14/09/2015

Pourra-t-on vivre sans honte avec une jungle africaine en Europe?

Maintenant que les gestes politiques de solidarité se multiplient pour les Syriens à la suite de la Chancelière allemande Angela Merkel, de plus en plus d'élus tentent de passer sous le tapis ce qui se passe actuellement aux frontières françaises de Vintimille et Calais ainsi que dans nos villes où peu à peu des ghettos illégaux naissent spontanément avec des personnes refusées de partout mais soutenues par un nombre important de mouvements humanistes qui tentent de rendre visible ces personnes, pour la majorité de peau noire, exclues de nos lois en matière d'asile.

Pour quel résultat escompté de nos populations et politiciens? Leur retour chez eux? L'arrêt du flux migratoire et de la traversée de la Méditerranée? Si c'est cela, alors nous savons d'avance que cette politique de l'autruche sera vouée à l'échec. Car plus on refusera ces personnes en les empêchant de s'intégrer légalement chez nous, plus une société parallèle se créera avec tous les risques que cela impliquera: risques sécuritaires, risques sanitaires, risques de conflits violents entre les forces de l'ordre et les illégaux soutenus par des Européens qui n'acceptent pas la politique actuelle de nos gouvernements à l'égard de ces jeunes gens venus chercher un refuge et un futur chez nous.

Combien de dizaines de milliers d'Africains sont-ils actuellement bloqués en Italie, sans situation légale, vivant en des lieux d'insalubrité sanitaire? Combien sont-il en France, en Allemagne, en Suède, en Angleterre? Peu à peu, il s'installe une situation affolante où des êtres humains n'ont plus aucune identité légale, plus aucun droit aux prestations de l'Etat, donc aussi plus aucun devoir vis-à-vis du pays dans lequel ils survivent. En laissant la situation se pourrir, les politiciens portent une lourde responsabilité sur ce qui risque d'arriver dans l'avenir: évacuation brutale des ghettos créés, morts et blessés suite aux violences, emprisonnement de citoyens et citoyennes Noirs en attente d'une future expulsion vers leur pays d'origine, emprisonnement de citoyens et citoyennes Européens légaux qui seront piégés dans leur défense des migrants.

Soit un désastre total pour l'Europe et son image démocratique, une haine encore plus marquée pour ses valeurs hypocrites, une incompréhension terrible parmi les populations et les médias africains qui relaieront les infos.

Europe, réveille-toi? Suisse, lève-toi! Une politique d'extrême-droite, raciste, et totalitaire envers les migrants provenant du Continent africain est la pire des politiques. Avant que nos populations se cognent contre les murs que l'on est en train de créer entre eux et nous, que les barricades se dressent dans nos villes, que la guerre civile entre légaux et illégaux soutenus par de nombreux légaux qui veulent défendre le droit des illégaux à être reconnus parmi nous, il est temps de dire à nos politiciens et politiciennes:

"CELA SUFFIT! STOP À UNE POLITIQUE DISCRIMINATOIRE ENVERS LES MIGRANTS AFRICAINS"

Venez nombreux et nombreuses demain soir 15 septembre 17.30h à la manifestation en faveur d'une politique d'asile ouverte et généreuse pour tous et toutes sans distinction de race et de couleur de peau.

L'active Chauve-Souris de Vintimille

2015-09-14 01.322.PNG

WE ARE NOT GOING BACK!

2015-09-14 011.PNG

NOUS NE LÂCHERONS RIEN!

 

Les commentaires sont fermés.