15/03/2015

Coup de blues

J'ai pris un bleu au visage

"Tu t'es battu?"

m'a questionné mon père

hier après-midi

dans ce grand hôpital.

 

J'ai pris un bleu au visage

et je lui ai répondu

que c'était forcément un coup de vieux,

sûrement pas une bagarre d'amoureux

parce qu'aucune fille ne m'avait frappé.

 

J'ai pris un bleu au visage

et ça faisait comme un beau dommage

en hommage final à ma béate solitude.

Et ça tombait comme ce faux vernissage

qui me pendait au bout de mes longs préludes.

 

pendu

perdu

pendu

perdu

 

J'ai pris ce coup de blues dans la figure

et le bronzage en est devenu bleu fissure.

J'ai attrapé un bleu digital

alors que je désirais un amour végétal.

 

C'est comme la mer avec la terre,

la grande marée brisant ses fers,

la liberté jetée sans égard hors de son lit

qui se refuse à retourner dans l'amer,

qui se glisse entre les artères

et prend cette couleur de grand mystère bleu


De la graine d'amoureux

dans un paquet bleu.

 

L'amour devient plus beau

quand la beauté prend sa cuite.

L'amour devient ligne de fuite

à l'horizon d'un échafaud.

La plage à Pavalas, Gustave Courbet

2014-08-22 14.15.488.PNG

À une belle artiste plantée sur sa chaise par son I-Phone

Commentaires

Pachakmac je connais des pères de famille qui auraient dit .quand on a l'esprit ailleurs comme toi mon fils il n'est guère étonnant que tu prennes en pleine poire un battant de porte /rire
Mais vous avez au moins le courage de ne pas rejeter la faute sur une femme ce que d'autres ne se gêneront pas de faire
A trop plaindre les hommes certains en arrivent à se conduire comme des poules mouillées et ce sera toujours la faute d'après eux, aux bonnes femmes /jargon populaire

Écrit par : lovejoie | 16/03/2015

Des battantes de femmes en pleine poire. Voilà un titre surréaliste pour un de mes billets d'ailleurs-:) Faut dire que la femme c'est comme les courants d'air. Ou ça retient le message de l'homme nuage naufragé dans ses rêves et alors elle se décide à lui souffler un mot d'amour à son oreille ou ça ignore l'homme volage qui navigue en général sur le corps de femmes sans attaches réelles. Peut-être que c'est pour cela que les filles de joie me font généralement un accueil si chaleureux là où d'autres sont d'une indifférence étrange... Capo Verde pour la soirée à la sortie de l'hôpital, Abyssinie pour la nourriture mangée à la main, et cuite stratosphérique. C'est ainsi que les marins soignent leurs blessures de coeur au retour du jet d'eau. Les bleus à l'âme nous font visiter des pays merveilleux d'où l'on ne revient jamais complètement. Ailleurs, c'est ici, en Suisse aussi...Quand l'urgence féminine sauve de la noyade certaine l'homme hors-du-temps, de notre temps...

Bonne journée à vous, Lovejoie.

Écrit par : pachakmac | 16/03/2015

Pachakmac quand aux hommes toujours un œil aux fraises et l'autre aux framboises tous plus ou moins feindront d'écouter alors qu'il n'en est rien
On est tous à égalité non ?
Pour les filles de joie ,j'en ai connu beaucoup elles étaient toutes très sympa et j'en garde encore d'excellents souvenir de ces femmes qui n'étaient pas forcément les amies de beaucoup d'autres
Ce qui nous amusait en étant enfant car on devinait très vite les conflits entre adultes et surtout les causes/rire
allez bonne soirée et bonne nuit

Écrit par : lovejoie | 16/03/2015

Une vie non-conventionnelle peut-elle remettre en doute la loi des hommes? Dangereuse, séditieuse, libre et légère, boutant le feu aux hypocrisies, la vie rebelle fait le procès de la loi. Ou alors est-ce l'inverse, vu le rapport de force. Je pense parfois à l'oeuvre de Kafka, Le Procès. S'imaginer un autre monde, une autre société et se penser innocent alors que la société fait de vous un coupable idéal dont il faut taire et cacher le nom. Plus maître de votre destin, refusant de vous faire manipuler par cette société, vous devenez le K, le type qui va finir sa vie comme celle d'un chien errant sans collier égorgé dans une clairière par des barbares civilisés dans un Etat de croyances délirantes soutenu de millions d'hommes et de femmes... Cela ne vous fait pas penser à la situation actuelle de notre monde, lovejoie?

Écrit par : pachakmac | 17/03/2015

Les commentaires sont fermés.