01/08/2015

Vintimille: "No Borders Camp" X (Fin)

Pour que cela ne se reproduise pas à Vintimille

Durant toute la semaine, je vous ai proposé quelques billets de mon vécu dans le camp des migrants de Pont Saint-Ludovic.

Mes textes comme mes images peuvent vous avoir paru très Peace & Love. Est-ce l'atmosphère de l'instant présent? Est-ce le fait que de nombreux jeunes Européens se mobilisent en cet été 2015 pour la cause des migrants africains qui fait qu'une ambiance de paix et de fraternité a baigné durant tout mon séjour à Vintimille malgré les manifestations à la frontière et le cordon des polices italiennes et françaises? Est-ce tout simplement des ordres venus d'en haut pour dire à la police de ne pas agir dans la violence, en tout cas pas pour ce mois de juillet 2015?

L'ambiance était tout autre au mois de juin. Plusieurs fois, la police a tenté de faire évacuer les rochers et le camp "No Border" qui s'est mis gentiment en place. La vidéo ci-dessous l'atteste. Et les quelques photos jointes sont très éloquentes de l'agression policière sur les clandestins qui refusent obstinément de se faire embarquer par les polices européennes afin de pouvoir déposer leur demande d'asile dans le pays où il le souhaite.

Il ne faut pas se leurrer. Les solutions d'asile, pour la plupart des migrants, seront longues à se dessiner. L'Europe n'est plus un Continent accueillant. C'est un Continent qui vieillit, qui agit de plus en plus avec une frilosité qui frise l'hystérie identitaire. A voir certaines réactions anglaises, dont celle de Cameron qui parle de "nuées" en parlant des migrants comme de sauterelles, on se dit même que ce pays ne sait même plus contre qui et contre quoi il s'est battu lors de la seconde guerre mondiale. Ces jeunes hommes et jeunes femmes ont-il le visage du nazisme, de l'invasion destructrice de nos valeurs fondamentales? Bien au contraire, ces jeunes gens sont pleins d'espoirs et d'envie de construire le monde avec nous. Ils ont fui la misère, les extrémismes religieux, la folie guerrière qui règne dans leur propre nation d'origine. Ce n'est pas pour venir semer la guerre chez nous. C'est pour construire avec nous un monde démocratique et solidaire.

Je vous laisse avec cette vidéo. Vous pouvez méditez sur ce qui pourrait arriver au site "No Borders Camp" d'ici quelques jours ou semaines quand des décisions politiques plus musclées interviendront peut-être. La situation est précaire et explosive malgré cette paix et cet amour que j'ai voulu montrer à travers mes mots et mes images.

Face que les autorités de Vintimille, dont les deux inspecteurs de police présents régulièrement sur les lieux et qui font preuve de beaucoup d'humanité, trouvent un compromis acceptable aussi longtemps que ce camp sera indispensable aux migrants désireux de ne pas déposer leur demande d'asile en Italie.

Merci à toutes celles et tous ceux qui ont pris conscience du sujet et qui soutiendront la cause des migrants de Vintimille par des dons d'argent, en nourriture, en vêtements, où en reportages intéressants sur ce qui se passe et ce qui se joue vraiment du côté de Vintimille.

 

Les commentaires sont fermés.