16/02/2015

Orgues de barbarie contre ordre de barbarie, tout est odieux

Ne nous laissons pas dominer et vaincre par la barbarie. Tout appel à des pratiques barbares scandaleuses de la part de chefs religieux ou politiques contre les barbares islamistes, est un appel au Mal.

Ne nous laissons pas dominer et vaincre par notre peur. Toute fuite devant la violence et les pratiques horrifiques des barbares donnera du pouvoir à leur idéologie naze-islamiste. Tout silence sera une reddition, une démission, une trahison de nos valeurs de liberté et de démocratie.

Nous sommes en guerre. Une guerre où l'ennemi est masqué, Une guerre où l'ennemi est sournois, prend ses informations sur Internet et sur les autres médias, puis envoie ses tireurs fous assassinés sans autre forme de procès. Nous sommes la cible devant ces fauves insensibles à notre humanité. Nous sommes les biches devant un carnage annoncé. A nous de nous défendre de toutes nos armes, intellectuelles et artistiques d'abord, policières et militaires en ultime recours. Parce que si l'être humain peut devenir un animal qui a abandonné toute trace de son humanité pour se transformer en Godzilla dévoreurs d'enfants, de femmes, et d'hommes, il est de notre devoir de lutter avec nos méthodes, nos lois, nos tribunaux contre les monstres qui se sont créés des chimères ultra-violents toutes sorties de films de science-fiction sanguinaires et gore.

Ils veulent nous transformer en monstres, Ils ne parviendront qu'^à nous transformer en meilleurs humains, meilleurs artistes, meilleurs metteur en scène de l'Humanité telle que nous la désirons et la souhaitons selon nos utopies puisées dans le savoir des livres et des arts, la connaissance de la science, l'intime conviction de notre spiritualité la plus sacrée.

Nous resterons des êtres humains quoi que le voyage nous en coûte.

 L'exécution a eu lieu sur une plage de Libye. Image: Twitter

http://www.tdg.ch/monde/ei-affirme-decapite-egyptiens-chr...

 

2015-02-10 00.39.43333333333333333.PNG


Les commentaires sont fermés.