06/02/2015

Sa Majesté la Mouche au front de Hollande

Petit Cochon vit sur une île déserte en compagnie d'autres petits cochons sauvages. Il a fui la compagnie des hommes et des femmes. Il aimerait rejoindre la Civilisation mais en même temps il sait la cruauté des Hommes.

Et puis soudain c'est le crash de l'avion Charlie Hebdo. Les adultes sont morts d'une façon très bête et très méchante. La religion est une affaire trop sérieuse pour la laisser entre les mains des religieux. Mais aller le dire aux chefs religieux. Ils ne comprendraient rien à cela.

Les enfants, seuls survivants d'une société en déliquescence, décident de créer une bannière « Je suis Charlie ». Ils ont envie de faire des tas de bêtises pour emmerder l'ordre du monde qui les accable. Et cela tombe bien. Parce que l'ordre du monde des adultes n'existe plus pour eux. Ils sont partis ailleurs. Ils sont seuls sur une Île désertique. Ils sont devenus comme autistes au monde. Ils nomment donc un chef et chacun à sa tâche pour réussir à survivre ensemble dans ce milieu sauvage qu'ils se sont inventés. Ils allument même un feu permanent si des fois un navire passe à proximité de l'île et que les humains qui vivent dans la société ordinaire les récupèrent malgré leurs délires artistiques.

Les enfants commettent pourtant une grave erreur. Ils calquent au quotidien leur modèle sur celui des adultes qu'ils ont connu, le seul modèle d'apprentissage qu'ils ont eu dans leur ancienne vie. Les clans se dessinent et peu à peu les fissures sont mises au grand jour. Ils tombent sur le corps du pilote Charlie et sa tête de mort suspendu à son parachute dans un arbre. Ils imaginent un monstre. Et ce monstre surgit de leur imagination va se transformer peu à peu en monstre réel. Il suffit aux dissidents de la tribu des enfants de tuer un premier petit cochon sauvage qui vivait paisiblement sur l'île. Puis, pour les autres, de tomber sur la tête d'une truie égorgée par un des nouveaux salafistes barbus de la tribu rebelle des enfants, une truie qui va être surnommée Sa Majesté des mouches.

La France d'aujourd'hui, c'est l'histoire de la truie égorgée. Et Hollande devrait se méfier de cette mouche venue l'embêter durant sa conférence de presse. Il doit y avoir quelque part des salafistes qui enfileraient bien un casque de motard pour l'exécuter... Histoire d'embraser de joie une bonne partie des tribus attardées du monde islamiste...

Rien ne sert de fuir la Civilisation. Petit Cochon existe. Il vit dans la société et écrit au jour le jour, sur son blog, toutes sortes d'histoires fantastiques réservées aux adultes qui ont su garder un cœur d'enfant.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sa_Majest%C3%A9_des_mouches

Provençal Le Gaulois @Al_Cofribas

La pluie, la merde de pigeon, la mouche et puis quoi? La nuée de sauterelles, la pluie de feu? c'est un cavalier de l'.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.