03/04/2015

Et si l'au-delà avait quelque chose à nous dire ?

Noircie par le feu, enfouie dans le sol, la seconde boîte noire de l'A320 a été retrouvée par une gendarmette. Fruit du hasard ou image effrayante d'un au-delà qui nous est inaccessible, la boîte noire a un aspect mystérieux, voir carrément effrayant. On peut évidemment se dire que dans la nature, beaucoup de choses bizarres se manifestent au gré des formes et des couleurs. On peut nier toute interprétation à un morceau de métal calciné car notre nature humaine nous ramène à notre champ de vision personnelle. Là ou un homme ne verra rien, un autre verra une forme humaine ou un fantôme. Le fruit de notre imagination est débordante. Cependant, à y regarder de plus près, nous avons tous rendez-vous un jour ou l'autre avec la Mort.

http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2015/04/02/les-gen...

 

Ô Mort, vieux capitaine, il est temps ! levons l'ancre !
Ce pays nous ennuie, ô Mort ! Appareillons !
Si le ciel et la mer sont noirs comme de l'encre,
Nos coeurs que tu connais sont remplis de rayons !

 

Verse-nous ton poison pour qu'il nous réconforte !
Nous voulons, tant ce feu qui nous brûle le cerveau,
Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ?
Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau !

 

Les Fleurs du mal , Charles Beaudelaire


RENDEZ-VOUS AVEC LA MORT

 

2015-04-02 23.03.16.png

 

2015-04-02 23.03.166.PNG

 

2015-04-02 23.03.166666.PNG

 

2015-04-02 23.03.1666666.png

 

 

2015-04-02 23.03.16666666.PNG

 

 

2015-04-02 23.03.166666666.PNG

Traduction par Graeme Allwright

Dans les Profondeurs de Mille Baisers
(pour Sandy)

Les poneys galopent, et les filles sont jeunes,
Les forces sont là pour être vaincues.
Tu gagnes un peu et puis c'est la fin --
De ta veine de gagnant.
Et maintenant tu es sommé
De t'occuper de ta défaite invincible,
Tu vis ta vie comme si elle était vraie,
Dans les Profondeurs de Mille Baisers.

Je vends mon âme, j'achète le rêve,
Je suis de retour dans la rue Boogie.
Tu commences à lâcher prise et puis tu glisses
Dans le chef d'oeuvre.
Et peut-être j'avais encore des miles à conduire,
Et des promesses à tenir:
Tu balances tout pour rester en vie,
Dans les Profondeurs de Mille Baisers.

Et quelquefois quand la nuit s'écoule lentement,
Les misérables et les doux,
Nous ramassons nos coeurs et partons,
Vers les Profondeurs de Mille Baisers.

Réduits au sexe, nous faisons pression contre
Les limites de la mer:
J'ai vu qu'il ne restait plus d'océans
Pour ces fouineurs comme moi.
J'ai réussi à atteindre le gaillard d'avant
J'ai béni les restes de notre flotte --
Et puis j'ai consenti à faire naufrage,
Dans les Profondeurs de Mille Baisers.

Je vends mon âme, j'achète le rêve,
Je suis de retour dans la rue Boogie.
Je ne pense pas qu'ils vont échanger les cadeaux
Que tu devais garder.
Et paisible est ma pensée pour toi
Ton fichier est complet.
Sauf ce que nous avons oublié de faire,
Dans les Profondeurs de Mille Baisers.

Et quelquefois quand la nuit s'écoule lentement,
Les misérables et les doux,
Nous ramassons nos coeurs et partons,
Vers les profondeurs de mille baisers.

Les poneys galopent, et les filles sont jeunes,
Les forces sont là pour être vaincues…

Leonard Cohen

http://www.leonardcohensite.com/songs/a_thousand_kisses_d...

 

Les commentaires sont fermés.