28/09/2015

Syrie: Machiavel a gagné, la démocratie est dans les choux

S'il fallait compter toutes les personnes heureuses de voir Assad l'emporter sur nos gouvernements occidentaux et qui vivent pourtant chez nous, il faudrait sans doute un compteur qui accepte les chiffres à plusieurs millions.

Hélas, mille fois hélas, ces gens donnent leur vote à la personne la plus machiavélique de notre temps, le personnage sans doute le plus odieux dans le crime qui se couvre d'une parure démocrate en étant le pire des tyrans, allant jusqu'à libérer des extrémistes islamistes de ses propres prisons haute-sécurité en les laissant rejoindre Daech dans le combat contre ce qu'il reste des soldats "démocrates" pas encore découragés pour la défense de leur cause, liberté pour tous, qui est de toute façon perdue pour eux tous.

Remettre Assad dans le jeu c'est comme si on avait dit à Hitler qu'il pouvait s'asseoir à la même table que les Alliés en 1945 pour reconstruire l'Europe après sa totale destruction. Mais d'Alliés, il n'y a plus. Moscou, au pire temps du communisme et de ses goulags, avait pourtant fait alliance avec l'Occident pour abattre Hitler et son régime. Assad a déjà fait mille fois pire que son propre père et, s'il n'a pas construit de camps de concentration, il y a assez de morts et de réfugiés pour le comparer à Adolf Hitler, la vocifération en moins, l'élégance diabolique en plus. Mais il reste au pouvoir et va pouvoir réintégrer le jeu maléfique des alliances pire que contre-nature. Faire disparaître l'Etat islamique en gardant Assad, c'est le plus sûr moyen de renforcer le terrorisme sunnite par l'intermédiaire des monarchies du Golfe qui ne se laisseront pas intimider vu qu'elle reste les intimes amies de l'Amérique, de l'Europe, de la France en particulier.

L'Occident n'est pas entrée en guerre en Syrie contre Assad parce que Moscou et la Chine y mettaient leur veto. Et c'est Moscou qui est avec ses soldats à Damas. Le nouveau règne des autocrates ne fait que commencer. Les guerres vont aller en s'amplifiant. La démocratie, qui a d'autres combats tellement plus importants que de partir en guerre contre des dictatures en train de se renforcer partout, des combats de type écologiques avec la création d'énergies propres et renouvelables, des combats humains avec l'accueil des réfugiés provenant des dictatures tous azimuts, des combats pour la liberté et les droits humains, va se voir imposer un armement encore plus lourd, une sécurité encore plus lourde, des libertés supprimées. C'est sans doute bien le but de ceux qui nous gouvernent et qui ne prennent plus le parti de la vraie démocratie depuis belle lurette.

Félicitations à celles et ceux qui soutiennent les dictateurs. Vous allez remporter la guerre mais sachez que la guerre que vous gagnerez vous condamnera aux fers de la dictature car la démocratie ce n'est pas juste une illusion d'optique pour petits pays protégés par une loi divine. La démocratie, cela se travaille sans cesse avec les armes de la liberté et du bien commun à tous et se gagne au nom de tous et pour tous. L'Amérique et l'Europe vont encore renforcer l'armement et la surveillance. Au lieu d'avancer, la démocratie reculera partout. Les fadas qui aiment tant les Kadhafi, et autres Assad en auront pour leur théorie bouffonnes. Nous sommes tous perdants...et sur toute la ligne avec en plus des millions de réfugiés sur le dos qui cherchent le dernier havre de paix qui ne le sera de toute façon plus pour très longtemps.

Navrant échec d'une ONU pervertie, de puissances mondiales à la solde de la Finance et de la Bourse. Navrant échec pour nous tous qui tentons de croire encore aux valeurs démocratiques alors qu'elles sont de plus en plus bafouées par celles et ceux qui tiennent les pouvoirs de l'Argent...et même de la religion...

Difficile dans ses conditions de continuer à se battre pour un autre monde. Les puissants n'écoutant que leurs propres intérêts, il ne reste guère de marge pour espérer autre chose que des purs salauds au pouvoir. Les moutons les suivront encore et s'en accommoderont aussi longtemps que leurs propres intérêts et leur propre sécurité ne seront pas touchés.

 

Commentaires

Vous voulez dire qu'il faudrait effacer un gouvernement laïque où les gens de bonnes volonté vivaient en bonne harmonie, pour placer le califat de Daech jusqu'au Liban et occuper ainsi d'une bonne portion de littoral de la Méditerranée ?

Moi j'ai connu des syriens qui vivaient très heureux sous Bachar, sans se soucier de savoir quelle était la religion de leurs amis. Et ceci de Damas à Alep en passant par Lattaquié. Mais c'est vrai que cette harmonie n'a jamais convenus au frères musulmans qui cherchaient autres choses.
Ce que je veux dire, des impulsions fascistes amèneront toujours des réponses brutales.

D'ailleurs si vous affirmez que Bachar à délivré des extrémistes islamistes, cela signifie bien que c'était ceux-ci qui étaient réprimés. Ou bien ?

Voici une vidéo de musiciens de rue à Damas, on y voit des femmes voilées, des femmes cheveux au vent, des musiciens qui investissent la rue , en parfaite concorde pour savourer le moment. C'était en sept 2013

https://www.youtube.com/watch?v=E9ywhnj1mEg

Écrit par : aoki | 29/09/2015

Aoki. Effectivement. Ce que vous dites est exacte et la vie existait avant la guerre...mais sous une dictature de fer. En Tunisie aussi. Tout cela existait à condition de ne pas contrarier le clan mafieux du pouvoir Ben Ali. On peut vivre sous la mafia. Certaines villes et villages d'Italie connaissent bien cela. Mais au prix du silence et de ne jamais mettre des bâtons dans les roues du clan du parrain.

Daech n'est que le prolongement du pourrissement moral à l'intérieur d'un Etat corrompu et tortionnaire. Daech a du pouvoir parce que des salopards milliardaires remplissent leurs caisses, que des commerçants achètent le pétrole des puits volés, et offrent les armements, paient des salaires aux jeunes mercenaires qui sont à la fois illuminés par une foi dévoyée et prêts à tout pour obtenir de l'argent, une maison, des femmes dont ils n'ont jamais ou presque jamais eu l'accès à cause d'une pauvreté qui les rejette vers l'insignifiance amoureuse. Il ne faut pas être dupe des systèmes qui permettent à la guerre de tuer tant de monde. C'est l'absence de bien et de désirer le bien pour autrui qui engendre la catastrophe finale.

Le seul projet démocratique qui tienne la route après les révolutions de jasmin est le projet tunisien qui connait pourtant mille peines à créer sa propre démocratie et une laïcité pour tous et toutes. La faute à qui? Faute aux attentats contre les touristes, secteur vital pour un pays comme la Tunisie. Faute surtout à toutes celles et tous ceux qui n'ont pas intérêts à ce que des régimes démocratiques se développent. Ils sont très nombreux de part le monde, ici comme ailleurs. La mafia, le trafic d'armes, la guerre sont bien trop profitables à leurs petits commerces sous-terrains. C'est un constat parce que si vraiment les êtres humains étaient solidaires les uns des autres, on y arriverait. Cela est une certitude. Mais l'individualisme et l'égoïsme sont largement en tête des intérêts des personnes. De là, nos malheurs à répétition sur la surface de la Terre.

Écrit par : pachakmac | 29/09/2015

Les commentaires sont fermés.