21/10/2015

Un xénophile aime les êtres humains, étrangers ou non

Personne n'est obligé d'aimer... L'amour ne peut trouver une terre fertile là où le terreau est hostile. Si l'amour se méfie et se referme sur sa communauté d'élection, il ne peut entreprendre un voyage vers celui qui arrive dans la détresse et l'espérance d'un accueil et d'une possibilité d'avenir.

Je pourrais dire que je suis indifférent aux gens qui ne font pas partie de ma communauté. Je pourrais même ne m'intéresser qu'aux miens, les personnes qui me sont très proches et annoncer avec le plus parfait des cynismes que seuls ceux qui s'intéressent à moi méritent que je m'intéresse à eux. Pour tous les autres, leur existence ne seraient qu'inexistence pour moi...et par conséquent d'aucun intérêt humain propre à me donner quelque satisfaction.

Le xénophile est d'abord une personne désintéressée matériellement. Ce que recherche le xénophile c'est la connaissance de l'autre, de celui qui vient d'ailleurs pour l'enrichir de connaissance et d'humanité.

Alors que pour le xénophobe, le migrant est d'abord une source de problèmes et d'instabilité, un danger potentiel, un transmetteur de maladies et d'idées néfastes à sa conception du monde, à son équilibre financier et psychique, à son territoire qui lui a été donné de naissance, donc sans mérite particulier de sa part puisque seul le hasard a voulu qu'il naisse à cet endroit. D'autre part, les valeurs qu'il s'est construit ne sont que des valeurs relatives qui peuvent être remises en question. Sauf que le xénophobe aime que ses propres valeurs soit l'étalon éternel dont jamais il ne remettra en question le bien-fondé, cela sous aucun prétexte, cela sans jamais douter que ses valeurs sont celles qui ont forgé et fixé définitivement son identité, de tout temps et pour toute éternité.

Un xénophile aime aller au contact de celui qui est différent. Un xénophobe rejette et haït ce qui lui est différent. Il en fait un mur, une frontière infranchissable. Là, c'est chez toi et là c'est chez moi. Ainsi tes troupeaux comme les miens seront bien gardés par les bons gardiens... Un xénophile et un xénophobe seront à jamais irréconciliables.

Les commentaires sont fermés.