13/04/2015

Je suis sans voix

Je suis sans voix

parce que si depuis la nuit des temps

l'homme tue ses congénères

j'ai grandi avec l'interdit de tuer

 

Je suis sans voix

et me voilà interdit

devant celles et ceux

qui ne se solidarisent qu'avec eux-mêmes

et qu'entre eux-mêmes

 

Je suis sans voix

et je danse donc je suis

quand d'autres tuent

pour laver leur honneur

 

je suis sans voix

et je est un autre

torturé et assassiné

pour sa liberté d'expression

 

C'est pourquoi je suis...

et que je veux...

entraîner le monde

dans ma danse

 

Avant de perdre ma vie

devant celles et ceux

qui se permettent de tuer

au nom de je ne sais quel honneur

 

Tuer ne remplace pas la justice

Tuer renforce l'injustice

Tuer ne guérit pas des blessures

ni ne protège de la dictature

 

Tuez-moi, je suis un tueur

amoureux d'une ballerine

 

Je suis sans voix

et je danse donc je suis


 

 

Commentaires

Alors il faut prendre des "Ricola" !!

Écrit par : Corto | 13/04/2015

Bien le bonjour Pachkmac faites gaffe quand même à ne pas vous étouffer de vos propres peurs
on est jamais assez prudent/rire
Allez tout bon début de semaine pour Vous

Écrit par : lovejoie | 13/04/2015

La peur de l'indifférence est peut-être plus angoissante que la peur de la mort... On est vivant et être humain que si en face de nous il existe des personnes qui répondent, critiquent, apprécient ou détestent notre façon d'être. On n'est plus personne si le message que vous transmettez n'atteint plus personne, ne touche plus personne, ne donne envie à personne d'en savoir plus sur vous. Le fait "d'être" dans l'appel à "je suis..." signifie que je suis ma conscience au service des êtres humains et que je ne suis pas sans conscience face aux drames humains que subissent non seulement nos proches mais aussi nos lointains congénères.

Au contraire d'être un mouton quand vous affirmez "Je suis..." de manière collective et dans un rassemblement sur le net ou sur une place publique, affirme votre personnalité de défendre une communauté, un groupe de personne, ou même un seul individu agressé ou marginalisé, en prison, méprisé, rejeté, d'un régime ou d'une communauté qui n'accepte pas la liberté, la conscience de cette ou ces personnes.

Donc, même si tous ces mouvements "je suis..." ont aussi leur effet de mode, au-delà de cet effet, il y a un engagement personnel et collectif à défendre une opinion ou une communauté de personnes soumises par la force ou l'intimidation à la "puissance militaire, religieuse, ou politique" d'autres personnes.

Très belle joournée à vous.

Écrit par : pachakmac | 13/04/2015

@Pachakmac heureusement chacun est libre d'interprété les infos à sa manière
Avec le recul ce qu'on vit présentement ressemble à s'y méprendre aux années 60 et heureusement nous avions d'autres intérêts que le virtuel ce qui nous aida grandement à ne pas nous laisser submerger par des mécontents de tout et qui encore de nos jours figurent sans doute parmi les ultra mécontents
Mais heureusement chacun est libre de vivre selon ses propres choix cependant pour rester en bonne santé vaut mieux côtoyer des optimistes et il en existe encore et c'est tant mieux mais ils sont malheureusement en voie de perdition la tombe appelant de plus en plus vite des générations qui vont fiche en l'air les programmes des statistiques dont les généticiens aiment se gaver et nous par la même occasion
Très belle soirée pour Vous aussi

Écrit par : lovejoie | 13/04/2015

Les commentaires sont fermés.