10/03/2015

La petite fiancée de l'Atlantique

Un marin a quitté la Terre

à la conquête de l'Univers.

 

Un marin ne reviendra plus à terre.

Elle a quitté ce jour le port

par la voie des transports.


Un p'tit tour d'hélicoptère

et t'envoyer en l'air comme Balavoine

au pays des pivoines,

rejoindre la grande marée de cobalt

au milieu des cathédrales de coraux asphaltes,

saisissant ta vie au fond de sa lame

en y laissant les marins dans leur vague à l'âme,

plantés là dans leurs quarantièmes rugissants,

leurs rires et leurs pleurs rougissants,

leurs monstres combats incessants.

 

Elle s'appelait Florence,

comme la ville de faïence,

devenue la petite fiancée de l'Océan,

de tout son être jusqu'au firmament.


Ton dernier acte de liberté pour l'Humanité,

ton testament pour l'égalité.

Si t'es un homme...

 

A sa fille, Marie, sa famille, ses amis, sa vie d'aventures et de passion

 

Florence Arthaud dans l'intimité

 Florence Arthaud 28 octobre 1958 – 9 mars 2015

http://www.parismatch.com/Actu/Sport/Florence-Arthaud-dan...

 


La chanson "Flo" interprétée par Pierre... par LePoint

Commentaires

Pachakmac très beau poème dommage qu'il ait fallu la mort de cette navigatrice pour prouver ce besoin de sang dont sont assoiffés de nombreux internautes et TF1 qui adore les simulations sans le plus souvent avertir les citoyens se trouve pris à son propre piège
Il y a déjà eut des accident on connait l'adage jamais deux sans trois alors espérons que TF1 ait compris la leçon

Écrit par : loejoie | 10/03/2015

La télé-réalité représente un vampire qui ne peut s'arrêter selon la formule consacrée: "The show must go on". On peut toujours apprendre de ses erreurs. Demain, nous serons tous mort, disait la trompe-la-mort Florence en guise de mantra et de maxime, Florence sortie d'un coma suite à un accident à l'adolescence. Ce qu'on pourrait espérer, c'est que le show se recentre sur des projets qui inspirent à l'engagement auprès des gens non dans l'esprit de compétition à outrance mais d'amitié et de fraternité du début à la fin du combat que nous menons tous au quotidien.

Si l'on peut comparer Florence à une artiste de la toile, l'ironie veut qu'elle voulait ouvrir une Galerie d'Art en Provence, elle devient une immortelle, comme vient de dire d'elle un de ses amis qui l'a bien connue. Une immortelle dans le monde la Voile mais aussi de la Vie. C'était un sacrée femme devenue une sorte de femme sacrée qui s'est battue toute son existence pour sa liberté parmi un milieu d'homme et pour sa fille, Marie, avec qui elle entretenait une merveilleuse complicité.

Adieu Florence, la France et le monde des arts et du sport ne t'oublieront pas de sitôt. Pensée émue pour toutes les autres vctimes de ce drame, dont deux autres sportifs exemplaires.

Écrit par : pachakmac | 10/03/2015

Les commentaires sont fermés.