10/10/2015

Fernand Melgar, les migrants, et moi

Écrivons-le tout de suite. Je ne connais pas personnellement le cinéaste Fernand Melgar.

Ce qui me fait écrire le titre de mon billet se situe donc dans l'égalité de traitement que le cinéaste et moi, comme les migrants, recevons de la part des extrémistes de la droite ultime. Haine, injure, mépris, mensonges, parfois jusqu'aux menaces et intimidations. Ce qui nous rassemble et nous ressemble aussi c'est la défense du multiculturalisme, la prise en compte de chaque être humain sur cette Terre sans discrimination des origines sociales ou culturelles.

Disons-le tout de suite. J'aime comment Fernand Melgar travaille et approche ses sujets. C'est un homme qui a une très fine connaissance des êtres humains et il sait respecter jusqu'à l'adversaire le plus irréductible de la propre cause qu'il défend (je pense particulièrement ici à Christoph Blocher et son parti comme ennemi de l'étranger).

Le cinéaste vient de porter plainte contre inconnu pour injures et menaces. Il a peur pour lui et sa famille! Il vit pourtant en Suisse dans un pays qui se dit démocratique mais où certains médias acceptent des commentaires haineux et même des menaces contre des personnes (il attaque en justice le site les Observateurs.CH qui fait preuve de complaisance et laisse circuler des commentaires anonymes qui portent atteintes à l'intégrité physique et intellectuelle de Fernand Melgar).

Sommes-nous encore en Suisse ou dans un Etat qui dérive peu à peu vers un pouvoir fasciste? L'Etat va-t-il finir par prendre la défense des objecteurs de conscience, des dissidents, des démocrates qui critiquent le système tout en défendant la justice et la démocratie pour tous ou bien  va-t-il continuer à rester complaisant, avec l'appui de certains médias, en laissant ces personnages de l'ombre briser la résistance des personnalités les plus pointues et pertinentes sur les sujets sensibles attaquées de façon impardonnable?

Avant que des meurtres politiques et culturels arrivent sur notre territoire, il serait peut-être nécessaire que l'Etat empoigne le sujet et rappelle à tous les citoyens et citoyennes de ce pays qu'il existe en démocratie des limites à ne jamais franchir. Celles et ceux qui font expression de haine, de menaces pour faire taire les intellectuels et les poètes doivent être clairement condamnés par nos autorités et nos partis politiques, y compris l'UDC qui reste un parti gouvernemental. A défaut, l'UDC doit être exclue du gouvernement fédéral à Berne, comme dans tous les cantons suisses. La démocratie n'accepte pas les comportements fascistes. L'Allemagne des années 30 a voulu se montrer patiente et complaisante avec le nazisme. Elle en a fait payé un prix effroyable et incommensurable à l'Humanité toute entière et à son propre pays aussi. Nous ne devons jamais renouveler l'expérience d'une démocratie molle qui se contente d'observer et de ne jamais rien faire contre tous les fascistes qui développent des idées absolument nocives à la paix et à la démocratie dans le monde.

Fernand Melgar a parfaitement raison de porter plainte. Le temps de l'impunité est révolu. Suisse, réveille-toi avant qu'il ne soit trop tard!

P.S. Un film à voir par celles et ceux qui ont vraiment envie de comprendre les migrants et migrantes, leurs motivations, leur espoir d'un avenir dans ce monde qui les rejette de façon implacable, avec une règle de calculette occidentale qui optimise les bons migrants à accepter,et  les autres à rejeter à la mer sans même un regard... Glacial comme un vent d'hiver qui arrive et se propage à tout l'Occident avec ces fascistes qui veulent en découdre avec les démocrates, les hommes et femmes vraiment libres de cette planète.

 

Commentaires

Pourquoi autant de gens se radicalisent de cette manière face à ce problème de migration qui a toujours existé et qui permet de gagner des prix lors de certains festivals comme celui des Droits Humains ?
C'est très simple les citoyens ne sont pas un peuple d'endormis et beaucoup ont réalisé que les promesses d'aides financières pour les enfants dont la vie a été brisée dès leur premier souffle ,tous savent qu'il n'en est encore rien
Et pourtant depuis 2000 c'est pas faute d'en avoir parlé .Je ne suis pas des leurs car mon cas sort des annales habituelles mais il est certain que j'aurai plus d'attentions pour ceux que je côtoie depuis toujours et ils sont nombreux
D'ailleurs un Fribourgeois à l'AI a compris qu'il valait mieux créer une association et enregistrer des CD pour voler au secours de ses semblables de ces gens que j'ai soigné en nombre en psychiatrie et qui aujourd'hui sont tous plus ou moins décédés
L'émission de Couleurs locales de vendredi l'a présenté entrain d'enregistrer ,malheureusement je n'ai pas retenu son nom cependant j'ai commandé plusieurs CDD que je distribuerai pour le faire connaitre
alors à chacun ses batailles !

Écrit par : lovejoie | 11/10/2015

Les commentaires sont fermés.