27/12/2014

Femen et massacre des innocents,

L'enfant Jésus kidnappé au Vatican dans sa crèche par une Femen qui sera finalement jugée pour cela... Voilà un étrange conte de Noël.

Qu'à fait Jésus ? Quelle est sa faute originelle ? Peut-on impliquer à la naissance d'un enfant la responsabilité d'un crime immonde et le massacre de milliers de bébés par le roi Hérode ? Est-ce seulement vrai, cette histoire de massacre ? Comment imaginer que le bébé roi, cet enfant qui devrait mettre en péril le royaume d'Hérode, disparaisse sans laisser de trace dans la communauté juive durant près de 30 ans ? Que fait Jésus durant toutes ces années invisibles ? Que vit-il ? Où est-il ? A-t-il peur d'être reconnu ? Ou alors, plus simplement, Jésus n'a-t-il jamais eu de naissance divine et devient-il divin que durant les trois ou quatre années durant lesquelles on entend soudain partout parler de lui et, finalement et surtout, au moment de sa montée sur la croix ? Tout le reste, le scénario de sa naissance et l'horrible massacre des bébés est sans doute inventé pour créer le mythe de Jésus.

Et aujourd'hui, que cherchent les Femen ? Faire porter le chapeau à un innocent d'un massacre qu'il n'a ni commis ni commandité ? A un homme qui a prêché la non-violence durant toutes ces années de combat ? Qui a sauvé Marie-Madeleine d'une lapidation certaine ? Qui a laissé Judas en vie alors qu'il venait de le trahir et de le condamner à mort sur la croix ? Qui n'a fait que son devoir d'homme et de citoyen face à la misère du peuple ? Et qui a donné l'espoir d'un autre royaume d'une justice du Ciel aimante et juste pour tous à des milliers de gens qui n'avait jusque là que la misère comme compagnon d'infortune et une religion traditionnelle pourrie par les jeux du pouvoir et de l'argent ?

Les Femen commettent des choses stupides et inutiles. Le même combat porté en Syrie pour sauver les enfants du massacre actuel aurait un tout autre sens et une toute autre portée. Mais bien sûr, les Femen n'ont pas un tel esprit de sacrifice et de martyr. Elles ne s'appellent pas « Jésus » qui était sans doute un homme et non une femme mais portait en lui la douceur, l'amour, et la bienveillance de sa mère Marie.

Dieu n'est ni une femme ni un homme. Il est l'Unité. L'être qui réunit le féminin et le masculin dans le Tout. C'est cela qu'il faut répondre à ces sextrémistes de pacotille.

 

 

Commentaires

Si Jésus pouvait parler il dirait peut-être c'était pour exciter votre curiosité et cela a marché(rire
De toutes manières il n'y a pas à en faire un plat et moins on en parlera plus vite ces Femens ou autres disjoncté9es se tairont ,Mais avec un risque tout de même ,que deviendront les médias si cela était?
Ce qui prouve le bien fondé de la psychiatrie à ciel ouvert vous ne serez jamais au chômage Pachakmac

Écrit par : lovsmeralda | 27/12/2014

Bonjour lovsmeralda. Aucune excitation à voir Mlle Ukraine se mettre seins nus et dérober le petit Jésus dans sa crèche avec sa tête de fille enragée... Non, vraiment pas. Ma curiosité va plutôt vers la réaction du Vatican et du pape François qui vient d'agir comme le Christ en libérant la Femen... C'est juste à l'instant que la décision a été prise. Pareille à Marie-Madeleine, Mlle Ukraine a commis une faute de goût: préférez la provocation et l'excitation de dérober l'enfant plutôt que chercher à aimer ce petit bout d'amour. Ce n'est pas du sexe tarifé mais l'idée en est un peu la même. Je me sers de toi pour me faire du fric et une réputation médiatique... Sauf que Jésus a plus d'un tour dans son sac pour pardonner et aimer celle qui l'offense et ne comprend pas bien les enjeux de la situation...:-)

Écrit par : pachakmac | 27/12/2014

@Pachakmac je parlais d'excitation dans le sens de curiosité journalistique quand à Jésus et ceci en rapport avec votre dernière phrase ,commentaire précédent, là il dirait sans doute ,je suis mort pour les péchés de cette Femen ,je suis seul juge en la matière
Je vous rassure c'est pas de moi mais c'est en rapport avec un ancien prêtre qui fustige l'église catholique tandis qu'un autre traite l'Eglise Catholique Romaine de Secte ni plus ni moins
Peut-être que cette Femen voulait montrer du doigt tous les affronts subits par des religieuses souvent ex qui ont dû se prostituer pour vivre
Ce qui n'est pas entièrement faux quand on sait l'histoire des Sœurs Madeleine en différents couvents
très belle soirée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 27/12/2014

Oui, effectivement, Des crimes odieux ont été commis dans des couvents sur des enfants, sur des femmes. Se servir de Dieu pour impressionner et soumettre est une constante dans l'Histoire des hommes. Hors nous parlons d'un dieu qui a libéré le coeur des Hommes, sauveur d'Humanité, trahi par tellement d'humains qui se sont servis de sa "divinité" pour asservir, tuer, violer, offenser d'autres peuples, d'autres croyances. Hors Jésus n'a jamais demandé tout cela. Jésus a juste parlé d'amour, de non-violence, d'un Royaume qui n'est pas de ce monde. Il s'est battu pour cet idéal nouveau, ce peuple nouveau et planétaire qui ne ferait plus la guerre et saurait vivre en paix et dans l'Amour de Dieu.

Tout cela semble tellement loin des préoccupations principales de certains êtres humains qui est de posséder, de dominer, d'asservir, d'assouvir les pulsions pour leurs besoins et leurs plans personnels de conquête du monde. Et pourtant des êtres humains continuent de suivre le chemin d'autres êtres humains qui ont choisi un autre parcours d'existence que celui qui reste très tendance dans le coeur de l'espèce humaine. Sans doute, le royaume de Dieu n'est toujours pas de ce monde mais nous continuerons à nous battre avec ardeur et croyance en la victoire de l'amour sur la haine pour que ce règne arrive un jour...

Écrit par : pachakmac | 28/12/2014

@Pachakmac vous avez raison mais souvenez vous qu'en politique tout comme en religion c'est pas celui qui parle le plus qui sera le plus efficace
Et quand on voit l'Eglise des Béatitudes retourner au Vatican on reste confondu devant tant d'hypocrisie
Ce qui ferait dire à un ancien Monseigneur bon vivant épicurien et ami avec les Protestants ,c'est la preuve que plus on chasse le diable plus vite il revient ou chassez le naturel il revient au galop
En tant que vraie Huguenote je ne vais pas élaborer plus longtemps sur ce sujet sinon tous les cousins pasteurs missionnaires et autres vous diront bon courage ,prenez votre temps en patience car sur la longueur la cousine est imbattable pour tenir tête et elle a toujours raison,hélas /rire
C'est que mon apprentissage au Catholicisme en tant que Protestante et ce plus de 40 ans m'a ouvert les yeux sur toutes les religions et leurs dogmes qui n'ont souvent rien à voir avec les textes bibliques
très belle journée pour Vous et encore merci de votre réponse

Écrit par : lovsmeralda | 28/12/2014

lovsmeralda, la plus grande difficulté de l'être humain n'est pas de combattre le Mal extérieur. La première des difficulté est de combattre son Mal intérieur, celui qui nous ronge et nous pousse parfois à commettre des gestes irréparables. Vivre de son feu intérieur pour attiser l'amour,la libération, et la construction de nos relations humaines...ou alors user de ce feu pour attiser la haine, l'oppression et la destruction de ces mêmes relations humaines. Rien n'est évident en ce monde. Nos conflits d'intérêts sont très nombreux et parfois cruels. Surtout en amour. Gérer nos sentiments ne va pas de soi. La maîtrise de nos réactions, prendre le chemin du haut, celui qui ne crée pas de dégâts irréversibles pour l'autre et pour soi et qui permet au contraire de garder l'estime et la reconnaissance de tous, ou prendre le chemin du bas, en utilisant des stratagèmes hyper connus comme la menace, le chantage, la violence, la contrainte morale ou physique, voir carrément la suppression de l'autre lors d'un conflit monstrueux, ne va pas de soi. Beaucoup d'entre nous finissent par préférer le chemin du bas, celui qui permet une certaine puissance, une domination et un contrôle sur l'autre. C'est ce monde par le bas que Jésus rejette et ce royaume par le haut que ce même Jésus privilégie pour une communauté humaine vivant dans la paix et l'amour. Jésus était un maître spirituel, pas un être créant sa propre religion, pas un homme qui voulait le pouvoir commun sur les hommes. Il parlait au nom du pouvoir d'un dieu fraternel, capable de pardon, de douceur, de diplomatie après l'orage et la colère. Avez-vous vu Jésus porté le glaive et faire périr celles et ceux qui le haïssaient et qui voulaient sa mort? Avez-vous entendu parlé d'un Jésus qui s'en prend à Pilate de façon haineuse au moment où ce même Pilate le livre au peuple et à la mort sur la croix? Avez-vous vu Jésus profité de façon odieuse et violente des femmes? Personne, à nulle part, ne parle d'un Jésus esclavagiste, qui crie à la mort de ses ennemis, au viol des femmes capturées comme butin de guerre. Jésus c'est l'autre royaume. L'exact opposé au royaume de "Game of Throne" qui passe actuellement en série télévisée sur TSR2 ces jours de Noël. Jésus a fait le choix de la liberté et de la mort pour sauver les êtres humains. Il n'a fondé aucune communauté ni aucune religion. En Islam, Muhammed, après avoir été pacifiste dans un premier temps en suivant les traces du Christ, a fait un revirement (sur l'ordre de Dieu, de son dieu) et le choix des armes pour sauver les musulmans de l'oppression et de la disparition. Lequel des deux prophètes a choisi le chemin vers le haut en échappant au chemin vers le bas? Jésus.Mais pour cela il a du renoncer à défendre une communauté naissante sous ses ordres. Etait-ce bien raisonnable et acceptable pour ceux qui le suivaient? Muhammed est devenu un maître du "Game of Throne" qui défend un dieu conquérant et vainqueur par le courage au combat. Jésus a renoncé au combat violent et montré la voie du chemin par le haut, celui que nos démocraties modernes d'aujourd'hui emprunte peu à peu et qui est attaqué de tous les côtés par tous les convaincus du "Game of Throne" avec toutes les atrocités et les sauvageries que cela implique pour la défense d'un tel monde humain ou plutôt inhumain et rétrograde.

Nous devons faire ce choix à chaque génération nouvelle. Nous devons savoir si nos démocraties valent quelque chose de supérieur et de plus grand à travers la défense de la paix et de l'amour fraternel où si elles se corrompent et retournent au "Game of Throne" avec des leaders qui ont fait le choix de la violence, des guerres, et des crimes les plus abjectes. Pour ma part, je maintiens que Jésus est le meilleur des leaders pour la sauvegarde de la démocratie alors que Muhammed est un bon leader pour sauver la communauté du péril extérieur qui veut la destruction des siens. Entre les deux, c'est mon bouclier humain qui balance et qui me guide. Je fais le choix de Jésus pour ma personne prête à mourir sans vouloir la mort de mes ennemis et pour que vive la démocratie, l'amour, et la paix en ce monde. Mais je ferais le choix de Muhammed si ma communauté, notre démocratie, est attaquée collectivement par des gens qui veulent notre destruction et notre disparition. Car le chemin du haut est le chemin moderne de l'Humanité. et ce chemin s'appelle la démocratie des Hommes pour une planète libérée de ses pires démons qui veulent sa destruction et sa disparition dans une apocalypse globale.

Écrit par : pachakmac | 28/12/2014

@Pachakmac je ne vais pas vous contredire car la religion est affaire personnelle cependant j'ai connu trop de gens qui ont pris Jésus en otage pour briller sur le devant de la scène comme la Scientologie et quelques pasteurs illuminés dont Grahamm ,voire de nombreuses sectes
Par contre ce pasteur Graham aura dynamisé les ventes de pains qui phonétiquement parlant portaient son nom mais ceci depuis la nuit des temps
Ce qui prouve bien que tout est relatif ! surtout qu'il n'est nul besoin de parler de Jésus en tous sens et genre pour faire du bien autour de soi-A la fin de la guerre il valait mieux se faire très discret sur ce sujet
Moins on en parlait plus facile il était d'agir !
très belle soirée pour vous et merci pour votre blog

Écrit par : lovsmeralda | 28/12/2014

Les commentaires sont fermés.