26/05/2015

Encore un petit effort en faveur d'Antony Jésus, star de Dheepan

Le Festival de cinéma le plus couru au monde est terminé. Avec ses joies, ses peines, ses boire et ses déboires.

J'insiste. Il est tout-à-fait extraordinaire que l'acteur phare de Dheepan n'ait pas de meilleure couverture médiatique après que le film de Jacques Audiard ait obtenu la Palme d'or.

Une petite surprise m'attendait cet après-midi. Ayant eu la curiosité de taper le nom d'Antonythasan Jesuthasan dans le moteur de recherche Google, j'ai pu m'apercevoir que mon billet de hier soir occupait tantôt la première page, tantôt la seconde page du moteur! Pour une Palme d'Or, c'est presque inespéré qu'un blogueur jamais relayé par les médias occupe une telle place pour une star mondiale du cinéma en pleine actu qu'est aujourd'hui cet acteur.

C'est vous dire combien les médias officiels se sont peut intéressés à cet homme qui préfère les idées trotskystes aux cocktails mondains. Ceci explique peut-être cela.

A noter que l'homme en question s'arrangeait pour aller manger au Mac Donald plutôt que dans les restaurants de luxe durant ce Festival. Quelle faute de goût pour la jet-set! (pour moi aussi, d'ailleurs). Mais là n'est pas la question. On pardonne volontiers à cet homme ses habitudes alimentaires prises par manque de moyens financiers. Le bonhomme a des ressources incroyables. Nullement impressionné par son nouveau statut, l'homme est retourné chez lui pour continuer à écrire et cumuler les petits boulots (!). Car il a déjà dépensé ses cachets d'acteur pour ce film qui a remporté la Palme d'or. Incroyable! Payé au smig de la profession, sans doute, parce l'homme n'était qu'un acteur amateur avant ce succès mondial, Antony Jésus va retourner faire la vaisselle dans les restaurants entre deux chapitres de son futur livre!?

Quand on vous dit que cette Palme d'Or n'a rien d'être convenue, vous pouvez me croire sur parole et lire ci-dessous d'autres infos sur cet acteur incroyable et improbable, sans doute l'acteur phare qui est le plus près des combats et de ses convictions intimes qu'il défend dans sa façon de vivre tous les jours en société. Un Che Guevara devenu non-violent, écrivain et acteur.

Au cas où vous le croiseriez dans la rue, son surnom c'est Shoba le Tigre, pas Sheba le Chat.

http://www.telerama.fr/festival-de-cannes/2015/shoba-l-insaisissable-tigre-de-dheepan,127030.php

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.