16/04/2015

Cara Infinita sur l'ange de sa voix

Le Visage d'Infinité

 

Est-ce l'ange Gabrielle

cette fille d'Ibis tombée d'un bordel

dans « Amours à Los Angeles »

annonçant le dégel et ce grand happiness

aux damnés de la Terre et du Ciel ?

 

Est-ce donc ces quatre secondes maudites

sur scène pour cet acte illicite

donnant à ton ange

ses allures d'anthracite démon

qui se démonte et sexe it en remontant

les pendules du temps

par la porte du ciel

jusqu'au péché originel

est-donc ces quatre secondes éternelles

qui voulaient sauver ton âme

sur ton piano à double queue ?

 

Est-ce donc nous ces femmes publiques

hourdissant d'artistiques vengeances

pour ressusciter nos amours partis en vacances

après nos crucifixions sans public ?

 

Est-ce donc nous, bien nous, ces démons lubriques

brandissant nos révoltes de charbon

en nous branlant frénétiquement le membre

dans le but d'être du nombre

et sortir de notre abjecte ombre

de ces hontes brûlantes gagnées en enfer

de ces ombres qui nous excluaient de leur lumière ?

 

Rejoindre le paradis de verre

par le diamant à double queue de ces filles

aux cheveux d'ambre,

voudrais-tu, beau salaud,vendre ton âme à Lucifer ?

 

Tu es le croyant que l'on a rejeté

aux ordures et au crématoire

tes mots de satan ont été broyé

dans le broyeur des élus de la cité

le déchet vert que tu recycles chaque jour

à travers tes poèmes bibliques

 

Les chiures du temps

n'ont aucune emprise sur toi

Les chiures du temps

te donnent tes fières allures de roi

les chiures du temps

te donnent les ailes de Sa Majesté des Mouches

 

La boue se transforme en homme

jouant du piano à double queue comme une femme

La boue est descendue sur l'île du Ciel

dans un torrent de paroles démentielles

La boue se transforme en femme

jouant du piano à double queue comme un homme

 

Dieu ta bite en ta voix

 

dédié à Dorian Wood en concert au Cully Festival ce vendredi soir

 

Les commentaires sont fermés.