05/01/2015

Malheur héroïque de l'insoumission

Résiste au temps. Résiste au conformisme. Résiste au pouvoir de l'argent. Résiste au sexe trop facile. Résiste à ton mari. Résiste à ton épouse. Résiste au pessimisme ambiant. Résiste au nihilisme. Résiste à la défaite. Résiste aux salauds. Résiste à la connerie. Résiste à la corruption. Résiste au populisme. Résiste au pire...et offre le meilleur de toi au monde.

Oui. L'insoumission est un combat violent pour le corps et l'esprit. Elle ressemble à la lutte d'un sportif contre l'adversité et contre l'oubli. Il faut beaucoup s'entraîner, savoir recevoir quantité de coups et de blessures intimes, savoir aussi perdre plus souvent que gagner, souffrir, souffrir, encore souffrir.

Et pourquoi souffrir quand, par soumission, une sorte de paradis facile s'offre à nous ? Une belle femme épouse un homme très riche par soucis du confort sans effort. Une autre résiste mais se voit contraint, par insuffisance économique (parfois libre de le faire par intérêt de l'expérience marginale) de se prostituer. Qu'elle est celle qui se soumet le plus aux plaisirs des hommes ?

La fille des bordels pour tous les hommes ou celle d'un seul bordel pour un seul homme ?

Se soumettre et vivre dans un confort matériel relatif, un semblant de bonheur et de paix, est-ce une posture intéressante pour l'être humain ? La vie ne vaut-elle pas à travers un combat, un idéal, une égalité entre êtres humains qui fait aussi notre dignité d'êtres doués d'un esprit et d'un cœur ?

Rester sportif en son âme et conscience plutôt que se soumettre aux ravages du temps et de l'Humanité par soumission bête et souvent méchante, voir assassine. Combattre, toujours combattre, et finir par mourir en prévenant Ce qui arrive après la mort par ces mots :

« Et maintenant à nous D(i)eux »

Les commentaires sont fermés.