17/04/2015

Hollande amène le soleil et repart avec l'oseille

Le roi soleil s'est donc déplacé dans nos verts pâturages. Il en a hypnotisé plus d'un(e) avec ses lunettes à écailles. Il a même fait comme César en son temps devant les pyramides d'Egypte et trouvé une formule qui rendra aussi célèbre notre présidente de la Confédération  que notre miracle suisse resplendissant du haut de ses pyramides d'Euseigne inébranlables depuis des millénaires malgré la fragilité de leur construction naturelle:

« Hoc modo la monetta atque sagma coronat opus »

en Français :

« Par ici la monetta et la somme couronnera l'oeuvre »

On comprend que le Petit journal du Canal de France devait cacher la face de Simonetta afin d'oublier les scandales du secret bancaire international.

Elle s'appelle déjà comment notre chère Présidente ? Simonetta Sommaruga

http://www.24heures.ch/vaud-regions/lausanne-region/forme...

 

 P.S La formule latine a été prononcée sous hypnose au soldat suisse qui s'en est écroulé d' émotion devant un tel génie visionnaire. François Hollande, quel talent!

 

Commentaires

Bravo Pachakmac ce genre d'article retiendra plus facilement l' envie de vous lire cependant comme tout Lion qui se respecte le Roi Hollande adorant le décorum notre pays ne pouvait tout de même pas lui refuser une telle mise en scène
On est plusieurs à penser que a recrue avait peut-être reçu un petit cadeau pour tomber dans les pommes au moment choisi par un tiers photographe Tandis qu'un enfant de 12 ans photographié la cigarette au bec a peut-être lui aussi reçu quelque bakchich pour nourrir page blanche et ce de la part des anti tabacs!
Allez savoir tout est bon pour se donner l'air en prenant de grands airs afin de ne pas donner l'air d'arnaquer émotionnellement les lecteurs
De toutes manière on vit dans un monde tellement axé sur le virtuel que peu importe les moyens car seuls sont importants les résultats obtenus
Très bonne journée

Écrit par : lovejoie | 18/04/2015

Il faut bien varier les plaisirs et les déplaisirs...lovejoie. Et puis vos goûts ne sont peut-être pas ceux de la voisine ou du voisin. C'est comme en cuisine ou en amour. Ce qui attire ou répulse ne sera jamais décidé par l'auteur même mais par son lecteur ou sa lectrice. Un sera passionné par les araignées alors que l'autre ne pourra pas les voir en photo. L'autre ne supportera pas la vue d'un serpent alors qu'une telle portera un cobra sur son corps nu...

Bref. J'ai appris à faire avec le goût ou le dégoût des gens. Celles et ceux qui aiment mes petits plats mijotés ou sautés minute viendront encore me lire. Pour les autres, il y a tant de cuisiniers en ce monde, qu'à chacun et chacune sa bonne auberge classique ou son restaurant extravagant. Tant que sans l'aide des réseaux sociaux, des médias, des moteurs de recherche qui ne s'intéressent désormais plus aux blogs en les reléguant très loin dans leurs moteurs de recherche, ce blog attire deux cents à quatre cents visites par jour, que mille à deux milles pages sont vues chaque jour, voir davantage certains jours, je me dis que mon resto du coeur tient encore la route et qu'il a peut-être de l'avenir dans le temps.

Trop de gourmandise rend les auteurs fats et vulgaires, sans nouveauté et surprise, et tue parfois leur créativité par trop de mondanité et de plaisirs extérieurs à leur propre énergie artistique. Donc restons positif. Mon absence médiatique me permet de me concentrer encore sur l'essentiel. Un jour, je disparaîtrai. Il sera temps pour les autres de tirer le bilan de cette expérience unique et de valider ou d'invalider l'expérience humaine d'un drôle de gars qui a passé entre les mailles des filets médiatiques alors même qu'il exerçait son art au sein de la pêcherie... Un exploit peu banal et fort cocasse.

Belle journée à vous, lovejoie.

Écrit par : pachakmac | 18/04/2015

C'est un gros malhonnête ce président français qui insulte les travailleurs Suisses en disant que la prospérité Suisse est un "miracle" et en plus il ose demander que l'on respecte les français frontaliers!

J'ai de la peine à imaginer qu'une bonne femme puisse inviter un homme pareil, puisqu'elle l'avait déjà rencontré, et à ce point laisser insulter les Citoyens de son propre pays avec des sourires béats et sans réagir!
Elle me fait penser à ruth dreyfuss quand elle avait embrassé le baveu arafat en le béatifiant quasiment!

Bon c'est vrai, c'est cela le premier principe du socialisme; on encense les étrangers et on dénigre les siens!

Écrit par : Corélande | 18/04/2015

Les commentaires sont fermés.