11/09/2015

Pourquoi dans ma cuisine, ça ne finit jamais avec les couteaux?

Je lis des blogs et des commentaires à satiété. Et je vois qu l'on parle de nombreuses bagarres, de rixes, et autres troubles publiques causés par les problèmes migratoires. On met bien sûr la faute sur les migrants avant tout, pas sur celles et ceux qui vivent depuis toujours ou longtemps chez nous. Le migrant est la cible idéal. Il porte toutes les tares sur lui. En plus de la violence, il nous importe la gale, Ebola, le sida, la peste, et le choléra. J'en oublie sans doute, la folie mentale en particulier.

Depuis bientôt 30 ans, je travaille dans la restauration. Et dans un restaurant, quand il tourne à plein régime, je vous garantis que les situations de stress sont nombreuses durant un service. J'ai travaillé en cuisine avec des gens qui ne parlaient même pas le Français au départ. Si je fais un petit tour des nationalités avec lesquelles j'ai composé, j'ai eu à vivre 10 heures par jour, dans un lieu très chaud et souvent très comprimé, avec des Kosovars, des Turques, des Kurdes, des Pakistanais, des Français, des Algériens, des Marocains, des Italiens, des Portugais, des Camerounais, des Congolais...un ou deux Suisses romands...et quelques Suisses allemands.

Jamais une seule bagarre, jamais un seul couteau n'a volé. Des tensions vites évacuées, des moments de blues quand le service ne se passait pas parfaitement. Mais jamais de violence.

Mesdames et Messieurs qui voyez tant de violence dans les rapports mixtes interculturels, vous êtes-vous déjà frottés à des personnes d'autres nationalités dans votre quotidien?

 

Les commentaires sont fermés.