08/01/2015

Charlie et la Caricature vaincront la dictature de Dieu

« Be Charlie ».

CHARLIE HEBDO. Une marque de fabrication. Un succès énorme. Un style percutant. Des pattes d'escogriffes qui rendaient ébouriffantes et ringardes les idées les plus consensuelles. Ils ne faisaient de quartier avec personne, aucun parti, aucun guide spirituel, aucun homme ou femme connu en ce monde. A l'abordage de l'hypocrisie la plus crasse ils fonçaient, ils bouffaient du curé , de l'imam, du juif, parfois têtes baissée et kamikazes, avec leurs plumes d'indiens modernes et leurs crayons tomahawk, Ils lynchaient, ils scalpaient, ils torturaient les consciences mais avec un humour percutant, délicieux, grossier, voir crasseux. C'étaient une femme et des hommes nés de la Révolution « Peace & Love  en 1969 avec Hara-Kiri puis Charlie Hebdo. Avaient-ils le droit de massacrer et incendier de leur incandescence l'islam le plus obscurantiste ? Oui, absolument et sans façon. Avaient-ils obtenu l'autorisation céleste pour le faire ? Non. Sans Dieu ni Maître, ils ne demandaient pas à Dieu si cela lui plaisait ou pas.

Il a fallu que trois terroristes se prenant, eux, pour Dieu s'attaquent au temple sacré de la Caricature française pour que tout bascule dans l'absurde et le crime. Dieu est mort mais ce dieu-là est mort dans le camp des exécutants. Pas dans celui des exécutés. Le Dieu vivant, le dieu de la démocratie et de la liberté ne se laissera ni intimider ni vaincre par ce dieu monstrueusement laid, ce dieu de la Destruction totale que même les plus fervents musulmans éclairés renient en bloc.

A quelle distance de Dieu tu te situes ? A la distance exacte qui me sépare du siècle des Lumières, siècle que tellement de fascismes modernes, et non celui exclusivement de l'islam, aimeraient voir détruits à jamais. Je suis Charlie, et ma chocolaterie n'est pas prête de fermer pour tous les gourmets de friandises intellectuelles, littéraires, picturales, et donc artistiques.

En hommage à nos morts, nos héros, je suis Charlie, je me tiens debout et plus convaincu que jamais que notre combat pour les valeurs démocratiques est le bon, le juste, et le seul qui mène à une perspective futuriste pour l'Humanité. L'Etre ou le Néant, c'est maintenant. Pour nous tous.

 

2015-01-08 00.16.555.JPG

 

2015-01-08 00.22.55.png

 

2015-01-08 00.24.19.png

 

2015-01-08 00.26.122.PNG

 

2015-01-08 00.48.34.png

Pour un démocrate qui tombe

mille se soulèveront.

Pour mille démocrates qui tombent

un million de démocrates se soulèveront.

Pour un million de démocrates qui tombent

un milliard de démocrates se soulèveront.

Et nous gagnerons.

C'est écrit dans le Ciel et les étoiles.

 

 

Les commentaires sont fermés.