’anti-américanisme rampant depuis que des centaines de milliers de GI’s sont morts aux combats sur les terres ancestrales du nouveau continent.

Aux yeux des deux autres « empires » occidentaux, l’Europe, la petite Europe fait un peu trop de bruit, comme le font les chiens de petite tailles et ces aboiements agaçants ont fini par trouver les échos suffisants pour unir les deux géants contre cette tentative ratée d’union contre tous.

Il faut reconnaitre que rien ne marche vraiment dans cette nouvelle union et encore moins du point de vue militaire, le vieux continent aurait sans doute mieux faire et commencer cette union par la construction d’une défense dissuasive, ce qui n’est véritablement pas du tout le cas, hormis quelques ogives nucléaires intouchables face aux USA et à la Russie, l’Europe ne vaut rien militairement, au point de devoir appeler aux secours même lorsqu’il faut mettre à l’amende un petit pays comme la Serbie, pas très brillant !

De l’autre côté, je le répète, des dizaines, que dis-je, des centaines de millions d’arabes à bout, broyés par des décennies de dictatures responsables de millions de morts pendant et avant les « printemps libérateurs ». Des êtres totalement désincarnés et plongés dans les pires contorsions, certainement parmi les plus mal traitées de la planète.

Les musulmans sont des monstres ?

Vivez dans des régimes monstrueux pendant des générations et vous verrez ce que vous deviendrez !
Les musulmans arabes sont certes restés fidèles aux coutumes moyenâgeuses que les occidentaux ont su transgresser et maitriser, mais l’occident d’il y a 2 ou 3 siècle n’a pas grand-chose à envier à l’islam, je ne vais revenir non plus sur les colonies européennes qui n’avaient pas vraiment intérêt à voir ses « administrés » s’émanciper, exploitation oblige et d’avoir considéré les arabes et autres musulmans comme des marchandises facilement exploitable, mais il est à constater que les pays musulmans ont connus un développement vers la modernisation peu satisfaisant, habitudes coloniales n’ayant pas vraiment cessées avec les mises en places de dictatures largement soutenues par les descendants des colonisateurs en personnes !

L’islam et le christianisme possèdent tous les deux les germes guerriers indispensables aux fanatismes meurtriers, les uns avec un retour progressif vers une « foi » mise sous le coude et les autres avec une « foi » déjà bien implantée et un retour progressif vers le modernisme armé. Cela fait 15 siècles que l’islam et le christianisme se « croisent » avec célérité et félicité. Cependant, ne sous-estimez pas les rêves vaticanesques encore bien vigousses, l’islam et ses mosquées circoncises par des nationalismes mutants reste le dernier secours à la désertion des églises et nous le voyons, un pape de plus en plus politique.

Néanmoins, ce ne sont que de vaines tentatives, les stocks d’armes sont nettement plus accessibles que les laborieux retours des profondeurs païennes recouvertes d’idoles en solde et sans cesse plus lointaines de ce grâle poussiéreux, habillés de dentelles de St-Gall.

Si même Zemmour s’y perd, c’est que les équations à 4 inconnus de ces champs de batailles à enchainement de doubles paradoxes, préoccupent plus les bobos-bébés de babas que les propriétaires de harems. Surtout si en plus, les élèves des écoles de rattrapages pour trentenaires et futurs « journalistes », qui sans gêne rajoutent une couche de verni synthétique opaque de cette reconnaissable crasse antisémite de leurs grands parents.

Oui, Zemmour ne pouvait pas tomber plus à pique dans ce vivarium d’émasculés en ruts, je le rappel, même si les machismes chrétiens ont tournés aux féminismes hérités des mœurs sacerdocales les plus en vogues, il n’échappe (Zemmour) pas à la bêtise de ces ratés belletriens aux tirages ne dépassant jamais le nombre de leurs victimes collégiales, les pauvres, soit 2'000 exemplaires pour les plus fortunés qui n’oublient pas de garder 5 cartons de 100 pour les éventuelles visiteurs égarés venus boire le thé. Ce n’est pas que l’Europe s’islamise, c’est simplement que pas encore tous les européens sont prêts pour troquer leur bérets de résistants contres des strings en strass. En deux mots et avec la grâce estampillée par les réfractaires endurcis très présents dans les manifs de droite, « plutôt me convertir à l’islam que de me faire …….. » ! Du coup Zemmour se retrouve pris en sandwich entre les valises de stérilets et les stocks d’hostiles planqués dans les jupons, Jeanne la pucelle l’avait déjà payé assez cher pour s’être habillée en mec, désormais c’est par musulmans interposés que l’Europe abandonne ses bûchers contre des lapidations publiques filmées en HDV, il faut dire que les forêts ne font pas légions dans ces contrées rocailleuses pas si lointaines, disons de plus en plus proches.

Les nombreux califats allant du Maroc aux montagnes du nord du Pakistan se transforment en cuves de fermentations, cela malgré les interdictions antialcooliques de salons de thé pas tous très halal au goût des plus nombreux, eux restés dans les arrières banlieues les plus sordides et devenant au grès des vents, plus califes que le calife. Déjà des têtes sont tombées, celles que les plus corrompus des européens califiaient de dictateurs et même qu’ils fournissaient en gaz et autres joujoux actuellement en vogues dans les catalogues des quartiers chauds proches des frontières turques.

Oui, c’était au travers d’une de ces bouffées d’humanismes de trop que les troupes franco-obamaniennes ont, en partie sous Sarko, lui, défendant ses financements kadhafiens et sous Hollande, un honneur blanc-bleu perdu il y a bientôt 70 ans et des djihads encore verts-kakis. Un pays de plus ayant « bénéficié » des largesses françaises ante et post collaboration, laissant comme une arête bien enfoncée dans ce gaullisme gommé des livres d’histoire. Oui, la France ne devrait pas tirer à ce point sur la corde, si les syriens ont gardé quelque chose de la France, c’est bien les méthodes les plus ignobles dont la France a le secret, voir idem à Madagascar, au Tchad, en Algérie, en Afrique de l’Ouest, au Vietnam qui le leur l’ont bien rendu ainsi que dans la plupart des colonies toujours françaises connues sous l’appellation « Dom Toms », sans doute le dernier empire colonial de la planète à faire la morale en toute « innocence » !

De leur côté, les USA ont aussi quelques centaines de milliers de cadavres datant de un passé ayant placé des jalons dans ce Moyen-Orient à bretelles, les américains avec les anglais savaient, eux, contrairement aux français, où jetés leur sac sur les zones dont le pétrole n’a pas encore un siècle plus tard d’être rentable. Certes, personne ne se souvient vraiment que le pétrole qu’ils déversent dans leurs 4x4 a causé plus de 600'000 victimes dont une majorité de civile dès 1920. Il y a des souvenirs gênants qu’il vaut mieux oublier, mais ne devraient néanmoins pas être ignorés dans les explications concernant l’actuelle pagaille et menace revenant en boomerang sur cet occident pas si propre.

Lorsque la presse actuelle fait défiler les décomptes morbides du quotidien syrien et irakien, il ne faut pas gratter trop profond pour retrouver des explications peu reluisantes concernant les vraies causes voulant restaurer la paix de cette région, surtout que la politique occidentale entretient depuis des générations des régimes encore complices et tout cela avec des contreparties bien occultées. C’est ainsi que les El Assad ont toujours gardés des entrées privilégiées avec les gouvernements successifs de la 5ème république, cela même pendant les pires tensions entre la Russie et l’Ouest, ce qui ne semble pas tout à fait explicable si l’on prend en compte que la France est un des piliers de l’OTAN. Donc, après avoir échangés de manière non officielle mais néanmoins secrète pour personne, nous voyons après près d’un siècle de micmacs organisés entre la Syrie et la France, débarqué un président socialiste prêt à tout pour faire de Bashar ce que la bande à Sarko venait de faire avec Kadhafi et ce que les USA avaient eux aussi fait à un autre baasiste au bout d’une corde au nœud très coulant.

Dans ce fatras bien ficelé, seuls les Benalis et les Moubaraks s’en sortent vivant, malgré des « révolutions » vites renversées à leurs tours.

Et voilà quelques éléments du décor plantés et de nombreux retours de situations dans un ordre pas très catholique. Des millions de musulmans définitivement résignés vers un futur loin des terres d’islam et bien qu’attirés vers cet occident démocrates, de plus en plus de femmes très voilées et de nombreuses mosquées en constructions du nord au sud et de l’Est à l’ouest de ce continent rétrécissant à vue d’œil.

Quant au futur de l’Europe, comme le disait Hippocrate, c’est une question de dosage, sauf si dans ces relâchements certains systèmes immunitaires pas plus contrôlables que les causes, reprennent la main sur une situation plutôt gravissime.

Écrit par : Corto | 08/12/2014

C'est tout le débat entre la légitimité et la nécessité !!

Écrit par : Corto | 10/12/2014

A Géo, puisque même l'UDC ferme ses blog lorsque la vérité commence à montrer quelques signes :

Ce n'est pas 200'000 en Europe, c'est le chiffre avancé par le gouvernement français rien que pour la France !

Écrit par : Corto | 13/12/2014

Quand je vous verrez un seul instant solidaire des populations qui subissent les outrages des puissants, pétard, votre glace abrasive aura fondu au soleil. Je n'ose même pas penser à votre miroir...

Écrit par : pachakmac | 13/12/2014

Les commentaires sont fermés.