08/04/2015

La spirale de la lose chez les Le Pen

La fille a tué le père...mais le père n'est pas encore mort pour de vrai.

Plus qu'encombrant pour le Front National de Marine le Pen, le vieux crocodile de père risque bien de faire boire la tasse à sa propre fille.

Manque un concurrent de taille à opposer à Marine pour lui bouffer des votes précieux. Et je crois que Le Parrain a déjà sa petite idée derrière la tête. Un Dieudonné M'bala M'Bala se mettant dans la peau d'un Coluche pour la présidentielle 2017 et Marine ratera sans doute le train du second tour.

Faut que ça saigne au FN. Les socialistes qui trouvent là un allié inespéré en Le Pen perd et Le Fils s'immortalisera pour une crucifixion de Marine...

Pauvre Jeanne d'Arc, l'humour l'embarque dans une drôle de galère présidentielle. Le père ne peut admettre que sa propre fille qui le répudie sans aucune élégance et sans reconnaissance devienne la première Présidente des Français à la tête de son FN qu'il a créé et qui disparaîtra avec lui.  Et comme tout despote qui se respecte, Jean-Marie le Pen n'a pas cramé sa dernière cartouche labiale. Brûlée vive sa propre fille sur l'échelle électorale grâce à son aura haineuse, il faut le faire!

On se croirait vraiment dans Game of Throne. Manque un vrai crime de lèse-majesté, une mort suspecte du père...ou de la fille, pour couronner le tout.

On s'aime d'amour tendre au FN!

http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/2015/04/2...

Les commentaires sont fermés.