24/09/2015

Tellement autre

J'ai dans le viseur

un animal qui ressemble à un homme.

Ils ont affirmé que cette chose

n'avait aucune sorte d'importance

parce que l'économie

ne lui donnait pas d'importance.

 

J'ai dans le viseur

un animal qui ressemble à une femme.

ils ont affirmé que cette chose

n'avait pas la moindre place

parce que l'économie

ne lui donnait pas de place.

 

Ils m'ont prié de m'éloigner de mon viseur

car ces animaux n'avaient aucune sorte d'importance.

Ils ont prétendu que cette cible était mauvaise,

pas porteuse de miracle publicitaire,

et sans intérêt pour leur économie,

pire encore

qu'elle représentait une menace de troubles,

de terreur, de désintégration de la société.

 

J'ai visé la cible chaque jour.

J'ai écrit avec mon sang.

J'ai bien failli y perdre ma famille,

et le danger a plané sur ma vie.

La fin du combat n'est pas écrit.

Mais je ne lâcherai pas ma cible.

 

Les animaux sont lâchés dans ma ville...

 

 

complément de culture pour celles et ceux

qui ont connu Starmania et sa chanson *Les Zonards*

Les migrants ressemblent à nos zonards d'aujourd'hui.

Ce qu'ils cherchent c'est d'être heureux avant d'être vieux.

N'avons-nous aucune créativité pour nous mobiliser

en faveur de ces jeunes gens et jeunes filles en lieu et place de

nous préparer à nous mobiliser pour la guerre que certains et

certaines essayent déjà de leur faire?

 photo M.J. Rose, Facebook

Photo de M.J. Rose.

Commentaires

@Pachakmac votre prose est exacte surtout si l'on sait que l'homme adore jouer à l'Ane pour avoir du foin mais que plus têtu qu'un âne il n'y a aps quand il sent le danger ,il est normal que nombre de gens refusent de se plier à des systèmes dont un particulier auquel je pense et qui ne rapporte rien car basé sur un système qui existe depuis Mathusalem c'est à dire les brocantes
Et comme nombre de nos anciens n'étaient pas des nuls en culture générale calculant de tête aussi vite qu'un ordinateur alors si vraiment ce qui nous fait courir actuellement leur avait rapporté de l'argent ,y'a longtemps qu'ils auraient innové ce qui par certains soir fait résonner dans le ciel des noms d'oiseaux en grand nombre
Ce qui fait peut-être fuir certains volatiles voyant qu'ils sont remplacés par des marionnettes à deux pattes mais sans aile qui sait ?
mais le plus drôle et là les ânes les vrais rient sous cape,quand on critique les fonctionnaires il n'est pas étonnant que l'Etat les supprime et aux citoyens de courir comme des belettes.
J'ai pas dis benêtes car un âne fait partie des animaux les plus intelligents à condition qu'on ne le relie pas à un ordinateur
Très belle journée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 25/09/2015

:-)))) Vous m'avez bien fait rire, lovejoie. Très joli post. N'étant pas belette moi-même ni furet...quoique...Il court il court le furet, le furet du bois Mesdames; il court, il court le furet, le furet du bois joli. Il a passé par ici, il repassera par là. Le furet ressemble peut-être bien à un migrant:-)) Bon. Soyons sérieux, un tout petit peu. Le MCG veut fermer la frontière en cas d'afflux de réfugiés. Du côté de Annemasse, il faut qu'ils se préparent à remplacer les frontaliers, qui viendront alors habiter Genève, par les migrants qui, eux, deviendront frontaliers. Comme cela, les gagnants sur tous les tableaux seront les migrants. Les Français paieront au prix suisse, les Suisses trouveront encore moins de quoi se loger. Ah oui, il leur restera le lac à coloniser. Des maisons sous-marines, ça pourrait faire l'affaire:-)

Notre planète devient chaque jour un peu plus folle. Et le MCG y contribue. On peut très bien ignorer ces migrants, les refuser, les chasser. Ils reviendront encore plus nombreux tant que l'économie mondiale est réservée à 2 milliards d'individus et que les 5 autres milliards peuvent crevoter dans leur coin.

je vais vous dire la pensée profonde de nos grands dirigeants. Ils savent pertinemment que notre système tel qu'il est construit avec le confort tel qu'il est promis, la voiture, les voyages, la consommation de tous les biens ne peut exister pour 7 milliards de personnes au risque d'achever les ressources naturelles et de tuer notre bonne vieille terre sous la pollution. Alors la seule chose à laquelle nos grands dirigeants pensent encore c'est de limiter l'accès au système à 2 milliards de personnes, dont quelques dizaines de millions de V.I.P, le fameux 1% de la population mondiale qui capture le 90% des richesses. Pour tous les autres, les barrières, les frontières si vous préférez, sont fermées. Voilà la vérité, l'ultime vérité, que nos dirigeants ne diront jamais parce qu'elle est tellement horrible, que cela oblige à un Holocauste tu de tout le monde, qu'on ne pourra jamais en parler en clair face médias. Notre système est un échec global. Il faudrait le repenser de fond en comble. Mais en avons-nous les moyens et la volonté? Ce serait de la vraie politique-fiction mais tellement nécessaire.

En attendant, c'est comme pour les dérèglements climatiques, Les vagues de réfugiés continueront d'aborder nos côtes. Il y aura ceux qui par solidarité humaine feront quelque chose et se mobiliseront. Et les autres, par envie de vivre quelques années paradisiaques avant de mourir, qui les éviteront et passeront leur chemin. A la fin du film, nous allons d'ailleurs tous mourir. Mais ça, on le sait depuis que l'être humain à la conscience de la mort.

Très belle fin de journée pas du tout morbide, chère lovejoie.

Écrit par : pachakmac | 25/09/2015

@Pachkmac Je vous remercie et voici une phrase que j'aime bien , le rire sucre les larmes
Très bonne fête des vendanges pour Vous

Écrit par : lovejoie | 25/09/2015

Les commentaires sont fermés.