18/10/2015

Villes-campagnes: ce n'est plus du tout la même vision de la Suisse

Les élections fédérales confirment la tendance. Il n'y a plus de vision qui permet d'unir la Suisse des campagnes et la Suisse des villes.

Les cantons urbains continuent d'accorder une certaine diversité culturelle en panachant son vote alors que la campagne devient de plus en plus conservatrice et de moins ou moins apte à accepter un discours d'ouverture sur le monde. Les grands thèmes politiques comme la migration où le partage des richesses sont d'actualité pour les citadins alors que la campagne somme chaque individu à se prendre en charge de façon autonome et refuse de reconnaître aux réfugiés un quelconque droit de refaire leur vie chez nous.

Comment concilier ces deux Suisses si différentes qui s'affrontent? Comment dire aux campagnards que si la Suisse des villes à une capacité d'accueil envers les étrangers alors que justement c'est elle qui est la plus soumise aux nouvelles vagues migratoires, ils pourraient, eux aussi, les campagnards qui savent mieux la vérité sur les gens, faire un tout petit peu confiance à ces citoyens et citoyennes qui n'ont pas peur du chômage, de la criminalité, de toutes sortes de dangers potentiels auxquels ils peuvent se trouver confronter en ville bien plus souvent qu'à la campagne?

La mentalité Blocher a atteint un potentiel de population très conséquent. Un quart de siècle de bonne parole du gourou et de ses lieutenants à ravager jusqu'à la campagne jurassienne, cette terre anarchiste par excellence que nombre de personnes ont habité ces dernières cinquante années et ces territoires romands, Valais compris, normalement si libres de se distinguer de la grande bourgeoisie, celle qui manient les milliards et dirigent les usines d'armement ou de chimie.

La Suisse ne se porte pas si bien que ça. Mais le malade ne sait pas qu'il est rongé par un cancer qu'on appelle fascisme, droit supérieur d'un peuple sur les autres peuples au nom d'une foi pure, de la nostalgie d'une Suisse primitive qui combattait les tyrans du monde en se frayant une liberté territoriale.

On ne peut plus se contenter de battre les tyrans extérieurs car à l'intérieur de chez nous la peste brune brune développe ses théories en toute impunité. Comment agiront les chambres en décembre au moment d'élire le Conseil fédéral? Retrait de l'UDC du gouvernement? Ou au contraire retrait du PS? Ou statut quo impossible à tenir?

L'UDC semble avoir droit à ses deux sièges mais n'est plus vraiment compatible avec une Suisse ouverte sur le monde. Le PS recule et par des contorsions inimaginables tentent de conserver son côté égalitaire et solidaire au sein d'un gouvernement de plus en plus contesté par les valeurs de droite et d'extrême-droite?

Faire exploser la formule magique né en 1959? Oui. Car le navire suisse à clairement deux styles différents de mener à bien le pays dans ce monde chaotique qui ne sait plus à quel Guillaume Tell se vouer. L'avenir ne peut se faire avec un équipage qui se déchire sur tout et ne trouvera plus une ligne commune. Des femmes et des hommes, à gauche mais aussi à droite, devront rentrer dans l'opposition et laisser à ce grand gourou qu'est Christoph Blocher de dessiner la Suisse qu'il rêve avec ses moutons blancs, ses règles strictes, son propre en ordre, ses certitudes de tout savoir, de tout voir, de tout bien faire.

Et alors, on se dit déjà à dans 4 ans, Monsieur Blocher. Un jour, il faut que celles et ceux qui sont à la fois au pouvoir et dans l'opposition arrêtent de jouer les martyrs de notre pays en démontant ceux qui n'ont aucun pouvoir et qui ont des idées et des idéaux à la place.

Le Lion de Ventimiglia

(oeuvre de D'Ali Pacha, poète dégénéré)

2015-10-17 23.244.PNG

 

2015-10-17 23333333.PNG

 

2015-10-17 2333.PNG

 

 

Commentaires

Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas rester les bras croisés en voyant la déconnologie menant de nombreux travailleurs de la terre à se suicider car dégoutés des éternelles exigences qui sont exigées de la part des Bio environnementalistes Anglais ou des Länders Allemands
Alors que tous ces paysans ,jardiniers ,paysagistes avaient appris à respecter la nature et à pratiquer la biodiversité
Si c'est cela votre monde , très peu pour tous les non internautes et ils sont encore nombreux car aucun monde ne peut se construire sur des idéaux sortis tout droit de BD ou de films de science fiction
Les jeunes de demain auront beaucoup à porter sur leurs épaules .hélas nous ne seront plus présents pour les épauler

Écrit par : lovejoie | 18/10/2015

@Pachakmac voici une très belle phrase à méditer
Le New âge ou nouveau monde si prosélyte conquérant aux multiples visages qui investi les secteurs politiques ,écologiques est l'antithèse même du siècle des lumières . c'est la porte à tous les excès menant à tous les délires y compris théocratiques
Et l'abus des nouvelles technologies fausse complètement la réalité ce qui permet à tous les mouvements sectaires ou contre les gouvernements de prendre possession du mental des naifs

Écrit par : lovejoie | 18/10/2015

@Pachakamc vous devriez lire l'excellent billet du jour de J_F Mabut blog TDG !

Écrit par : lovejoie | 18/10/2015

C'est lu depuis un petit moment. Et je ne vois pas trop où l'UDC et ses lumineuses idées terre à terre sont placées sur un piédestal par Mr Mabut. Au contraire, il me semble que l'absence de vision et d'idées... Mais bon. J'ai compris que je nage en plein nuage et que tout ce que j'écris, y compris les idées très pratiques et entrepreneuriales que je propose, semblent n'être qu'idéaux planant au-dessus des contingences humaines pour certains lecteurs et lectrices de ce blog. Je dois quand même vous dire que une maman, ça nourrit quelques enfants et un mari chaque jour selon l'ordre machiste UDC. Alors qu'un cuisinier-restaurateur, suivant le bistrot, il nourrit chaque jour deux cents à trois cents convives avec un sens pratique et une organisation exemplaire... Mais voilà. Quand un cuisinier est en plus un poète, un utopiste, et un avant-gardiste dans ses rapports au monde, on le décrédibilise de ses capacités à vivre les pieds bien dans sa cuisine, chaque jour, tous les jours, y compris les dimanches et jours fériés, et toutes les soirées perdues à boire des verres avec les copains et copines à refaire le monde. Après ça, aller comprendre pourquoi on ne me prend que pour un doux rêveur qui ne comprend rien aux réalités de ce monde...

Au fait, bravo à l'UDC et ses millions placés dans les médias. Cela lui réussit fort bien. Les gens sont tellement impressionnables...même en démocratie...même quand le libre-arbitre est encouragé et enseigné par des écrivains qu'on ne lit jamais ou qu'on lit sans prendre le temps d'en comprendre la profondeur et les réalités possibles, du cauchemar apocalyptique à sa survie, pour l'Humanité future.

Écrit par : pachakmac | 19/10/2015

2007 le retour aux sources! Tiens Bizarre. Lovejoie, vous devriez nous faire un pointage astral là-dessus, car j'ai comme l'impression que c'est la vie qui a parlé, celle qui sait remettre les points sur les i quand les hommes se croient plus forts en magouillant pour leurs intérêts personnels.

A méditer jusqu'au 9 décembre prochain!

Écrit par : Corélande | 19/10/2015

il est impossible de discuter avec l'électronique c'est du temps et de l'argent perdu .Ceux qui en doutaient comprendront la réalité en lisant ces commentaires ,dialogues de sourd dirait Hergé/rire
je retourne à mes problèmes personnels datant de 39 -45 et dont je suis encore aujourd'hui sensée porter le chapeau aussi et j'en profite quand le destin vous charge de régler des problèmes à une époque ou vous n'étiez pas encore né ce qui se passe aux alentours de soi ne doit pas empiéter sur ses priorités
On ne peut ouvrir sa porte à d'autres quand on a soi même des problèmes vitaux à régler , c'est la moindre des politesses/je pense aux migrants
Voyez l'énorme différence culturelle existant simplement entre vous et moi Pachakmac
Magnifique journée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 19/10/2015

@Pachakmac pour clore la discussion je vais vous éclairer sur nos différences culturelles .Elles résident dans le fait que j'ai vécu l'époque des *Ténardier* qui étaient nombreux dans notre pays
A trois ans la plupart d'entre nous possédions une maturité d'esprit comparable à celle d'un enfant de 10ans
Certaines familles plongeaient l'enfant exprès dans le danger pour qu'il apprenne très vite à s'en sortir tout seul et surtout pour qu'il ne se rende pas compte de ce qui se tramait vraiment autour de lui
Il est donc normal qu'entre vous et moi il y a ait autant d'incompréhension car on ne peut demander de comprendre à qui n'a pas eut le même vécu surtout qu'à 14 ans déjà les filles devaient étre prêtes pour le mariage

Écrit par : lovejoie | 19/10/2015

Les commentaires sont fermés.