06/01/2015

Houellebecq ne défend aucun régime, même pas la démocratie

Anarchiste nihiliste suicidaire. Tel est la description assez exacte que l'on peut faire du profil littéraire de Michel Houellebecq.

En cela, il s'oppose exactement à l'anarchiste constructiviste révolutionnaire dont je pense faire partie avec grande passion.

Michel Houellebecq nous fait supporter le Mal puisque le Mal peut nous permettre de mieux vivre à travers toutes sortes de démissions et de soumissions. Il peut représenter l'anti-Justine de Sade, celle qui se soumet aux pires déviances et vices pour assouvir sa soif de pouvoir et de domination mais en se soumettant alors au Mal profond. Vendre son âme au diable, cela existe bel et bien.

Si Justine est plongée dans le malheur par son insoumission au vice et son ralliement à une vertu très (trop) religieuse, l'anti-Justine est plongée dans l'athéisme le plus profond, la vénération de Sade, et l'envie de faire souffrir et d'en jouir pleinement plutôt que de souffrir inutilement et de se condamner à ne plus jamais jouir des bienfaits de ce monde terrestre, dont la privation de sexualité, pour cause de dégoût total des perversions sexuelles humaines atroces qui conduisent à la scatologie, la torture, le viol, et même le pieu dans le vagin et la mort par empalement...

Le suicide de Houellebecq c'est celui d'une société qui ne veut plus reconnaître les vertus du Bien sous prétexte que l'areligion est bien plus préférable et supérieure à la religion car celle-ci s'est totalement compromise et discréditée en se complaisant dans le vice sous des allures de grande vertu, vertu à chaque fois bafouée par des crimes sordides. Il ne reste alors que le Mal sadien et la liberté de ce mal pour jouir et profiter de ce monde terrestre. Sade devient l'emblème de l'insoumission tant désirée et souhaitable alors qu'il est bien plus l'emblème de la soumission au Mal, Sade et Satan ne faisant alors plus qu'une seul et unique personne afin de démoraliser intégralement le reste de vertu qui subsiste au coeur de la société des Hommes.

Soyons précis sur les descriptions. Sade et Houellebecq ne sont ni l'un ni l'autre des incarnations de Satan. Ce sont des êtres humains qui doivent être respectés, lus, et écoutés. Ils nous décrivent nos univers, nos déviances, nos perversions intimes et collectives. Ce ne sont pas des boucs émissaires qu'il faut crucifier ou mettre au donjon sous prétexte qu'ils seraient le Mal. L'écriture n'est pas le Mal. Le Mal c'est ce que nous faisons dans les actes quotidiens de nos vies et qui portent atteintes à des personnes, voir des animaux. Il y a des lois qui punissent les femmes et les hommes coupables de crimes réels. Le Mal, lui, peut se lire en littérature, se voir au cinéma ou au théâtre mais il doit être combattu sur le terrain de nos existences. La culture a le devoir d'être dangereuse car elle ouvre alors des perspectives sur les maux que nos sociétés voudraient cacher sous le tapis de notre bonne conscience.

Mais ce qui fait vraiment peur avec Houellebecq c'est que la fiction, sa fiction, semble rejoindre pour de vrai la réalité. D'ailleurs sa littérature même est empreinte de cette fiction-réalité mélangée et le monde la dévore comme si cela devait être toute la réalité souhaitée et prophétisée. « On se suicide ? Et alors » diront les plus cyniques. « Après nous, le déluge ? Quelle importance ? Je serai mort donc je ne porte pas de responsabilité sur le devenir de l'être humain ». D'ailleurs, c'est bien cette irresponsabilité que revendique Michel Houellebecq. Lui-même est comme il est et il ne changera pas. Le monde est comme il est et il ne changera pas. Fin de l'histoire. Houellebecq peut se suicider. Quelle importance ? Aucune, pour lui. Aucune pour nous non plus. Le monde se suicidera un jour ou l'autre. Quelle importance ? Aucune. Ni pour lui ni pour nous. Puisque Dieu n'existe pas, point de Jugement Dernier, point à s'en faire sur les responsabilités de notre disparition.

Houellebecq nous met face aux ultimes questions qui vaillent en cette fin  des temps version houellebecquienne:

« Méritons-nous de vivre sans idéal ? Puisque toute race animale ou végétale n'est pas responsable de son apparition et de sa disparition, l'Homme doit-il être responsable de sa disparition s'il n'a pas été responsable de son apparition ? Et si l'homme n'est pas responsable de son apparition mais que seul le hasard a voulu que nous existions, pourquoi s'attacher à des idéaux qui ne sont qu'illusions fantasmagoriques ? Vivre irresponsable, sans morale, sans religion, sans Dieu, devient-il alors le seul recours pour jouir tristement mais à fond de notre vie provisoire ? »

Houellebecq creuse la fosse de nos humanités. Nous laisserons-nous entraîner dans les abîmes de l'enfer avec lui ou irons-nous voir du côté de la particule de Dieu pour voir si les trous noirs nous entraînent dans un univers autre que nihiliste, dépressif, et suicidaire ?

http://www.20minutes.fr/culture/1510487-20150106-soumissi...

http://www.lefigaro.fr/livres/2015/01/06/03005-20150106AR...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Constructivisme_%28politique...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Art

Ma question ultime:

L'individu peut-il être heureux seul en dominant et sabotant égoïstement de sa personne tout projet collectif ou a-t-il besoin d'un projet collectif pour grandir librement, à la fois se soumettre à un idéal démocratique tout en développant de nouvelles formes modernes de cet idéal collectif par une certaine insoumission à l'ordre établi (soit la démocratie en mouvement pour tous) ?

CI-DESSOUS UN ARTICLE PRIMORDIAL DU PHILOSOPHE ABDENNOUR BIBAR

http://www.liberation.fr/culture/2015/01/02/l-imaginaire-...

 

 

2014-12-30 14.47.111111.PNG

Soumission : Houellebecq akbar !

http://www.lefigaro.fr/livres/2015/01/06/03005-20150106ARTFIG00150--soumission-houellebecq-akbar.php

Commentaires

Peut on passer autant à coté du dernier livre de Houellebecq que ce que le fait Pachakmac ?

Pas confondre littérature et gribouillage journalistique, ce livre restera alors que les omissions volontaires de la presse, ne seront que des lambeaux, comme l'histoire l'a toujours vérifié !

Houellebecq vise juste et ses ennemis critique sont les mêmes qui portent aux nus Ferdinand Céline, comme quoi leurs cerveaux sont gravement atteints !!

Écrit par : Corto | 07/01/2015

Des déséquilibrés s'en sont pris à Charlie Hebdo !!

Écrit par : Corto | 07/01/2015

Exactement ce qu'a écrit Houellebecq !!!!!!!!

Écrit par : Corto | 07/01/2015

Paris => Charlie Hebdo => attentat terroriste

Ils ont crié Allah Akhbar au nom de l'Islam, ils ont crié avoir vengé le Prophète au nom de l'Islam, mais comme d'habitude cela n'a rien à voir avec l'Islam.

Que l'on ne me dise pas que ces 100'000 nouveaux musulmans que l'on devrait accueillir en Suisse ne vont JAMAIS poser problème.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 07/01/2015

Avec la vache folle, une bête est infectée et on abat tout le cheptel!

Ohohohoh! gueulez pas trop fort! Mais là franchement cela dépasse tout l'entendement; un massacre gratuit à Paris pour des idées, c'est inacceptable, inacceptable, inacceptable, inacceptable........

Maintenant il faut agir, plutôt réagir hélas, mais c'est STOP!

Lea baveuseries de gentillesse et de condescendance c'est du foutage de gueule! Nous devons nous en préserver très très vite en prenant des moyens drastiques envers tous ceux qui représentent une menace pour la sécurité des populations autochtones, que cela soit chez nous ou ailleurs dans le monde occidental!

Écrit par : Corélande | 07/01/2015

Pauvres de citoyens. Si un mari assassine sa femme, tous les maris sont des assassins qui n'ont aucun droit d'aimer les femmes parce qu'ils vont un jour ou l'autre égorgé leur femme. La responsabilité est collective, civilisationnelle, culturelle. Si nous voulons réussir à vaincre ces types, il faut se serrer les coudes entre citoyens et citoyennes, prendre les bonnes initiatives et sauver nos démocraties, pas les saboter par vos pensées nauséabondes. L'injure faite à tous les musulmans du monde c'est de leur dire qu'ils n'appartiennent pas à la même humanité que nous. Et ça, c'est très grave et c'est exactement ce que vous pensez et écrivez.

Vous voulez quoi? La mort de l'Humanité, comme les fous d'Allah, ou une révolution culturelle et démocratique planétaire?

Écrit par : pachakmac | 07/01/2015

On veut juste vivre libre et serein, comme nous l'étions avant!

Quand on égorge des bêtes vivantes et que l'on baigne son enfant dans ce sang chaud, on ne peut plus se comporter comme les humains que nous sommes!

Point barre!

Écrit par : Corélande | 07/01/2015

Pachakmac,

"Si nous voulons réussir à vaincre ces types, il faut se serrer les coudes entre citoyens et citoyennes"

Ben voyons !!

Et si on se met tous un doigt dans le cul, est-ce que ça ira encore mieux ?

Écrit par : Corto | 07/01/2015

Que font les musulmans ???

Écrit par : Corto | 07/01/2015

@Pachakmac vous n'avez pas tout faut cependant il faut et c'est le plus important rester réaliste et cesser de fantasmer sur un monde idéal
Celui-n'a jamais existé et il suffit de voir les guerres d'inquisition contre les musulmans et les juifs par l'Eglise Catholique d'Espagne
Au vu de la situation actuelle hormis cette ignoble tuerie qui il y a une heure encore était passée inaperçue pour de nombreux citoyens on est tenté d'y voir comme une envie de conversion de la part de ces islamistes
Il y a comme une envie de revanche de leur part .
La situation n'est pas semblable aux guerres d'inquisition cependant celle-ci existe bien quand on sait que tout ou presque peut se savoir à la fraction de seconde et que délations ,diffamations sont aussi répandues qu'en ces temps là
Mais sachons faire la différence entre ces tueurs et les Musulmans qui vivent chez nous depuis longtemps et qui sont parmi ceux critiquant fermement tous ces attentats
La différence entre ces tueurs et nous c'est qu'ils sont solidaires ,ils font face ensemble alors qu'en suisse on a des partis qui sème la zizanie pour mieux sener le trouble au sein de l'électorat
En France c'est pas mieux et ces tueurs le savent très bien .Ils sont comme un tsunami qui devrait permettre aux humains de mieux construire en zones sismiques tandis qu'eux testent leur pouvoir sur la classe politique de l'UE
Finalement qui sont les vrais responsables ?
Menacez éternellement deux gosses toujours en train de se chamailler ,un jour ou l'autre ils testeront vos limites pour savoir ce qu'il en est réellement
Très belle soirée pour vous

Écrit par : lovsmeralda | 07/01/2015

Le problème de la France, c'est que c'est un pays contenant plus d'islamistes sanguinaires que de policiers !

Écrit par : Corto | 07/01/2015

C'est une simple expression, Corto. Mais comme d'hab vous profitez de l'occasion pour vous foutre de ma gueule ou celles de bien d'autres. Ce n'est pas avec votre attitude que l'on sauvera nos démocratie du nihilisme ambiant qui sévit dans tellement de cerveaux. Rien ne pourra me détourner de mon combat. Et je n'ai pas à me sentir personnellement responsable de ce qui arrive aujourd'hui car si il y a un mec qui n'arrête pas d'alerter le monde depuis le 11 septembre 2001, du danger qui existe pour nos démocraties, il est bien ici sur ce blog. Et cela me coûte beaucoup pour ma propre vie. Alors baisse le ton avec moi et essaye d'être à peine plus sympa.

Écrit par : pachakmac | 07/01/2015

pachakmac, depuis quelques heures, nous sommes tellement inondés de conneries que ta phrase ne détonne pas de manière outrageuse !

Avec ce discours, c'est toi qui instaure la guerre !

Ce discours de bien-pensant a amené la France dans la faillite sécuritaire, plus la France reculera face au danger qu'est le coran, plus il y aura de morts !

"car si il y a un mec qui n'arrête pas d'alerter le monde depuis le 11 septembre 2001, du danger qui existe pour nos démocraties, il est bien ici sur ce blog."

Tu ne cesses de dire qu'il y a les gentils islamistes et les méchants israéliens, arrêtes ton char Balthazar !!

Si la guerre civile en Europe n'a pas encore commencée, nous venons d'assister à une déclaration de guerre civile, combien en faudra t-il pour que la France fasse ce qu'il faut ????????'

Écrit par : Corto | 07/01/2015

Votre prose sur Houellebecq l'atteste !

Écrit par : Corto | 07/01/2015

Faudrait p't'être piocher un peu dans les choses qui sont derrières les choses...
Si la basse-cour médiatique, ce foutoir où l’ignorance des choses le dispute, gueulante, péremptoire, ivre d’elle-même, à la prétention de les expliquer, si donc cet espace boueux où piétinent coqs et poules, chapons et paons, l’un sur le dos de l’autre et la pile de tous accumulée ne cessant de croître, se meublait de quelque mémoire applicable à l’équation Houellebecq, deux noms lui viendraient à l’esprit. Ce mot étant pris dans son sens strictement virtuel, sa matérialité étant ici un fantasme de témoin accablé.

Les noms ? Pierre Drieu la Rochelle et Louis-Ferdinand Céline.

Qu’ai-je écrit là ! À l’abri d’une épaisse cuirasse fondue dans le métal des tracto-pelles curant les marécages envasés, je m’explique. En deux mots, Michel Houellebecq est à mes yeux non pas l’héritier de ces génies égarés dans la vaste nuit des barbaries, mais comme eux, un cynique dont la vision va bien au-delà des grilles du poulailler derrière lesquelles on aimerait tant l’enfermer à son tour. « Petits, petits, petits« , chantonnait ma grand-mère en jetant du grain à sa volaille. « Gentil Mimi, gentil poulet, petit, petit », ah, si le bougre voulait bien se laisser nourrir ainsi, caquetant en harmonie avec la confrérie, humblement penché vers la terre et remerciant pour l’aumône d’un petit coup de croupion, comme le monde serait plus simple.

Mais voilà. C’est qu’il a des visions, le déplumé. Comme en avaient les anars de droite de son calibre, les Audiard, Blier, Dard, Perret, Boudard, Blondin, entre autres ricanants désespérés de devoir subir, et le faisant savoir. Il y a trente ans, ça passait, dans une France encore bon enfant, revenue cabossée de pas mal de choses et se foutant d’elle-même avec le talent de ces uniques. En 2015, c’est différent. La guillotine médiatique se proclame humour choisi, l’argent venu d’ailleurs se statufie talent, l’esprit se coule dans le cerveau des autres pourvu qu’il épargne le très aristocratique sacré des egos au pouvoir. La catastrophe est nationale, costumes de foire, décors d’empoigne.

Parce qu’il annonce, à sa manière de peine-à-jouir toussant sa nicotine, un désastre ressemblant fort à celui que connurent mes parents quand le brouillard de la désinformation se leva sur l’Allemagne nazie, Houellebecq est mis, à peine son livre en place sur les gondoles, au ban de la non-société oestrogénée qui vit en vérité de lui. La meute est à ses basques. Et pourtant.

Et pourtant, dans un style, une forme et un ton évidemment différents, il n’en prédit pas davantage que Le voyage au bout de la nuit, ou que Gilles. J’ajoute à ces deux-là La grande illusion, de Renoir, qui décrit avec une précision d’horloger suisse ce que sera la débâcle de 1940, et la fin de la France. Ces oeuvres sont nées avant la guerre, en des temps incertains où comme de nos jours, vivre importait plus que penser. Ce que le second conflit mondial fit de ces oracles est une autre histoire, et là est le drame, pour nous aujourd’hui. Sans autre culture que leur reflet dans la glace, sans autre mémoire que celle de leur compte en banque, sans autre souci que l’amalgame, l’approximation, le négationnisme et la malhonnêteté intellectuelle susceptibles de les protéger encore quelque temps, les grandes gueules de tout poil qui mènent le peuple français à sa ruine se garderont bien de ces références pourtant limpides. Renoir est au musée, Drieu au purgatoire et Céline en enfer. Effaré, le peuple espère quant à lui qu’on le tirera bientôt de son somnolent cauchemar. Il risque d’attendre encore.

Ainsi Houellebecq va-t-il devoir affronter une houle semée de grains et de bourrasques. Regardant les photos peu gratifiantes que l’on montre complaisamment de lui ces jours-ci, parce que la médiocrité des uns ne peut se goberger que de l’abaissement des autres, je me dis que physiquement, il n’est pas sans ressembler au caporal Destouches relisant « Casse-pipe » dans sa maison de Meudon. Je me dis aussi que de la meute, des chasseurs, des flingues et de la curée, il n’a, ayant dit à sa façon sa vérité et jouant déjà les andouilles, strictement rien à foutre.

Ce en quoi il a parfaitement raison.

Écrit par : petard | 08/01/2015

Sais-tu, mon ami Corto, que les morts de Charlie Hebdo ont dit de Houellebecq qu'il était xénophobe (et con, ça c'est moi qui rajoute) dans son dernier roman? Alors même si les anarchistes de gauche restés un brin soixante-huitard font partie de ma bande, je te réponds qu'Israël, avec un minimum d'ouverture sur sa braguette, pourrait bien faire l'amour aux musulmans et obtenir une paix durable. C'est vrai que l'islam est la pire des religions, la plus assassine, la plus pédophile, la plus... j'arrête-là parce que c'est exactement avec ces mots que tu blesses la fierté musulmane, leur Prophète, leur ouverture d'esprit sur le monde qui n'est pas évidente entre cette fameuse fidélité au Coran et sa trahison, du moins dans les mots et l'interprétation. Quand des gosses, depuis tout petits reçoivent la terreur de Dieu, il y a bien des chances qu'un jour ils deviennent terroristes pour Lui...surtout quand personne chez nous les accueille avec confiance à cause des antécédents criminels et des attentats horribles actuels. Tu sais ce que c'est qu'un putain de cercle vicieux, Corto? Et bien, en toute modestie, je tente avec mes armes spirituelles individuelles et mon bagage intellectuel et artistique de transformer le cercle vicieux en cercle vertueux. Et cela, mon ami, il faut accepter d'accueillir l'autre dans son humanité pour réussir ce tour de magie flagrant.

Israël, aujourd'hui, dis-moi, c'est quoi sa magie pour réussir à faire la paix? Les colonies et la chasse aux caillasseurs arabes? Les terroristes n'ont jamais raison, je te l'accorde bien volontiers. Mais le terrorisme d'Etat est-il plus noble, alors? Qu'est-ce que la démocratie pour le gouvernement israélien actuel. Dis-le moi? Insister sur le caractère sioniste de l'Etat hébreu, donc un Etat religieux? Quelle belle démocratie laïque, alors...

Écrit par : pachakmac | 08/01/2015

Excellent commentaire, Pétard, de ceux que j'apprécie chez vous à défaut d'être d'accord avec vous. J'avais également pensé à la comparaison avec Céline, pour Houellebecq. Mais vous m'avez en quelque sorte coupé le commentaire sous ma plume... Comme cela j'aime franchement vous lire.

Écrit par : pachakmac | 08/01/2015

Pétard@ Un si bon commentaire chez pachakmak, c'est un peu donner des perles au cochon...

Écrit par : Géo | 08/01/2015

Faire de la prose dans les flaques rouges écarlates, nuit jusqu'au bout du voyage et ce n'est pas parce que l'on s'endort avec les poules qu'il faille caqueter jusqu'aux aubes célestines.

La réponse est simple, imposez la lecture du coran à quelques foule que ce soit et vous la transformer en meute !

Arrêtez vite vos pathétiques psalmodies de très mauvais goût, voir obscène, en Israël 87% des musulmans votent pour la droite la plus dure, sans les musulmans, jamais Nethanyahu n'aurait été élu, que cela se sache !!!!!

Quand vous aurez, certains, finis avec vos contorsions lombricales pour enfin sortir l'une de vos extrémités de ce sol crasse, vous aurez peut être enfin atteint vos objectifs enfumeurs !

En ce qui me concerne, israélien en Israël, je ne peux que sourire en voyant le reptile s'être retourné contre ses pourvoyeurs de charognes !!!

Écrit par : Corto | 08/01/2015

Ah, quand les fascistes utilisent les méthodes des "résistants", c'est encore plus inquiétant !!

Écrit par : Corto | 08/01/2015

La haine est mauvaise conseillère, Corto. Je n'ai ni tanks, ni fusils, ni lance-roquette, ni autre engin de mort, ni cartes et territoires à voler, pour garder ma liberté de penser. Je n'ai que ma plume d'Indien. Et je l'ai déjà dit quelque part. Elle est longue et effilée. Même pas peur de la mort...d'où qu'elle arrive et par quelque fanatisme ou fascisme que cela soit. Je ne défends que le droit à la liberté et la liberté de tous les êtres humains et je me fiche bien de la couleur de leur peau ou de leur origine.

Écrit par : pachakmac | 08/01/2015

Tu oublies les idéologies qui préconisent noir sur blanc, que tout "impie" ou "mécréant" (sous entendu, tout ce qui n'est pas musulman) doit être tué !!

Exemple :

"Les croyants combattent dans le sentier de Dieu, et ceux qui ne croient pas combattent dans le sentier du Tagut. Eh bien, combattez les alliés du Diable, car la ruse du Diable est certes, faible.
Sourate 8 : Le butin (Al-Anfal)"

"39. Et combattez-les jusqu'à ce qu'il ne subsiste plus d'association, et que la religion soit entièrement à Dieu. Puis, s'ils cessent (ils seront pardonnés car) Dieu observe bien ce qu'ils oeuvrent."

"123. Ô vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous; et qu'ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez que Dieu est avec les pieux.


5. Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Dieu est Pardonneur et Miséricordieux"

Coran sourate IX, 29 : Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Dieu ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce que Dieu et son apôtre ont défendu, et à ceux d'entre les hommes des Écritures qui ne professent pas la vraie religion. Faites-leur la guerre jusqu'à ce qu'ils payent le tribut de leurs propres mains et qu'ils soient soumis.

Le Coran Sourate IV Les Femmes verset 102/101 : Les Infidèles sont pour vous un ennemi déclaré.

Le Coran sourate VIII Le Butin, verset 40/39 Appel aux armes : Et combattez-les jusqu'à ce que le culte entier soit rendu à Allah

Le Coran sourate VIII Le Butin, verset 47/45 : O vous qui croyez ! quand vous rencontrez une troupe (ennemie) soyez fermes ! invoquez beaucoup Allah ! Peut-être serez-vous bienheureux !

Le Coran sourate VIII Le Butin, verset 62/60 préparez contre (ces Infidèles) ce que vous pourrez de force et de chevaux par quoi vous effraierez l'ennemi d'Allah !

Le Coran sourate IX verset 30 : Les juifs ont dit : Ozaïr est fils d'Allah. Les Chrétiens ont dit : Le Messie est le fils d'Allah. Tel est ce qu'ils disent. Qu'Allah les tue !

Le Coran sourate VIII Le Butin verset 17 : (Croyants !) vous n'avez donc point tué ces Infidèles, mais c'est Allah qui les a tués.
Le Coran sourate IX Revenir de l'erreur, verset 41 : Lancez-vous légers et lourds. Menez combat de vos biens et de vos personnes dans le chemin d'Allah.

Le Coran sourate IX verset 124/123 : O vous qui croyez ! Combattez ceux des Infidèles qui sont dans votre voisinage! Qu'ils trouvent en vous de la dureté !

Le Coran sourate XLVII, Mahomet, verset 37/35 : Ne faiblissez donc pas ! N'appelez point à la paix alors que vous avez la supériorité ! Allah est avec vous et Il n'abolira pas vos (louables) actions. N'appelez point à la paix.


===Le Coran sourate 48 Le succès verset 16 : Vous êtes appelés contre un peuple plein dune redoutable vaillance, (ou bien) vous les combattrez ou bien ils se convertiront à l'islam.=== Quelle tolérance ! C'est remarquable !


Le Coran sourate 48 Le succès verset 29 : Mahomet est l'apôtre d'Allah. Ceux qui sont avec lui sont violents à l'égard des Infidèles et compatissants entre eux.



Le Coran sourate 49 Qâf verset 15 : Les croyants sont ceux qui ont mené combat de leurs biens et de leurs personnes dans le chemin d'Allah.

Le Coran sourate VIII Le Butin verset 66/65 : O Prophète !, encourage les Croyants à combattre ! Sil se trouve parmi vous vingt hommes constants, ils en vaincront deux cents. Sils sen trouvent cent, ils vaincront mille de ceux qui sont infidèles !

Le Coran sourate VIII Le Butin verset 67/66 : S'il se trouve parmi vous cent hommes constants, ils en vaincront deux cents. S'il s'en trouve mille, ils en vaincront deux milles avec la permission d'Allah.

Écrit par : Corto | 09/01/2015

Ce n'était qu'un aperçu !

Sans parler des hadiths !!!!!!

Écrit par : Corto | 09/01/2015

Tu as raison Pachakmac, détournes tes yeux et laisse les innocents se faire tuer sous tes yeux !

Écrit par : Corto | 09/01/2015

Les innocents vivent aussi en Syrie, sont musulmans ou chrétiens ou athées ou de je ne sais quelle religion. Les innocents sont partout et nulle part. Ils vivent tranquilles et ne font pas de vagues. Ils mènent une vie de bien, aiment leurs familles et leurs voisins. Les innocents, c'est bon comme le bon dieu.

Mais alors, pourquoi tant de crimes et de guerres dans le monde entier? Hein, Corto, dis-moi ça? Parce que l'argent, parce que le pouvoir, parce que la domination, parce que la soumission, parce que la faiblesse, parce que la lâcheté, parce que l'abandon aux valeurs démocratiques, parce que le racisme, parce que l'antisémitisme, parce que tout simplement l'Humanité n'est pas encore à la hauteur de ses ambitions humanistes. Grandir, encore grandir, toujours grandir...pour ne pas chuter dans la géhenne des enfers.

Voilà, Corto. Tout simplement.

Écrit par : pachakmac | 09/01/2015

quand des religions comme le christianisme et l'islam dressent leurs populations dans le mythe du mensonge et du prosélytisme conquérant, de la division des genres et des pires corruptions des âmes, peut on encore parler "d'humanité" ?

Les uns violent des fillettes à partir de l'âge de 9 ans et les autres s'en prennent principalement aux petits garçons, même les enfants sont sacrifiés dans ces rituels que même les barbares n'avaient jamais pratiqués !

Écrit par : Corto | 09/01/2015

Les commentaires sont fermés.