25/04/2015

Je suis 88 et j'ai perdu mon identité

Dans la masse noire, il m'ont attribué un numéro. En ce moment même, je ne suis qu'un être de non-droit de non-territoire, de no futur. Je pourrais être un poisson pris dans la nasse des requins, ce serait pareil.

Qui va écouter mon histoire ? Qui voudra la croire ? Qui me donnera un seconde chance de prouver que je suis quelqu'un, pas une chose dont on décide sa place pour elle ou, pis encore, une chose à expulser, à retourner à son néant existentiel ? Qui a ce pouvoir immense sur moi ?

Des fonctionnaires ? Des employés qui ont reçu des ordres très stricts des politiciens à la tête des nations ? Des personnes qui n'auront été que des rouages du système infernal ?

Ils jugent en ce moment le comptable Oskar Gröning qui était fonctionnaire de l'Etat nazi. J'ai fait un cauchemar. Et si le fonctionnaire qui allait s'occuper de moi ressemblait à ce type qui n'a pas su démissionner de sa fonction à temps pour échapper au système. Lui au moins risquait l'exécution pour traîtrise s'il s'enfuyait. Le fonctionnaire qui devra décider de mon renvoi vers nulle part ou m'attribuer un pays d'accueil ne prend pas ce risque-là. Il y perdra seulement son salaire confortable, et peut-être risquera-t-il un divorce avec son épouse s'il ne retrouve pas une autre situation équivalente financièrement parlant.

Je n'aimerais pas tomber sur un Oskar Gröning mais sur un type ou une femme bien qui écoutera pour de vrai mon histoire sans penser que je raconte des balivernes. Et même si j'en raconte, ce sera pour sauver ma peau. Alors, devenir un tas d'os prématurément ou mentir pour survivre, quel est le plus grand mal dans ma propre malédiction ?

Je suis 88. Je suis né en 1988. J'ai 27 ans. Et peut-être je vais mourir avec ce numéro sur ma peau. Là-bas, dans mon pays, ils ne sauront rien de ma dernière identité. Parce que je veux repartir de zéro. Parce que j'ai tout oublié. Parce que j'ai déchiré mes papiers d'identité. Parce que dans mon pays j'étais aussi un petit délinquant qui mentait pour arnaquer moins pauvre que moi. C'est la loi pour ne pas mourir. C'est la loi quand la justice n'existe pas. C'est la loi quand la société a oublié de donner sa chance à tous. Je suis 88. "Heil Hitler!" pour vous faire sentir ce que je ressens en ce moment crucial de mon existence.

picture05444444.JPG

88


 

 

 

 

 

Commentaires

Certains Juifs et résistants diraient peut-être car ils en ont marre de lire sans cesse ce qui touche à leur passé ,cet homme a été jugé ,point barre

Écrit par : lovejoie | 26/04/2015

Pachakamc savez vous ce qui perdra tous ceux qui n'ont que le mot informatique en bouche pensant que l'ordinateur résoudra tous les conflits? c'est qu'inversement à notre génération qui n'attendait rien d'autrui nous grandissions en prenant la vie à bras le corps alors qu'aujourd'hui la plupart des humains espèrent tout obtenir avant de se bouger personnellement
Aimer ce n'est rien attendre en retour sinon ça aussi cela se saurait depuis longtemps
C'est d'ailleurs ce qui fait le bon parent ,Il doit guider et même s'il n'est pas parfait l'enfant lui qui n'est pas né du Saint Esprit saura en tirer les leçons nécessaires à sa propre survie
Et puis quand on veut vraiment aider on peut aussi aller ses jours de congé aider l'association Emaûs
magnifique semaine pour Vous

Écrit par : lovejoie | 27/04/2015

Il y a un double combat. Celui du terrain. Et celui du virtuel. Je vous garantis que sans les médias et l'informatique toutes les femmes et les hommes qui sont en danger de mort sur la mer ou à Katmandou n'auraient aucune aide extérieure, aucun secours pour sauver leur peau...

Très belle journée à vous. Les drames du monde sont connus grâce à la technologie actuelle. Ils pourraient rester ignorer pour notre tranquillité d'âme. Mais oserions-nous dire que nous sommes seuls au monde et que les autres peuvent crever? La famille, c'est très très bien de s'en intéresser et de s'aimer entre nous. Mais la famille au sens strict du terme, cela peut aussi devenir le centre d'un monstrueux égoïsme qui organisent la société en clans, en chefs de dictature. Alors j'ai aussi pris mes distances avec l'amour exclusif pour ses proches et rien pour tous les autres... parce que cette mentalité là conduit vite à se transformer en fasciste, en amoureux pur d'une idée pure qui protège la race pure de toutes les impuretés du monde.

Écrit par : pachakmac | 27/04/2015

Pachakmac vous parlez d'égoisme et vous avez raison il n'a jamais autant été perceptible depuis la mise en route des réseaux dits sociaux mais créateurs d'un monde d'humains de plus en plus isolés moralement ca sans contact direct avec un autre et surtout le son d'une voix humaine et non robotisée l'esprit humain se meurt lentement
Dans le temps la machine devait nourrir son homme aajourd'hui elles se nourrit d'identités pour mieux vous arnaquer dirait le Grand Méchant Loup sas doute d'origine lui aussi d'Allemagne /rire
D'ailleurs nos vieux téléphones sont encore nos amis les plus fidèles car permettant aux anciens de continuer de cultiver leur passé en toute sérénité ,ce qui est le but principal pour tout humain qui veut vieillir sereinement
Pour preuve beaucoup et de plus en plus d'humains se plaignent de ne plus rencontrer de leurs semblables afin d'avoir des discussions intelligentes et non barbantes et réchauffées très souvent par les médias
Bizarrement je fais plus confiance aux jeunes de demain qu'à certains de leurs parents qui eux sont vrais ploucs refusant de changer quoique ce soit à leur comportement et qui rêvent d'un monde prêt à se plier à leur propre diktat
Car ils seront tellement dégouté de l'infomatique et des blablas qu'ils en reviendront au système de leurs grand- parents,je te sens ,je te hume et nous nous touchons au propre comme au figuré
De nos jours les humains sont tellement à cheval sur leurs tris de déchets qu'ils en arrivent même à avoir peur de frôler leurs semblables,les tous jeunes d'aujourd'hui n'en doutons pas réagiront comme nous

Écrit par : lovejoie | 27/04/2015

La touche de l'Autre... La vraie rencontre peut parfois s'avérer décevante alors que la rencontre fantasmée et virtuelle soulève parfois un amour considérable... Les poètes morts depuis longtemps qui trouvent des fans jusque sur leur tombe avec des bouquets de fleurs déposés par un ou une inconnue plusieurs siècles plus tard... En fait, lovejoie, vous avez un traumatisme profond et une méfiance de nos outils modernes. Vous avez raison de dénoncer les possibilités d'arnaques humaines grâce à un écran qui peut cacher nos identités et nos intentions réelles. Cette prudence est tout-à-fait normal quand on sait ce qui peut circuler comme monstruosité et ténèbres sur l'Internet, parfois camouflés en attrape-nigauds (voir le dernier billet d'hommelibre sur son blog). On fait tous la rencontre de ces drôles de personnes qui tentent l'arnaque via l'écran virtuel. Il suffit de passer son chemin et de les oublier.

Très belle journée à vous.

Écrit par : pachakmac | 27/04/2015

Les commentaires sont fermés.