15/07/2015

ALA.NI

Des frissons tout partout

se glissent dans ma nuit

je dessine des verticales

sur ta colonne vertébrale

que je peins de somptueuses couleurs

sur ta nuque saturée d'odeurs

mêlées de miel de Dakhar

transporté dans les cales d'un drakar

un poète joue au viking

sur tes mélopées tout en swing

où je plonge mon corps dans le Mékong

pour rejoindre les trilles infinies de ton song

c'est comme si dieu venait de découvrir

un trésor qu'il voulait interdire

de jalousie au reste du monde

c'est comme si je voulais déflorer la mer

d'un geste d'amour envoyé à tout l'Univers

Tu es décibelle et ultime rebelle

décidément très belle

dans ton ébène où je lâche mon miroir

qui se brise dans ta jungle

en cet instant si humble

où se découvre l'unité du monde

qui se sature de ta voix profonde

pour le bonheur des coeurs

qui s'envolent des cimes

jamais atteintes par leurs crimes

en direction de mon âme

qui se damne

pour vous Madame

 

Merci Madame ALA.NI

tout simplement merci

 

Commentaires

ohhh, et puis elle, super sublime!! merci de faire découvrir!

Écrit par : max | 15/07/2015

Des larmes de joie m'en coulent. Une voix exclusive. De toute urgence l'inviter en Suisse, au Montreux Jazz Festival 2016 par exemple.

Écrit par : pachakmac | 15/07/2015

Les commentaires sont fermés.