05/03/2015

Madonna marine dans son café noir vénitien

Entre Jeanne d'Arc et le Christ au féminin, la rencontre aurait pu renversé des montagnes de...nazis. Peace & Love.

Il ne faut pas exagérer. Ces deux femmes n'ont tout simplement rien à se dire si ce n'est des critiques virulentes réciproques qui auraient pu finir en crêpage de chignon...ou combat de boxe...pour le plus grand plaisir de la twittosphère.

On ne réconcilie pas deux visions du monde diamétralement opposées. On fait avec. C'est la loi de la démocratie. Mieux vaut donc un café qui refroidit et personne en face de soi que quelqu'un qui ne comprendra jamais votre monde et qui le démolit avec mépris. Une rencontre destructrice n'est jamais positive et elle laisse des cicatrices surtout si elle est médiatisée.

Si Madonna était un pivert et Marine le Pen une belette, le rendez-vous café noir aurait donné un masque de carnaval.


2015-03-05 08.51.4666.PNG

 

 

Les commentaires sont fermés.