06/09/2015

Un migrant chez soi? La Suisse citoyenne se mobilise!

Il y a les Suisses qui refusent toute entrée en matière concernant le flux migratoire actuel qui déferle sur l'Europe; et il y a les autres, celles et ceux pour qui il faut s'engager sans tergiverser car la situation est alarmante à nos frontières.

Parmi les gestes de solidarité, il y a la question délicate de l'accueil à domicile de migrants et migrantes. Les gens qui proposent une telle solution et qui sont enthousiastes à l'idée d'ouvrir leur foyer aux migrants doivent se rendre compte de l'engagement qu'ils et qu'elles prennent. Ce n'est pas si simple qu'il n'y parait. Il faut d'abord disposer de l'espace adéquat. Ensuite, il faut avoir du temps pour s'occuper des personnes accueillies car elles seront demandeuses et auront sans doute beaucoup de questions à résoudre dans les mois qui suivent l'accueil. Il y aura bien souvent un gros problème de langue et de compréhension. Et enfin, il faudra faire face au spleen du migrant, à l'ennui et la nostalgie du pays d'où il vient sans compter les traumatismes qu'il aura vécu au cour de son périple.

Mais rien ne vaut l'engagement. Et je tiens à dire merci à toutes les personnes qui ont décidé de faire quelque chose envers ses personnes. C'est la Suisse que j'aime, la Suisse en laquelle j'adhère et je crois. Les mois d'hiver se profilent et les structures d'accueil officielles sont insuffisantes. Le peuple devra mettre personnellement la main à la pâte migratoire. Notre pays regorge de gens exceptionnels qui ont un coeur gros comme ça une fois qu'ils et qu'elles ont compris les enjeux de cette situation insupportable qui touche les migrants venus d'Afrique ou d'Orient. La barque n'est pas pleine. Il faut l'aménager pour que des êtres humains en détresse puisse provisoirement ou définitivement rester dans notre pays. Et, en arrière fond, il faut que notre pays s'engage davantage dans la résolution des conflits dans le monde. L'un ne va pas sans l'autre. Si nous ne faisons rien de plus, nous aurons effectivement un problème de places et nous devrons rejeter des millions de personnes qui chercheront refuge en Europe suite aux guerres et à la mal gouvernance de leur pays.

Le Terre est un grand village. Et dans chaque quartier du village, il doit y avoir des gens compétents au pouvoir pour mener la barque du quartier citoyen. Let's go!

 

 

2015-09-06 07.200.PNG

 

 

Commentaires

@2achakmac espérons que ces migrants apprennent aussi que le ou la personne âgée parent des accueillants est placés ailleurs
Il ne faut jamais cacher la vérité et encore moins à des gens qui ont le respect de la famille
Super bonne journée

Écrit par : lovejoie | 06/09/2015

On tente de se refaire, Jean-Marie ?
J'aimerais bien moi aussi, accueillir chez moi, une jeune syrienne, yézidie ...

Meilleures salutations,

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu | 06/09/2015

Les commentaires sont fermés.