24/05/2015

Dheepan, drame de l'immigration, Palme d'Or

Une victoire qui fait du bien. Trois Tamouls, un homme, une femme, une fille qui s'organisent pour fuir la répression au Sri Lanka et s'invente un mensonge monumental : être une vraie famille pour obtenir le droit d'asile en France, trouver un job, et se construire un avenir quand celui-ci semble se dérober. Tout est faux mais...la solidarité entre eux devant les obstacles va peu à peu les amener aux sentiments de fonder une vraie famille...

Une belle histoire, des acteurs inconnus aux noms impossibles. Jacques Audiard obtient enfin la Palme d'Or.

Pour ma part, je n'ai pas trouvé ma partenaire de vie dans l'Hôtel de l'Amour et je suis donc transformé en Ali Gator grec palmé par la grâce du cinéma. Et je finis mon « spécial french cancannes » avec ce titre trouvé sur You Tube en l'honneur de Dheepan, son réalisateur, ses acteurs et actrices, et celles et ceux qui ont participé à son succès sur la Croisette.

 

Les commentaires sont fermés.