14/10/2015

Avec ses millions, si l'UDC avait rêvé d'ouvrir une chaîne de restaurants solidaires

Fin de campagne en Suisse. Le week-end de votations se profile. Et l'UDC, comme à son habitude, a mis le paquet pour se faire remarquer dans les médias.

Premiers bénéficiaires: les médias à grands tirages qui ont récolté pas mal d'argent grâce à la propagande publicitaire du parti. Il n'est pas le seul à faire sa pub. Les autres font de même...avec nettement moins de moyens. N'est pas Christoph Blocher qui veut.

Le parti qui se radicalise chaque jour un peu plus contre les migrants a certes des solutions très simples à l'afflux des étrangers: les jeter à la porte sans autre forme de procès. Ciao Madame, ciao Monsieur, ciao les enfants. Pas heureux de vous avoir rencontré dans nos frontières. Retournez donc chez vous dans vos quartiers en ruines, vos familles paupérisées, vos dirigeants dictateurs. Chez nous, on est des bons Suisses et on désire ardemment vivre en paix entre nous sans nous occuper des problèmes des autres, vous ces autres qui êtes si étrangers à nos (bonnes) moeurs.

Une question très bête: qu'aurait pu faire d'autres l'UDC avec ces dizaines de millions placés dans la publicité pour plaire à l'électorat? Eh bien, réflexion faite, le parti qui veut mettre les réfugiés au travail, tous ces gens venus profiter de nos aides sociales, aurait pu imaginer mettre sur pied une grande chaîne de restaurants helvétiques avec un concept global afin d'engager, entourés de cadres professionnels de la branche, tous ces réfugiés morts de faim mort de soif qui attendent un permis d'établissement en Italie ou ailleurs. Je suis certains qu'ils auraient trouvé des migrants volontaires, des gens près à se former dans le métier en quelques mois, et prêts à s'intégrer à notre mode de vie occidental en échange de leur liberté, de leur nouvelle vie chargée d'espoir et d'optimisme pour leur futur. Et là, pour dire la vérité, j'aurais pu donner mon vote à des candidats et candidates UDC pour leur géniale idée et leur volonté de faire de notre pays une nation pionnière et en pointe de la démocratie dans l'accueil et l'intégration des migrants.

Mais l'UDC préfère largement dépenser ses sous pour critiquer et chasser les migrants hors du territoire. Trop nombreux, trop différents, un ADN trop scientifiquement et culturellement hors du notre. Séparer les coeurs et les peuples. Nous ne formerons jamais un monde global sauf pour l'Internet, les ultra-riches qui voyagent partout, les marchandises, et les affaires... Bizarre quand même que pour les affaires la France s'entende très bien avec l'Arabie Saoudite, par exemple... Là, plus aucune différence culturelle. C'est le libre-échangisme, la grande partouze internationale où tout le monde se ressemble et s'accouple, les milliardaires s'entend...

On n'en est plus à une débâcle culturelle prêt avec les faiseurs de Suisses qui ne veulent plus de ces "races", de ces hordes d'étrangers qui ne sont pas faits pour s'établir et vivre chez nous. "Déglinguée ou optimiste?" "Beat-up or upbeat" ai-je ainsi donné ma vision et mon slogan de la Suisse le 11 octobre sur Facebook pour ces élections fédérales pour lesquelles je n'irai pas voté...une fois de plus.

Car en fait, à part que je prends l'écriture par ma plume comme un forcené qui a perdu son droit de citoyenneté, je ne connais nul endroit autre que mon blog où mon petit pays parle d'un citoyen pas comme les autres... Faudrait-il que je fasse comme un certain écrivain français et que je paie un encart publicitaire pour me faire un petit nom au-delà de mes chères lectrices et lecteurs qui prennent intérêts à visiter ce blog sans frontière?

Votez pour la citrouille la plus anonyme: elle pourrait alors bien se transformer en carrosse pour transporter Cendrillon au palais royal... En cuisine, celui qui plonge c'est toujours le plus mal payé...

2015-10-13 15555555555555555555.PNG

 

Commentaires

@Oachakamc on sait qu'au royaume des six trouilles il fait bon se moquer du bon peuple mais ce matin en vous lisant j'ai bien ri car je quitte un article ou le pape demande de ne plus idolâtrer l'argent
Ce que vous reprochez à l'UDC on peut aussi le reprocher aux Eglises Catholiques .Qui pillait pour voler l'argent des Huguenots ,des gens qui étaient d'une autre confession que le catholicisme ?
Et si les missioniares Catholiques avaient enseigné aux peuplades les différentes manières de se sortir seules des limbes de la pauvreté sans doute beaucoup de peuples je pense aux africains dont beaucoup ne seraient pas encore entrain de sombrer dans la misére
Essayez pendant 8 ans de prier pour vous sauver d'une situation exigeant une aide extérieure ? sans en parler à quiconque uniquement au ciel et vous verrez les résultats sur votre organisme
Nous il y a longtemps qu'on a compris qu'il fallait d'abord faire soi même les choses pour être aidé ensuite mais j'ai testé la méthode inverse ,on voit bien que ce n'est qu'une légende pour enfoncer davantage vers le bas celui qui doit d'abord et avant tout apprendre à se débrouiller seul
Les camps Scouts ont pour mission de l'apprendre aux enfants
La prière n'est qu'une aide elle n'a jamais été la solution et tous ceux partis missionner en Afrique ou ailleurs se sont bien gardés d'enseigner cela
Ce qui prouve aussi la différence entre ceux qui vivent dans les monastères ou couvents ou ils ne sont jamais laissés seuls et tous peuvent bénéficier de l'entraide existant entre les membres de la congrégation
Et puis entre nous soit dit le Pape oublie sans doute que nombre de convents ont aussi besoin d'argent pour faire vivre les moines et nonnes et que désormais beaucoup commercialisent leurs produits pour survivre
Magnifique journée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 15/10/2015

De toutes manières les restos du Cœur sont financés par de nombreuses vedettes dont les Enfoirés
Et je me permets d'ajouter ceci ,si toutes le rumeurs basées sur des incertitudes n'étaient pas de suite reprises en cœur par les médias sans doute que le monde se porterait mieux ce qui fut pour nos anciens qui n'avalaient pas les couleuvres lessivées chaque jour à coups de nouvelles rumeurs (rire

Écrit par : lovejoie | 15/10/2015

Motus, la position de la chancelière allemande n'est pas aussi radicale que celles des No Border, certes. Mais je rappelle ici que mme Merkel a le pouvoir et prend les décisions qu'elle pense raisonnablement pouvoir prendre. Un No Border ne peut que lancer un cri d'urgence en faveur de tous les réfugiés économiques considérés comme de faux réfugiés par les pouvoirs qui savent alors très bien que si un milliard de très pauvre à travers le monde débarquaient tout soudain en Europe à la recherche d'une vie meilleure, ce serait le calvaire et la fin de l'Europe. Ainsi, on préfère philosopher avec des sophismes cyniques (parce qu'un enfant qui meurt de faim chez lui avec sa mère ne peut recevoir l'asile puisqu'ils sont réfugiés économiques) que de changer les status du réfugié de guerre. Est-ce que l'on fera de même avec les réfugiés climatiques? Etre No Border ne signifie pas qu'un pays en particulier à la charge de tous les réfugiés du monde. Etre No Border signifie d'abord que notre planète est devenue exploitable et exploitée par la communauté humaine et que les frontières n'existent déjà plus du tout pour créer des entreprises, La preuve; les Américains, les Européens, les Chinois (qui préfèrent leurs ouvriers de souche aux ouvriers Africains) exploitent le Continent Noir. Si nous sommes présents chez eux, c'est alors que nous sommes aussi un peu responsable de la situation économique et politique de leurs pays car nous savons combien les lobbies économiques soutiennent les gouvernements au pouvoir en échange d'une libre et avantageuse exploitation. Cela partout et pas que chez nous. Les No Bordera, jeunes étutdiants pour la plupart, ne sont qu'un groupe politisé qui tente de sensibiliser l'opinion avec leurs moyens intellectuels, Quant à l'aspect financier, celui qu'on dit être le nerf de la guerre, permettez-moi de vous dire que les No Borders sont loin de pouvoir rivaliser avec l'UDC suisse par exemple. N'oubliez pas la philosophie de base du No Border: pas de leader, pas de prise de pouvoir, l'anarchie à l'état pur. Cela ne risque pas de faire bien de mal à Madame Merkel et tous les pouvoirs politiques dans le monde...Mais cela fait bien entendu peur aux pouvoirs qui sont très critiqués par des têtes intelligentes qui lisent et s'instruisent...et parfois interviennent en direct dans les affaires du monde.

Écrit par : pachakmac | 16/10/2015

Les commentaires sont fermés.