04/09/2015

Par les hublots du Nautilus et les trompettes de Jericho

C'est un enfant de l'eau-delà. C'est un enfant qui nous rappelle à nos devoirs d'humanité, de fraternité, de solidarité. C'est un enfant, parmi des milliers d'autres, qui ne devait pas mourir à ce moment-là dans cet endroit-là, pour ce voyage-là. Doit-on mourir un jour? Oui. Mais sans la faute explicite et voulue des êtres humains. Car cela s'appelle alors un crime contre l'Humanité toute entière.

Capitaine Nemo est à l'orgue. Les autres, tous de vos instruments pour crier à l'insurrection contre un système qui ne fonctionne plus pour l'immense majorité des êtres humains. Il est grand temps de bousculer les consciences à bord de notre Nautilus planétaire.

 

2015-09-04 13.50.03.png

 

 

2015-09-04 13.50.033.png

 

 

2015-09-04 13.50.0333.png

 

 

2015-09-04 13.52.32.png

 

 

2015-09-04 13.53.12.png

 

 

2015-09-04 13.57.31.png

 

 

2015-09-04 13.577.PNG

 

 

2015-09-04 13.59.55.png

 

 

 

2015-09-04 13.577.PNG

REPOSE EN PAIX, AYLAN

 

Les commentaires sont fermés.