28/08/2015

No Borders Train

Vous savez tous maintenant que le camp libre des migrants de Ventimille se situe sous les arches du pont Saint-Ludovic qui a été construit juste avant la frontière entre l'Italie et la France.

Vous savez aussi que les migrants ont déjà pris mille fois ce train et qu'ils ont autant de fois été refoulés vers l'Italie par la police française.

Mais vous ne savez pas encore que durant nos soirées, nous les migrants et les activistes du camp No Borders nous prenons à chaque fois le train de la liberté. Et alors personne ne peut nous arrêter tellement nous nous transformons en personnages insaisissables. Et quand nous devenons le poulpe géant de Captain Nemo, alors là aucune frontière ne nous est interdite, aucune loi ne peut venir à bout de nos rêves psychédéliques. Devine qui est le poulpe qui surgit sur la table de mixage? Paul. Paul qui? Il a deviné que la révolution mondiale des sans frontières à commencer pour de vrai dans le coeur des Big Four il y a de ça 50 ans.

C'est tant mieux pour l'Humanité, tant mieux pour les arts et la culture. La vie sans la rencontre des êtres humains ne sert à rien d'être vécue. Let it Be pour tous, mon premier grand amour, ma petite amie vietnamienne, Liêu, libre comme le vent, qui, il y a 36 ans enchantait mes jours et mes nuits et m'a donné tout le goût de l'existence du monde, notamment avec ses accords sur sa guitare et sa douce voix qui chantait Let it Be dans les vapeurs d'encens et les photos de Venise sur le mur de sa chambre d'université et durant la fête du Bois de la Bâtie à Genève. C'est si loin et si proche et cela reste si doux à mes souvenirs.

 

 

 

2015-08-28 17.23.30.png

 

 

2015-08-28 17.27.00.png

 

 

2015-08-28 17.34.05.png

 

2015-08-28 17.35.10.png

 

 

2015-08-28 17.37.15.png

 

 

2015-08-28 17.40.33.png

 

 

 

2015-08-28 17.400.PNG

 

 

 

2015-08-28 17.40.333.png

 

 

2015-08-28 17.233.PNG

 

 

2015-08-28 17.277.PNG

 

 

2015-08-28 1777.PNG

 

Les commentaires sont fermés.