02/10/2015

Stopper l'injure perpétuelle faite aux migrants et migrantes

Il y a 36 ans de cela, je m'envolais pour les Etats-Unis, sac au dos, cheveux très longs au vent, et barde de terroriste, comme dirait celles et ceux qui mettent des étiquettes sur les gens sans savoir qui ils sont vraiment.

Dans l'avion, mon voisin en costard cravate se met à discuter avec moi, en Anglais que je maîtrise très mal (ce qui n'a guère changé aujourd'hui dirait mon ami Soudanais Adam qui ne comprenait rien à ma vocalise anglaise dans le camp No Border:-). Nous sympathisons donc malgré nos énormes différences de tenue vestimentaire et de vision du monde.

Il est environ 1 heure du matin lorsque l'avion se pose sur le tarmac de Chicago Airport. Mon nouvel ami, Félix le chimiste qui tient un bon poste dans une industrie américaine, me promet de m'attendre à la sortie car il craint que je me retrouve en difficulté avec les douaniers américains. Certes, mon plan de rejoindre les Indiens Sioux de Yellow Thunder Camp au Dakota du Sud n'est pas le meilleur plan pour plaire aux gardiens de l'Amérique. Heureusement, Ben Laden n'avait pas encore passé par là mais quand même. Ma tenue vestimentaire, ma prétention à demander 6 mois de visa avec 1.500 dollars en poche sans accès à une carte de crédit, et cette drôle d'idée de visiter des écoles de survie indiennes ne sont pas une carte de visite très fréquentable pour l'Amérique blanche et ces veilleurs de frontières. 

Je serai donc interroger et retenu pendant une heure avant d'obtenir un visa de trois mois. J'aurai surtout la désagréable surprise d'apprendre que toutes mes affaires, à part mon argent, ont volé dans un autre avion en direction de New-York! Presque nu comme un ver et pourtant sur le territoire américain! A cette mauvaise surprise, s'ajoute une super bonne surprise. Félix m'a attendu! A l'heure où le téléphone portable n'existait pas, il a même perdu son taxi conduit par sa maman venu l'attendre à l'aéroport et repartie sans lui pensant qu'il avait raté son avion! Las. 120 kilomètres aller-retour, la maman ne le fera pas deux fois au milieu de la nuit! C'est donc l'oncle Alex de mon ami Félix, mon oncle d'Amérique à moi, qui fera le voyage vers nous. A deux heures du mat, me voilà me gaver de pizza offerte par mes amis providence. A trois heures du mat, me voilà dans ma chambre avec accès libre au frigo rempli de bières et de nourritures très américaine food. Alex a tout simplement une chambre d'hôte pour moi! Je crois rêver! Et toute la suite de cette rencontre dans l'avion n'est qu'une suite de grande et belle aventure entre trois hommes, deux d'origine lituanienne qui m'ont accueilli de façon incroyable sur la terre d'Amérique, et un Suisse marginal qui fera rire tous les amis et amies de Félix à Indianapolis, quand je passerai 15 jours avec lui dans son quartier résidentiel. Imaginez, vous tous qui lisez ce billet, un homme barbu à longues tresses et foulard sur le front, et un cadre de la chimie américaine se promener dans un centre commercial. Et vous verrez l'effet que cela provoque chez les amis Américains du chimiste!

Cette anecdote pour encore une fois vous dire que rien n'est impossible en ce monde tant que la gentillesse, la bienveillance, l'attention, la rencontre, l'amitié, la fraternité, l'entre-aide fonctionnent entre migrants et population locale. L'injure faite aux Africains, Irakiens, Syriens, Erythréens, et autres personnes cherchant une autre vie, une autre histoire doit cesser immédiatement! Ils ne sont pas, pour la plupart d'entre eux, des criminels venus chercher profit malhonnête, deal, et agressions sexuelles sur les femmes d'ici. Ils sont d'abords des femmes et des hommes qui cherchent une nouvelle terre d'accueil et de développement. Ne pas entrer en matière sur leur demande d'asile est scandaleux de la part de nos nations qui se prévalent des droits humains et se revendiquent de la démocratie. Ne pas prendre en considération leurs demandes (par leurs exigences), ignorer leurs besoins, les rejeter comme des animaux traqués, des ennemis de la race humaine (car il n'y a qu'une seule race, c'est l'espèce humaine, homo sapiens sapiens, encore en survie de nos jours) est un scandale et une honte pour nos pays dits libres et démocratiques. Il y a encore de la place en Europe. Et il y a encore beaucoup de gens qui souhaiteraient aider et accueillir des réfugiés mais dont on empêche de travailler avec tous ces migrants et migrantes.

En conclusion de ce billet, j'aimerais dire ici tout le dégoût et la frustration que je ressens suite au saccage, au vandalisme, il n'y a pas d'autres mots valables, du camp libre de Ventimilgia, No Borders Camp par les autorités locales de cette commune italienne à la frontière française. Les No Borders n'ont jamais jeté de pierres au visage des douaniers. Les No Borders n'ont jamais eu d'armes dans le camp si ce n'est leurs sourires, leur gentillesse mais aussi leur fermeté, leur dignité avec des gens qui ne reconnaissaient pas leur travail avec les migrants. Les No Borders ont sans doute des idées qui restent très marginales au sein de notre société. L'ouverture des frontières complètes et mondiales reste une utopie d'anarchistes qui n'acceptent guère le contrôle administratif et fliqué de notre société si contrôlée par toutes sortes de polices sécuritaires. Personne, parmi ces filles et ces garçons, n'exige à ce que toute la société les rejoigne dans leurs idéaux. Ils demandent juste le droit d'exister pour leur combat qui paraît juste à leurs yeux. En démocratie et en économie, on appelle cela une niche. Et dans la niche, il y a des chiennes et des chiens qui veillent au combat à mener en faveur des migrants. Rien de plus, rien de moins.

Ravager un camp, même illégal, avec une telle violence policière, au petit matin, relève de méthodes dignes de dictature qui n'accepte aucune contestation, aucun combat réel pour la défense d'intérêts qui déplaisent à la majorité. La marginalité s'est toujours servie d'une certaine illégalité pour aider une cause qui lui paraissait juste à défendre. La marginalité n'a jamais les moyens financiers, les avocats de justice, et les endroits officiels pour défendre un combat à la marge. C'est cela la vraie fausse utopie que défendent les bourgeois. Se servir du cadre légal dans des actions d'urgence comme celles de l'aide aux migrants perdus dans la nature relève de l'impossibilité administrative et légale. Donc, je confirme, le saccage du camp No Borders de Ventimiglia est une atteinte aux libertés fondamentales de défendre une cause marginale juste et fondamentale au même titre que Gandhi défendait le peuple indien contre le colonialisme anglais ou Mandela défendait les Noirs face à l'apartheid Blanc. Les migrants ne viennent pas de chez nous mais ils sont aussi chez eux.

Car rappelons ici mon voyage aux Etats-Unis quand j'avais 20 ans. Accueilli formidablement par des migrants Lituaniens devenus Américains. Accueilli formidablement par des Sioux du Yellow Thunder Camp, population de personnes chassées de leurs terres et ayant subi un génocide de la part des envahisseurs Blancs. Si l'on veut bien y songer, les Indiens pourraient revendiquer alors le droit de chasser tous les Blancs du territoire américain pour cause de migrations européennes massives suivies de violences extrêmes dirigées contre les populations indigènes indiennes... Hors, ce serait plutôt mes amis du Yellow Thunder Camp qui étaient encore une fois mal perçu par les Blancs envahisseurs tournant avec leurs hélicoptères de la CIA et du FBI...

Ne me dites pas que l'Europe c'est la loi du plus fort et du plus fasciste. Parce que cette Europe-là, cette Suisse-là j'y renonce absolument. L'Europe, pour moi, c'est tout autre chose: C'est l'espoir d'un monde meilleur, plus libre, plus démocratique, plus universel.

Et c'est cela que j'ai perçu de la part de mes amis et amies du No Borders Camp. C'est cet immense espoir, cette utopie, qui germe dans les coeurs de ces jeunes filles et jeunes hommes de là-bas. Ne laissez pas mourir cette utopie car elle est celle qui nourrit notre survie en tant qu'espèce humaine en voie d'extinction si nous ne nous ressaisissons pas spirituellement, collectivement, et humainement. Les migrants et migrantes nous mettent à l'épreuve en tant que Continent exemplaire. C'est un devoir de répondre présents et d'accueillir nos soeurs et nos frères qui arrivent dans l'urgence d'un changement chez eux aussi, chez eux encore plus que chez nous car la dictature ne sera jamais un régime de progrès et d'humanité.

VENEZ NOMBREUX, SOYEZ NOMBREUX EN PENSÉE ET EN ACTION AVEC LA MANIFESTATION INTERNATIONALE QUI SE TIENDRA CE DIMANCHE 4 OCTOBRE 2015 A 14 HEURES DEVANT LA STATION DU TRAIN DE LA GARE DE VINTIMILLE, ITALIE. TOUS UNIS CONTRE LA FERMETURE VIOLENTE ET ILLÉGALE DES CAMPS LIBRES POUR LES MIGRANTS SANS DROITS ET SANS ESPOIR DE RESTER CHEZ NOUS POUR CAUSE DE DISCRIMINATION NATIONALE.

Commentaires

Mais il faudrait par accueillir des migrants chez vous, Monsieur !

Écrit par : Corto. | 03/10/2015

Vus vous êtes gourrés dans le titre:

"l'injure faite aux MIGRANTES et migrants" nom de diou !!!

Vous allez vous faire taper sur les cornes par Esther Mamarbachi, Maria Roth Bernasconi et les autres.

Écrit par : petard | 03/10/2015

Hé tout le monde !

Jésus est ressuscité... allé ééééééé louiiiiiiaaaaaaa !!!!!

Écrit par : petard | 03/10/2015

Corto, les migrants et migrantes sont chaque jour dans ma maison et moi dans la leur. Cela s'appelle la solidarité humaine. Ensuite, pour accueillir physiquement chez soi un homme, il faut de la place et de la dignité dans l'accueil. Pas de la promiscuité perpétuelle. Je ne vis pas dans un château mais si nulle part ailleurs un de ses migrants ne peut trouver refuge cet hiver, alors je ferai sans doute de la place pour ne pas qu'il meurt de froid et d'indifférence.

Pétard, la religion c'est dans le coeur. Oû on se bat pour des causes justes où on les ignore. Et je suis un anarchiste pas un bondieusard. Réponse par le maître de l'anarchie musicale ci-dessus. J'ai dit Léo Ferré, "Je suis un chien". La nuit des chiens et des chiennes vous salue bien.
Je suis un nègre blanc qui mange du cirage.

Écrit par : pachakmac | 03/10/2015

A mes lectrices et lecteurs, je m'absente pour 4 jours de mon blog. Je vous laisse en compagnie de Léo Ferré qui est plus que jamais d'actualité. Quel visionnaire! Quel talent! Quel génie!...qu'on entend plus jamais sur les radios et les télévisions. de l'entertainment, qu'ils appellent. Oui. Il faut faire crever les gens dans leurs petites habitudes, leur course folle à l'argent et aux plaisirs fugaces, leur narcissisme et leur selfies. Pour celles et ceux qui sont au bord du vide existentielle, je leur dis: révoltez-vous et rejoignez-nous. Il y a de la vie dans la rue, à Vintimille, et ici. Il y a de la vie, de la danse, de l'amour, dur rire et des larmes. Nos armes sont nos mots et nos actions. Les No Borders, les anarchistes ne veulent pas la destruction de notre humanité. Ils veulent la liberté, l'ouverture des frontières, la solidarité planétaire, la démocratie pour tous même si la démocratie ne sera jamais un système parfait mais seulement le moins mauvais de tous les systèmes et le garant d'une paix civile et sociale. Car l'être humain ne sera jamais défini par un bout de papier et son physique beau ou revêche mais par son coeur, son âme, son intelligence d'esprit, sa noblesse, ou sa connerie, sa petitesse, et sa bassesse.

Écrit par : pachakmac | 03/10/2015

En deux mots, si on traduit, ça veut dire que Pachakmac n'a accueilli aucun migrant !

Il y a toujours un fond tordu dans les déclarations de Pachakmac !

Écrit par : Corto. | 03/10/2015

Léo Ferré se revendiquait anarchiste...mais il vivait quand même dans une grande maison à la campagne!

Hier sur A2 ils ont parlé de cette invasion dans le tunnel sous la manche de migrants, en disant que tout cela se faisait avec la complicité des "no border", donc maintenant vous savez pourquoi pachakmac est absent 4 jours!

Si c'est cela le monde qu'il préconise et bien qu'il émigre en Corée du Nord, il y a du boulot pour lui là-bas!

Écrit par : Corélande | 04/10/2015

Corélande, il y beaucoup de suisses qui soutiennent l'immigration pour des motifs sexuels, si je me rappel bien, c'est le cas de Pachakmac qui avait largement étalé ses exploits sur ce blog !

Oui pour certains, l'arrivée de femmes exotiques et prêtes à tout pour obtenir un passeport, même de se taper des Pachalmacs et autres déchets issus de la dégénéssance consanguines est une chance sans comparaison !

En général, ça finit avec des notes d'avocats à la charge du cocu et des nationalisations basées sur la pire forme de prostitution coloniale !

Écrit par : Corto. | 04/10/2015

Pour info, une militante "no border" a été violée par des migrants, puis rouée de coups !

Écrit par : Corto. | 04/10/2015

@Pachakmac l'eau a coulé sous les ponts depuis 36 ans et je partage le commentaire à Corto
De toutes manières notre pays n'a pas reçu pour mission de sauver toute la planète et des réfugiés on en a toujours accueilli
Quand aux pays de l'Est quand on voit la culture intensive et pratiquée sur des superficies dépassant l'imaginaire ,laquelle n'exige aucune main d'œuvre on voit mal ces pays offrir du travail à ces pays ou le taux de chômage est élevé
Alors qu'après guerre tout le monde était dans la misère mais tout le monde avait envie de survivre ,aujourd'hui ce sont les technologies qui nourrissent leur homme et détruisent peu à peu ce système D ou débrouilles toi tout seul .Donc on ne peut comparer avant et maintenant ,les mentalités ont changé tout comme aux USA ou par contre la haine raciste existe bel et bien dans certaines régions
Très belle journée

Écrit par : lovejoie | 05/10/2015

Si le Pachakmac avait fait 50 mètres de sa planque, il nous aurait innondé de photos, il faut connaitre l'oiseau, un menteur qui traine avec des putes immigrées, la pire des espèces et pour ce genre de personnes, ne chercher pas le coté humain, il n'y a que mensonge et intérêt personnel !

Alors Pachacmak, elles sont où les photos originales que tu n'a pas prises ??

Écrit par : Corto | 05/10/2015

@Pachakmac Pour en revenir à notre époque il est aussi vrai que Bruxelles royaume de la mécanisation à tout crin n'existait pas que les grosses fortunes participant é l'effort collectif n'étaient jamais critiquées par la classe la plus défavorisée et le respect jouait dans les deux sens
Quand à juger publiquement celui-ci ou l'autre cela n'existait pas non plus,personne n'avait le temps de s'étendre sur ce que faisait leur vis a vie ce qui était appréciable les immeubles locatifs n'existant pas
Notre génération comme beaucoup d'autres avant nous a su s'adapter au futur sans tenir compte des modes qui ne durent que le temps de la mise en route d'une technologie qui très vite obsolète sera remplacée par une autre et c'est ce qui perd le monde d'aujourd'hui
Au sujet des hectares cultivés intensivement et en nombre dans les pays de l'$est
Il faut 7 ans pour permettre à la terre de se régénérer pour autant qu'on veuille revenir à une culture plus traditionnelle et qui offre des emplois ,imaginez les nombreuses années ou plus rien ne pourra être cultivé et le plus inquiétant c'est de voir toutes ces superficies cultivées uniquement pour le fourrage du bétail
Etre logique avec soi en tout premier sans se laisser destabiliser par les autres n'est plus et c'est pourtant ce qui différencie l'humain de l'animal

Écrit par : lovejoie | 05/10/2015

"il faut 7 ans à la terre pour se renouveler"

Si elle n'est pas totalement contaminée par des polluants, en Espagne, les terres ayant subi la production intensives ne seront plus capable de faire pousser quoi que ce soit, pendant 30 ou 40 ans selon le ministère espagnol de l'agriculture !

Ca s'appel, de la désertification toxique !

Écrit par : Corto | 05/10/2015

j'ai entendu un citoyen questionné par une chaine TV cherchant à savoir ce qu'il pensait de l'arrivée des migrants
Sa réponse fut immédiate: quand on sait les ressources naturelles manquant de plus en plus dans notre pays comment va t'on faire ?
Cette réponse m'a donné à réfléchir et j'ai pensé quel est le lobby a qui profitera le plus ces flux importants de migrants pour autant que les chiffres annoncés ne soient pas manipulés comme c'est souvent le cas par les médias
Perso j'ai ma petite idée mais à chacun de réfléchir car avoir de la compassion c'est bien mais être stupide laissons cela aux théoriciens qui rêvent d'un retour au Moyen âge pour s'en mettre encore plus dans les poches

Écrit par : lovejoie | 05/10/2015

Le Pape François, Eric Cantona, le chroniqueur radio Franck Tanguy et Charles Aznavour ont un point commun, ils se sont tous prononcés pour accueillir des migrants. Un mois après leur annonce, l’œil du 20h a voulu savoir si ces personnalités avaient tenu leur engagement.

Cantona sur le site du Parisien). Début octobre, l’ancien footballeur n’avait toujours pas accueilli de migrants chez lui. Selon son entourage, c’est plus compliqué que prévu : « La démarche est enclenchée. Ça passe par une association et les préfets, ce n’est pas aussi rapide que ça ».

Le chroniqueur radio Franck Tanguy était également très clair au micro de RMC. Nous l’avons contacté, ce dernier affirme ne pas avoir encore de migrants chez lui mais il assure avoir démarré le processus : « Pour moi c’est une démarche de long terme. J’ai avancé en ayant pris contact avec une association, j’ai manifesté mon désir de faire ce que j’ai dit. » Seul problème, l’association en question n’a pas trouvé le nom du chroniqueur sur la liste des accueillants. Pourquoi ? A cette question, nous n’avons pas obtenu de réponse de Franck Tanguy.

Quant au pape François, ce dernier a lancé un « appel aux paroisses, aux communautés religieuses à accueillir une famille de réfugiés ». Cet après-midi, l’épiscopat nous a transmis des chiffres : depuis le printemps dernier, environ 300 migrants ont été accueillis dans une douzaine de diocèses sur les 95 que compte la France.

Écrit par : Corto | 06/10/2015

@Corto ce qui confirme bien l'adage,faites comme je dis mais pas comme je fais

Écrit par : lovejoie | 06/10/2015

Corot, le menteur original te dédicace ses photos originales. Le menteur te dit qu'il a descendu 7 mojitos sur la place des jeunes de Finale Ligure, a failli se noyer dans la mer, qu'il a dégueuler, la nuit du 3 au 4 octobre, durant la tempête qui a dévasté la Côte d'Azur, de la bille et du sang à grands jets dans la cuvette d'un hôtel au petit matin (si tu me crois pas court envoyer tes agents du Mossad interroger la pauvre femme de chambre qui a récupéré le tapis de douche; qu'il a fini par arriver à Vintimille pour la manifestation avec un mal de caboche gros comme ça et qu'il est resté deux jours à faire du farniente pour envoyer ses photos gratuitement et sans engagement pour des idiots comme toi sur son blog. Enfin bref. Le mec, il y pas chômé mais son salaire c'est de la fraternité et de la communauté humaine sur Internet mais d'abord dans la vraie vie. Bon, il est l'heure d'aller bosser pour de vrai pour des clients qui auraient peut-être autant d'imbécilités à m'écrire s'ils connaissaient mon blog. Cela s'appelle nourrir des gens qui ne le méritent pas toujours. Bonne journée, Monsieur Corto qui n'a pas bu de Maltese.

Écrit par : pachakmac | 07/10/2015

Et voilà que le pacha dégringole d'un étage !!! La prochaine fois c'est quoi, une orgie participative des glauques réunis sous des appellations humanistes!

Votez UDC! Faut remettre un peu de dignité et d'ordre dans ce foutoir de nauséabonds qui se vantent et se vautrent dans la gadoue!

Pas question que ces gens avec un bulletin de vote dans les mains, nous entrainent dans leurs excréments "unionnisés"!

Écrit par : Corélande | 07/10/2015

@Pachakmac on est malgré tout obligé de rire en vous lisant car les Roms qui viennent régulièrement dans notre pays sont en bisbille s'accusant mutuellement de salir les lieux .Aujourd'hui dans le Courrier du Vignoble ce sont les Italiens et les Espagnols qui sont montrés du doigt et par un pasteur Rom
D'un côté on a des helvètes incapable d'accueillir ces migrants et d'autres qui veulent encore en accueillir car venus d'ailleurs
Notre pays est connu pour ses nombreux mariages finissant dans la marmite du divorce et ce sont ceux-là mêmes qui divorcent sitôt que tout va mal qui veulent ou fusionner ou accueillir tous les malheureux de la planète
Je ne dis pas cela pour Vous je spécifie on sait jamais cependant quelle comédie hypocrite de la part de beaucoup qui ne connaissent pas les mots,logique et stabilité
Serait-ce que les réseaux de plus en plus antisociaux aient grignoté peu à peu la matière grise de nombreux utopistes et grands sauveurs de l'humanité ? beaucoup s'accordent à dire que oui !
très belle journée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 07/10/2015

Les commentaires sont fermés.