04/04/2015

E.T.esque, cet amour de Tchouri

C'est vrai. On dit d'elle qu'elle pue l'oeuf pourri et qu'il ne fait pas bon y vivre. C'est vrai qu'elle nous intrigue et qu'on a envie de tout connaître d'elle, de ses sons étranges, de son voyage interminable depuis qu'elle est née.

Et puis, il y a les photos. Et là, c'est une œuvre d'art en transformation permanente qui nous apparaît. Elle change au gré de ses pérégrinations cosmiques. Elle offre mille visages. Un de ses tous derniers ci-dessous. Tchouri, on dirait un être vivant, une mutante qui nous regarde de son air E.T.esque et attendrissant...

JOYEUSE PÂQUE, LES TERRIENS!

Une image de la comète Tchourioumov-Guérassimenko dite «Tchouri». Image: ESA/Keystone

http://www.24heures.ch/savoirs/sciences/rosetta-s-frayeur...

 

 

 

Les commentaires sont fermés.