10/09/2015

Des questions restées sans réponse au Parlement

L'UDC n'a heureusement pas obtenu gain de cause. La politique fédérale en matière d'asile tient une route cohérente quoique stricte et décevante pour les réfugiés africains, entre autres.

On le sait. Les Syriens, qui sont pourtant fort peu nombreux à se présenter à nos frontières, sont protégés et ne seront pas renvoyés dans un pays qui souffre d'une guerre atroce. Les Erythréens semblent avoir eux aussi obtenu le statut de privilégiés et pourront rester chez nous, à la quasi totalité, en attendant que la dictature tombe chez eux...

Mais que fait-on de tous les autres qui ont traversé la Méditerranée dans les mêmes conditions que leurs compagnons d'infortune? Qui va les accueillir? Personne? Les Soudanais, qui sont relativement nombreux à fuir une situation de guerre chez eux, n'ont-ils aucune chance d'être accueilli chez nous, en Suisse, et en Europe?

On ne parle pas des NEM, de ces candidats à l'asile qui n'ont même pas la possibilité de défendre leur dossier dans notre pays tout simplement parce qu'ils doivent retourner dans le premier pays d'accueil, ici l'Italie pour les Soudanais. Frappés de cette non entrée en matière, ils sont d'avance condamnés à retourner chez eux car l'Italie ne les veut pas non plus. Pourquoi faire preuve de ce refus total envers des gens qui ont eux aussi fui une situation de guerre? C'est incompréhensible de nos gouvernements et désastreux pour tous ces jeunes gens. Vont-ils devenir des clandestins permanents en déshérence dans nos pays européens?

Je demande à notre gouvernement une réponse claire pour ces gens-là. Peuvent-ils venir en Suisse avec une certaine sérénité ou doivent-ils fuir notre pays comme la peste? Dans ce cas-là, notre pays restera, à l'instar de beaucoup d'autres, comme une nation qui n'a pas porté secours à personnes en grand danger d'abandon et de clandestinité.

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

@Pachakmac Hier au soir j'ai regardé l'émission 28 .Emission qui fait profiter aux écoutants des échanges entre pro du journalisme et économistes
On est agréablement surpris de savoir que le 88 pour cent des migrants sont accueillis par de nombreux pays soit en Afrique ou la guerre n'existe pas et en Asie
Il ne reste en réalité que un pour cent à accueillir par l'UE .On est loin des milliers annoncés par l'Allemagne qui on le sait adore gonfler les chiffres
Quand aux *bidouliages* des images là aussi les gens se méfient de plus en plus
Quand aux économistes les bons qui veulent ne rien cacher tous sont d'accord pour dire, que la précarité il ne faut surtout pas l'entretenir Cette crise est provoquée par l'abus des technologies qui conduisent au chômage
Comme il a été dit , l'électricité aussi fut inventée mais à l'inverse du numérique elle tira vers l'avant des milliards de travailleurs
On ne peut en dire autant des nouvelles technologies et de nombreux citoyens en ont pris conscience ce qui permettra peut-être et enfin de sortir cette crise souhaitée et entretenue par qui l'on sait
Quand à l'UDC heureusement que ce parti existe lui au moins fait réfléchir les gens et leur montre qu'un Peuple souverain n'a rien à imiter les moutons dont les enfants auront de sérieux troubles visuels avec l'abus du virtuel
Même si on n'est pas Udcéiste on apprécie le langage et la dureté du ton employé par Blocher car il ne faudrait pas prendre le peuple pour des canards sauvages et il représente une générations d'hommes qui ne se laissaient pas acheter les yeux fermés par leurs illusions
très bonne journée

Écrit par : lovejoie | 10/09/2015

Et du temps que vous étiez centrés sur ce problème de migration d'autres pendant ce temps coupaient des arbres majestueux et tout ceci dans votre dos et aux yeux de tous mais les gens aveuglés par le virtuel ne réalisent même pas ce que font tous ceux qui sauront toujours tirer les marrons du feu
S'il y a une guerre c'est bien celle entre le rat des champs et celui de villes qui ne sait plus quoi inventer pour faire en catimini ce qui ne doit pas être vu de suite par le rat des champs représenté par les Seniors
Ce sont ces derniers qui en 2002 déjà disaient ,faites gaffe beaucoup de choses se passeront dans votre dos si vous passez tout votre temps devant un ordi,ils n'avaient pas tort du tout

Écrit par : lovejoie | 10/09/2015

Ca vaut même plus la peine de vous répondre. Il semble que vous êtes dans la provocation en permanence, pour faire ancrer votre vision, et celle-là uniquement.
Vous ne vous rendez même pas compte que de ce fait, (tout comme les socialos et autres verts baveux) vous dénigrez les Suisses, le peuple suisse et les habitants de ce pays qui ont encore droit
aux maintien de leurs libertés et choix de vie!

La réponse sera dans les urnes le 18 octobre prochain!

Écrit par : Corélande | 10/09/2015

La réponse des urnes est la bonne réponse. Je ne m'y oppose pas du tout. Chacun et chacune prend ses responsabilités face à l'Histoire. Si je provoque c'est qu'il y a un scandale. Et si on déteste mon combat, il est dans la logique que je reste provocateur face à des solutions de facilité qui donnent toujours l'avantage aux mêmes catégories d'êtres humains. C'est comme ça, Corélande. L'esprit révolutionnaire n'appartient pas à tous. Il y a les contre-révolutions, les gens qui se réfugient dans leurs avantages confortables. Chacun sa route, chacun son chemin. Et bonne chance à vos convictions personnelles.

Écrit par : pachakmac | 10/09/2015

Perso j'ai une question à laquelle personne ne répondra il va de soi
Je viens d'entendre par hasard deux Prélats du Vatican s'exprimer sur la question des migrants
Tous deux ont répondu que Jésus avait pris sur lui tous les péchés du monde et donné aussi sa vie et qu'il serait bien d'en tenir compte pour accueillir tous ces gens
Mais le Vatican posséde de nombreuses demeures ou pourraient loger bon nombre de migrants alors qu'attend l'Eglise de Rome pour les accueillir dignement ?
Suite à un téléphone en Italie voici les discours de la rue:depuis 4 ans s'ils avaient vraiment voulu régler ce problème tous les dirigeants de l'UE auraient déjà trouver une solution
Mais peut-être attendaient ils tous de savoir les résultats du référendum concernant les votations du 9 février qu'il faudra revoter ou alors comme pour d'autres domaines attendent -ils la solution de notre gouvernement.
Si oui le peuple Suisse devrait être exonéré d'impôts car si nos élus payés par nous doivent encore se pencher sur le nombril de l'UE ce serait la moindre des choses non ?

Écrit par : lovejoie | 10/09/2015

Les commentaires sont fermés.