10/09/2015

Homme Age à mes amis Soudanais du No Borders Camp

Nulle part où aller. Nulle part accueillis. Nulle destination permise ni promise. Pour eux tous, l'angoisse du lendemain persiste. Ils subissent de plein fouet les politiques européennes de la migration. Même les médias ne jouent pas les caisses de résonance (de raisonance devrais-je écrire pour un mot nouveau du dico). pour eux. Absents dans les médias, même quand il s'agit de parler des migrants venant des pays en guerre. Hors ils arrivent bel et bien d'un pays en guerre.

Pourquoi un tel blackout? Sont-ils des hommes invisibles? Sont-ils négligeables sur l'échelle de la compassion humaine et de notre émotion face aux vagues migratoires qui atteignent l'Europe?

Alors, je veux être le média suisse romand qui parle d'eux. Je veux être l'homme qui les défend auprès de notre population. Je veux être le Suisse qui arrivera à percer la muraille de nos inconsciences, de notre manquement à leur égard. Je retournerai au No Borders Camp aussi longtemps que ces hommes-là n'auront nul accueil chez nous en Europe, qu'ils seront impitoyablement pourchasser et renvoyer chez eux sans étude de leur situation et celle de leur pays en guerre, qu'ils seront condamnés à la clandestinité, à un travail au noir, à des activités illégales pour pouvoir survivre. Ce sont des hommes qui ne sont ni voleurs, ni tueurs, ni violeurs. Ce sont des hommes qui cherchent une place parmi nous.

Allons-nous leur donner ce qu'ils nous demandent ou allons-nous encore et encore les ignorer, même et y compris dans les médias?

Ohh life is somehow unfairness after I have lost back there in my home and all the things I have witnessed and the dead boat I took and my big bro issues I feel like am living inside a closed box but I can hear people having a free life outside but I couldn't get outside the box because I have been trying for years and now am already lose hope because this life has shawn no mercy and my life is a mess and its too much I had enough suffer but who can I tell only my self

 

 

2015-09-10 08.19.26.png

CAPTAIN NEMO EST SOUDANAIS

(photo prise au No Border Camp lors de l'interview télévisée de Captain Nemo et transformée

pour ce billet par cet Autre qui lui ressemble en Suisse)

 

Les commentaires sont fermés.