28/12/2014

Mustafa Memeti, l'imam nommé Suisse de l'année

Les radicaux salafistes peuvent s'étrangler dans leur rage. Un musulman est nommé Suisse de l'année. Bon. Certes. Pour les extrémistes, Mr Memeti n'est déjà plus un musulman. Il a dévié et il est devenu un infidèle. Parce que vous comprenez, pour ces gens-là qui ne savent lire que le Coran de manière très Mal et rien d'autre, les extrémistes donc, tout ce qui ne s'applique pas à la lettre du Livre est considéré comme blasphématoire. Les dévots ne comprendront jamais qu'ils sont des esclaves et non des rebelles et des hommes libres, des larves et des mini-moi qui ne savent pas développer un sens critique, des cerveaux lobotomisés, des cœurs flétris par leurs haines et leurs désirs de meurtres en série, des êtres qui ont perdu le sens de l'islam, le sens artistique et le souffle créateur d'humanité et de progression spirituelle qui se trouvent dans leur propre foi et qu'ils ont abandonné pour devenir des assassins d'humanité.

Mais revenons à Monsieur Memeti. Il représente de très nombreux musulmans qui ont fait le choix de la vie en démocratie en abandonnant toute volonté de faire régner des lois théologiques de l'islam d'origine. Cet imam a le courage de ses opinions et n'hésite pas à dire que les radicaux de l'islam se trouvent sur une route sans issue pour eux si ce n'est celle du chaos et de la mort.

Un imam nommé Suisse de l'année. Cela va faire jaser dans certaines chaumières. Mais sans doute ce choix est judicieux et favorable à la vie en démocratie. Il est temps de donner la voix aux musulmans courageux qui ouvrent les chemins d'un islam moderne et progressiste et d'arrêter de ne parler que des fous d'Allah.

http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/27361857

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/456b65b2-8e7c-11e4-894e-3...

Les commentaires sont fermés.